Budo no Nayami

Hors série Aïkido n°9, "Enseignement et transmission"

16 Août 2015 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Littérature

Alors que je suis en train de finaliser le numéro 10 des "Hors série Aïkido", je me rends compte que je n'ai pas partagé le sommaire du 9. Le thème central du numéro était "Enseignement et transmission".

Une chose amusante est que ce numéro est paru durant la pause estivale, juste avant que plusieurs de mes élèves ouvrent leur propre dojo. J'avoue ne pas avoir pensé la chose, mais c'est une belle coïncidence. Nul doute qu'ils auront trouvé de l'inspiration dans le partage des enseignants qui ont participé à cette édition.

 

Hors série Aïkido n°9, "Enseignement et transmission"

Editorial

 

Enseigner

Il est des sujets au titre alléchant. Irimi, atemi, Japon, autant de mots qui éveillent l'imaginaire des pratiquants. Le thème de ce numéro, "Enseignement et transmission", n'est clairement pas l'un d'entre eux. Evoquant pour beaucoup tableaux noirs et traditions rigides, il aurait pu être d'un abord difficile. C'est tout le contraire et le résultat est, au-delà de mes espérances, très vivant. Grâce aux interviews qui, malgré la profondeur de leurs réflexions, sont souvent plus aisées à lire, mais surtout parce que la passion de la pratique transparaît à travers les textes de chacun des adeptes qui ont fait le choix de l'enseignement.

 

L'Aïkido est une discipline très riche aux interprétations nombreuses et variées. Tant dans ses formes techniques, que dans son enseignement et sa transmission. J'ai trouvé passionnant la variété des points de vues exprimés dans ce numéro. Que l'on choisisse de suivre plusieurs professeurs ou un seul, que l'on préfère un enseignement avare de mots ou au contraire riche en explications verbales, l'essentiel est de trouver ce qui nous convient. Et les pages qui suivent nous prouvent que la diversité de l'Aïkido permet cela.

 

L'Aïkido est ardu, peu médiatisé, bénéficie de peu de moyens, et n'offre souvent que de bas revenus à ses professeurs. Il n'en continue pas moins à soulever l'enthousiasme de ses adeptes et nombre d'entre eux font des efforts rares pour transmettre leur tour venu, la discipline qui leur a tant apporté. A titre personnel, ce numéro est l'un de ceux qui m'a le plus touché. Parce qu'on y voit tout ce qui fait la beauté de notre discipline, engagement, fidélité, bienveillance et générosité. J'espère que vous l'apprécierez autant que moi, et vous souhaite un agréable été de pratique et de réflexions.

 

Hors série Aïkido n°9, "Enseignement et transmission"

Sommaire

"Isseï Tamaki, la passion du sabre", par Alexandre Grzegorczyk

"L'apprentissage par imprégnation", par André Cognard

"Coup d'œil sur le paysage français de l'Aïkido", par Emmanuel Bertranhandy

"Apprentissage sans concessions", par Eric Anfrui

"L'enseignant c'est l'autre", par Germain Chamot

"L'enseignant, un pacificateur de relation", par Jean-Jacques Cheymol

"Hiyashi chuka", par Laure Kié

"Savoir-faire et savoir-être", par Laurent Huyghe

"Former des élèves pour qu'ils deviennent des maîtres à leur tour", par Mare Seye

"Humanisme et bienveillance au service d'une vie de pratique", par Marie Apostoloff

"Deviens ce que tu es", par Martine Lambrechts

"Tristao Da Cunha, pilier de l'Iwama ryu", par Paul Benita

 

Partager cet article

Commenter cet article

Laméti 16/09/2015 17:41

Léo, Kinshikaï
Bonjour,
Laméti

A l'instar des autres numéros, celui là m'est parue comme un "raté ou inabouti".
Nouveau pratiquant je suis pourtant enthousiaste de lire chaque parution, l'étant de même à celui ci j'eut été vraiment déçu.

Le fait surement dut à ce que je sois moi même enseignant (d'une autre pratique artistique), et aussi certainement de ne pas avoir pratiquer de tout l'été.
Je constate de chez moi qu'il plus aisé de délibérer d'Atémis (sujets aux polémiques) que de d'enseignement et de transmission.
Un des génies du siècle dernier posait pourtant cette évidence: " Si vous ne pouvez pas expliquer cette théorie (ce geste) à un enfant de 6 ans c'est quelle n'est toujours pas clair pour vous même).
Le sujet me semble être juste évoqué à ce numéro. Évoqué..

Avec plaisir de vous relire qui qu'il en soit, et dans la pratique
A bientôt

Léo Tamaki 28/09/2015 12:56

Bonjour Laméti,

Les magazines auront toujours pour moi un goût d'inabouti, dans la mesure où j'ai toujours soif de perfection.

A titre personnel, celui-ci ne m'a toutefois pas paru l'être plus qu'un autre, et je le classe même dans les plus intéressants. Tout cela est toutefois hautement subjectif, car à chaque numéro des lecteurs trouvent qu'il s'agit d'une excellent cuvée, tandis que d'autres sont déçus. Au final les attentes des uns et des autres étant variables, cela s'équilibre.
Un des moyens pour moi de mesurer la qualité de l'ensemble est de garder un oeil sur les chiffres de vente. Compte tenu du fait qu'ils sont encourageants et ne partent pas à la baisse, je continue dans la même direction.

Les numéros successifs sont en outre uniques dans la répartition des articles liés au sujet central, la longueur des interventions, etc... Cela est évidemment dû aux conditions de réalisations. D'une part au fait que je souhaite donner le maximum de liberté aux contributeurs, d'autre part le fait qu'ils sont bénévoles et qu'il serait de toute façon mal venu de les "cadrer" :-)

Enfin quant à l'affirmation "Si vous ne pouvez pas expliquer cette théorie (ce geste) à un enfant de 6 ans c'est quelle n'est toujours pas clair pour vous même).", je la trouve totalement erronée. L'idée est belle mais la réalité est toute autre. Tous les experts tels que Kuroda senseï, Hino senseï, etc... s'accordent bien à dire que les mots ne peuvent que refléter la surface, lorsqu'il s'agit de choses aussi complexes que la pratique martiale. A mon moindre niveau j'en fait aussi l'expérience.

Bonne pratique,

Léo