Budo no Nayami

Kono Yoshinori, Sagawa Yukiyoshi et Okamoto Seïgo

7 Février 2017 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

"Hi Leo,i have heard Kono Yoshinori sensei met both Sagawa Yukiyoshi and Okamoto Seigo,and that he regarded Okamoto as higher level...Is that true?

Did he ever mention how Sagawa felt or what he felt was different from Okamoto?

If you don't mind me askingNot because of ego's better perspective or pissing contest.But trying to determineren what sets them apart in skills"

 

"Bonjour Léo, J'ai entendu dire que Kono Yoshinori sensei avait rencontré Sagawa Yukiyoshi ainsi qu'Okamoto Seïgo, et qu'il considérait Okamoto comme d'un niveau supérieur… Est-ce vrai ?

A-t-il précisé ce que l'on ressentait avec Sagawa, ou ce qu'il sentait de différent avec Okamoto ?

J'espère que cette question ne te dérange pas. Il ne s'agit pas d'égo et de savoir qui a la plus longue. Mais je souhaiterai savoir ce qui différencie leurs habiletés."

 

Sagawa Yukiyoshi

Sagawa Yukiyoshi

Merci pour votre patience

Je reçois quotidiennement de nombreux messages via Facebook, le blog, ou par mail. Si j'essaie d'y répondre le plus vite, ma gestion catastrophique de mon emploi du temps et les activités que je ne cesse d'y ajouter font qu'ils s'accumulent régulièrement. Parmi eux, ceux qui nécessitent une réponse détaillée s'empilent piteusement. Ce message m'a par exemple été envoyé en… septembre 2016. Il n'est malheureusement pas le seul en attente, et je remercie chacun de mes interlocuteurs pour leur patience.

Kono Yoshinori, chercheur martial

Kono senseï est un chercheur. Adepte de haut niveau, il n'a eu de cesse de chercher des réponses aux questions que lui posait la pratique. Il est ainsi passé de l'Aïkido aux koryus, et a dans son cheminement été à la rencontre d'une multitude de maîtres et experts.

Si ses choix et conclusions me laissent à l'occasion dubitatif, il n'en reste pas moins qu'il est l'un des rares à s'exprimer en s'appuyant sur une expérience directe à chaque fois que cela est réalisable. Il a ainsi effectivement été entre autres à la rencontre des maîtres Okamoto et Sagawa.

Alors, Okamoto ou Sagawa ?

Ayant rencontré Okamoto senseï et lu des ouvrages évoquant Sagawa senseï, j'ai naturellement demandé à Kono Yoshinori ses impressions sur ces adeptes. Il me dit effectivement qu'il considérait Okamoto Seïgo comme ayant atteint un niveau supérieur. Il m'expliqua que la pratique de Sagawa Yukiyoshi et ses élèves consistait, en simplifiant, à renforcer et utiliser des muscles inhabituels. Il m'indiqua qu'il estimait le travail de maître Okamoto beaucoup plus fin.

 

Okamoto Seïgo

Okamoto Seïgo

L'avis de Stanley Pranin

J'ai évoqué avec Stanley Pranin la pratique de nombreux experts d'Aïkido et de Daïto ryu. S'il ne fut pas projeté par Sagawa, il le rencontra et se rendit à son dojo à de maintes reprises. Il put en outre expérimenter la technique de Kimura Tatsuo, que les pratiquants de l'école considèrent comme ayant surpassé Sagawa senseï.

L'opinion de Stanley recoupait totalement celle de Kono Yoshinori. Il s'exprime d'ailleurs sur la question dans cet article où, tout en restant plus diplomate que lors d'entretiens privés, il offre néanmoins une opinion claire.

 

"Often when Sagawa Sensei would execute a throw on senior members they would shout out “Magnificent!”, “Fantastic”, etc. I found this very strange since in my training experience being powerfully thrown by a skilled teacher would elicit a gasp, not profuse words of praise."

"Souvent lorsque Sagawa senseï exécutait une technique sur les membres avancés, ils s'écriaient "Magnifique !", "Fantastique", etc. J'ai trouvé cela très étrange dans la mesure où dans mon expérience être projeté puissamment par un enseignant habile bloquait la respiration au lieu de donner lieu à une profusion de louanges.

 

"The Roppokai is an outgrowth of the Kodokai headed by Seigo Okamoto Sensei whom I knew quite well. Not suprisingly, his techniques resembled those of the Kodokai in various respects. His timing was impeccable and he was capable of producing powerful results. Okamoto Sensei was taken lightly by many observers, including myself at first, but after being easily thrown and manipulated by him he won my respect."

"Le Roppokai est une émanation du Kodokai dirigée par Seïgo Okamoto senseï que j'ai bien connu. Sans surprise, ses techniques ressemblent à celles du Kodokai dans de nombreux aspects. Son timing était impeccable et il était capable de produire de puissants résultats. Okamoto sensei était considéré légèrement par de nombreux observateurs, dont moi-même au départ, mais après avoir été projeté et manipulé aisément par lui, il gagna mon respect."

 

Sagawa Yukiyoshi

Sagawa Yukiyoshi

Les avis d'Akuzawa Minoru, Hino Akira, Kuroda Tetsuzan

Akuzawa Minoru fut aussi membre de l'école de Sagawa senseï. Il m'expliqua que si ses pratiquants développaient une habileté dans des exercices de type kokyu-ho/agete, il n'avait vu aucune capacité martiale. Et que contrairement aux légendes, considérablement diminué Sagawa senseï n'atteint pas son apogée dans ses dernières années. Il n'a pas rencontré Okamoto senseï.

Hino Akira à l'inverse ne rencontra pas Sagawa senseï, mais considère que maître Okamoto était l'adepte à avoir la plus grande maîtrise de l'Aïki. Considérant le fait qu'il a rencontré des dizaines de maîtres et expérimenté leurs pratiques pour des reportages pour le magazine Hiden, son opinion témoigne indéniablement d'un niveau remarquable.

Kuroda Tetsuzan enfin, m'a aussi indiqué tenir maître Okamoto en grande estime. Ayant attentivement observé son travail, il lui est arrivé à plusieurs reprises de s'inspirer de certains mouvements qu'il exécutait dans sa pratique.

 

Okamoto Seïgo

Okamoto Seïgo

Mon avis

Sans grande surprise, mon opinion est similaire aux témoignages qui précèdent.

Je n'ai jamais eu la chance de rencontrer Sagawa senseï. Il ne fait toutefois aucun doute qu'il s'agissait d'un géant du Daïto ryu. J'ai par contre eu l'occasion de pratiquer avec plusieurs membres de son école, dont plusieurs gradés. J'ai en revanche rencontré à plusieurs reprises Okamoto senseï, dont la technique était exceptionnelle. Indéniablement l'un des plus grands adeptes que j'ai eu la chance de rencontrer.

Le travail de l'école de Sagawa senseï, s'il donne des résultats clairs dans des exercices particuliers, ne m'a pas impressionné plus que cela. D'une part parce que ce qui m'a été démontré hors exercices type agete/kokyuho face à des situations martiales complexes sans contraintes notamment de mobilité pour l'attaquant, ne m'a absolument pas convaincu. D'autre part parce que les capacités développées en agete me semblaient reposer sur un travail moins fin que celui de maître Okamoto (je ne parle pas ici du niveau des personnes, bien que cela influe naturellement, mais de la base de ce qu'ils utilisent). Tout cela concorde avec l'analyse de Kono senseï, et le témoignage d'Akuzawa senseï.

A noter que, comme chaque personne évoquée dans cet article, je n'ai aucun parti pris dans l'un ou l'autre de ces courants de Daïto ryu. J'ai d'ailleurs trouvé passionnant les traces qu'a laissé Sagawa senseï. Au final, il est naturellement peu important de savoir qui était le meilleur, sans compter que cela est très subjectif et dépendant du cadre considéré. L'essentiel est comme toujours d'aller à la rencontre DIRECTE de tous les adeptes susceptibles de nous apporter quelque chose.

 

Sagawa Yukiyoshi

Sagawa Yukiyoshi

Quelques articles pour prolonger vos réflexions

Sagawa Yukiyoshi, à la source de l'Aïki

Interview Okamoto Seïgo, le maître de l'Aïki

Les "techniques incroyable" de Horikawa et Okamoto senseï

 

Note

Les traductions ont été réalisées de façon approximative et à titre informatif. S’il ne fait aucun doute que l’on peut traduire de façon plus élégante, je suis confiant dans le fait que le sens est préservé.

 

Okamoto Seïgo

Okamoto Seïgo

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article