Budo no Nayami

Survivre en temps de guerre, vivre mieux au quotidien

3 Mars 2017 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #NAMT et Aïki Taïkaï, #Budo - Bujutsu, #STAGES

Systema ? Kezako ?

Le Systema, "système" en russe, désigne un art martial qui s'est développé durant l'ère de l'Union soviétique, et dont les origines remonteraient au temps des cosaques. Pratiqué par certaines unités d'élite russes et des gardes du corps du Kremlin, le Systema est réputé pour ses mouvements fluides et relâchés, et ses frappes lourdes. Cette méthode met l'accent sur le travail de la respiration, la liberté de mouvement, le relâchement et la créativité des pratiquants. Se nourrissant de l'expérience passée de ses nouveaux adeptes, des recherches de ses membres, et de toutes les sources disponibles, le Systema est un système ouvert sans limites et en perpétuelle évolution.

Si le foisonnement des sources peut donner le vertige et être difficile à gérer pour les néophytes, l'absence de dogmes est une force pour les pratiquants capables de se remettre en question tout en gardant une cohérence et une direction de fond. On trouve aujourd'hui chez les bons adeptes de Systema une capacité d''innovation, d'adaptation, et d'intégration qui sont au cœur de toute discipline martiale vivante. Des éléments essentiels trop souvent absents aujourd'hui des pratiques que l'on dit traditionnelles, mais qui se caractérisent surtout par le fait qu'elles sont figées, prisonnières de formes sans vie.

Alors que le Systema a été essentiellement popularisé par Vladimir Vasiliev, c'est aujourd'hui un terme générique utilisé par de nombreuses écoles d'arts martiaux russes.

Survivre en temps de guerre, vivre mieux au quotidien

Présentation du Systema par Jérôme Kadian

Voici une brève présentation vidéo du Systema. Jérôme Kadian, pionnier de l'art martial russe, y explique simplement quels sont les piliers et les objectifs de la discipline.

 

Lorsque j'ai regardé Jérôme Kadian expliquer que le Systema était un art de survie qui permettait de lutter contre le stress quotidien, cette phrase de Shinpo Matayoshi m'est revenue à l'esprit :

"En temps de guerre il faut pratiquer les arts du Budo pour essayer de survivre. En temps de paix, pour essayer de vivre plus longtemps." 

 

Survivre en temps de guerre, vivre mieux au quotidien

Jérôme Kadian

Jérôme Kadian débute la pratique des arts martiaux au Liban en 1979 par le Karaté Kyokushinkaï dont il deviendra enseignant. Il pratiquera en outre le Kick-boxing, la boxe thaïlandaise, le Wing Chun et le Kali dont il deviendra aussi instructeur. En 1997 il découvre le Systema qu'il va étudier auprès des maîtres russes. Premier instructeur de la discipline en France, il enseigne rapidement à Paris puis lors de stages dans le monde entier. Aujourd'hui encore il poursuit ses recherches en s'ouvrant à d'autres disciplines, et continue à aller étudier chaque année avec ses maîtres.

Jérôme a accepté de présenter le Systema à la Nuit des Arts Martiaux Traditionnels et à l'AïkiTaïkaï. Mêlant efficacité et bien-être, mettant l'accent sur la respiration consciente et l'étude des principes qui sous-tendent les techniques, j'ai été séduit par son approche. Je souscris pleinement à ce qu'il dit lorsqu'il évoque l'importance du contact, la nécessité de ne pas frapper lorsque l'on chute, l'objectif d'économie de mouvements, etc. Une démonstration et un cours qui devraient amener matière à réflexions et progrès pour tous les participants.

Survivre en temps de guerre, vivre mieux au quotidien

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article