Budo no Nayami

Gentleman fighter

11 Octobre 2017 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

James C. Hawkins a 84 ans. Sa vie est une extraordinaire suite de combats dont il a su sortir grandi.

 

James C. Hawkins est noir. Il est né en 1933 aux Etats-Unis. Pour ceux à qui cela n'évoque pas grand chose, je vous invite à voir entre autres les œuvres suivantes :

-Le majordome,

-42,

-Loving,

-Les figures de l'ombre,

-Etc.

James grandira dans un monde où la ségrégation était une réalité brutale. Une réalité qu'il affrontera au plus profond de sa chair. Avec ses poings souvent, faute d'alternatives. Et ce dès l'enfance…

 

Gentleman fighter

I was not man enough

James C. Hawkins raconte l'entraînement que subissaient ceux qui participaient aux opérations les plus difficiles du mouvement pacifique pour l'égalité. Une exigence de stoïcisme qu'il confie dans un passage déchirant ne pas avoir pu surmonter.

"I was not man enough.", nous dit-il. Je n'étais pas assez homme.

Quel homme pourtant, qui après avoir traversé tant d'épreuves, été témoin et victimes de tant d'injustices, sait reconnaître ses faiblesses, et la grandeur de la non-violence.

 

Gentleman fighter

He was a gentleman

C'est à 35 ans que James C. Hawkins se plonge dans le Karaté. Après avoir vu son futur enseignant qu'il admira car :

"He was a gentleman. He was a gentleman fighter."

La première chose qu'évoque Hawkins senseï n'est pas la qualité de combattant de celui dont il suivit l'enseignement, mais son attitude exemplaire.

Aujourd'hui James C. Hawkins, 6ème dan, a 84 ans. Il est un exemple pour tous ceux qui aspirent à grandir.

 

Gentleman fighter

He was a gentleman. He was a gentleman fighter.

Gentleman fighter

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article