Budo no Nayami

Budo, Étudier… en pratiquant !

6 Mai 2019 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #NAMT et Aïki Taïkaï, #STAGES

L’illusion du savoir

Livres, vidéos, démonstrations, YouTube… Les occasions permettant de s’abreuver d’images sont chaque jour plus nombreuses et accessibles. Si les bénéfices de ces ressources sont innombrables, il faut toutefois en connaître les limites. En ce qui concerne la pratique martiale par exemple, les multiples sources nous offrent une inspiration précieuse. Mais malheureusement la connaissance ne se traduit pas en savoir-faire.

Le problème est que nous prenons souvent à tort une compréhension intellectuelle, qu’elle soit juste ou erronée, pour une compétence. La conséquence est que non seulement on se contente d’une vague expérience visuelle, mais aussi que l’on croit avoir autorité pour émettre avis et critique sur le sujet, et que nous sommes dispensé de pratique.

Nul doute que les quelques lignes qui ont précédées ne fassent sourire nombre de lecteurs. Mais chacun en y regardant de plus près ne trouvera-t-il pas une occurrence où il a cru savoir alors qu’il n’avait qu’entrevu ? Combien de pratiquants expliquent les différences et spécificités de leurs écoles sans jamais avoir pratiqué d’autres disciplines ou courants ? En ce qui me concerne je fus loin d’être le dernier à émettre de péremptoires jugements sans aucune expérience pour les soutenir.

 

 

L’exemple des grands

Les experts sont loin d’être immunisés contre ce type de comportement. J’ai d’ailleurs rencontré nombre d’adeptes de niveau plus que respectable qui s’adonnaient à la critique constante des autres disciplines, enseignants et courants. Leur habileté, bien que limitée par une spécialisation, ne les avait pas protégés contre ces attitudes mesquines et risibles. Mais les véritables maîtres sont à mes yeux ceux qui ont su garder, et même développer leur curiosité. Je pense notamment à des personnes telles que Mochizuki Hiroo ou Kawabe Takeshi qui, au faîte de leur renommée et à l’hiver de leur vie, sont plus curieux que des poignées d’experts obtus. Ainsi je sais aujourd’hui que l’ouverture d’esprit et la curiosité sont bien plus fiables pour reconnaître un véritable géant, que toute dextérité technique.

 

Mochizuki Hiroo

(par Julie Glassberg pour le magazine Yashima)

 

Plongée dans le Budo

Cela fait une dizaine d’années que j’ai mis en place un Taïkaï en parallèle de la Nuit des Arts Martiaux Traditionnels. Cet événement m’a permis de découvrir et pratiquer avec de nombreux experts passionnants que je ne connaissais pas tels que Kawabe Takeshi, Tobin Threadgill, Ellis Amdur ou Allen Pittman. Il m’a aussi permis de mieux faire connaître des gens tels que Kono Yoshinori, Akuzawa Minoru ou Hino Akira.

J’ai toujours eu un seul regret, que l’événement n’attire que 10% des spectateurs de la Nuit des Arts Martiaux Traditionnels, qui sont pourtant en très grande majorité des pratiquants. J’espère que l’édition 2019 et son plateau exceptionnel me feront mentir, et que vous serez nombreux à venir briser l’illusion du savoir et vivre une expérience unique auprès de six des maîtres de la NAMT !

 

Taïkaï 2019, programme détaillé

Samedi 22

9h30 à 11h00, Shorin ryu Karaté, avec Kenyu Chinen

11h00 à 12h30, Budo et Feldenkraïs, avec Chris De Jongh

14h00 à 15h30, Kuntao, avec Michail Sjauw

15h30 à 17h00, Systema, avec Aziz Drabia

 

Dimanche 23

9h30 à 11h00, Aïkido, avec Steve Magson

11h00 à 12h30, Katori Shinto ryu, avec Jean-Paul Blond

14h00 à 15h30, Ninjutsu, avec Kacem Zhougari

15h30 à 17h00, Tai Chi Chuan, avec Véronique Lesueur

 

 

Shorin ryu Karaté, avec Kenyu Chinen

Kenyu Chinen est 9ème dan de Shorin ryu Karaté, et 9ème dan d’Okinawa Kobudo. Maître incontournable, Chinen senseï incarne l’esprit et l’efficacité du Budo.

 

Budo et Feldenkraïs, avec Chris De Jongh

Chris De Jongh est 6ème dan d’Aïkido, 5ème dan de Goju ryu Karaté, 2ème dan de Judo, expert en Ryushin Shouchi ryu et Niten Ichi ryu. Exerçant la profession de physiothérapeute en parallèle de celle d’enseignant en arts martiaux, il viendra présenter des exercices notamment issus de la méthode Feldenkrais permettant de progresser dans la pratique martiale.

 

Kuntao, avec Michail Sjauw

Michail Sjauw viendra nous présenter une école de Kuntao, la pratique martiale des chinois ayant émigré en Indonésie. Michail oriente sa discipline sur l’applicabilité et a un travail aussi pragmatique qu’efficace.

 

Systema, avec Aziz Drabia

Aziz Drabia est l’un des experts français les plus en vus du Systema. Pédagogue réputé, il présentera une discipline aux multiples facettes.

 

Aïkido, avec Steve Magson

Steve Magson est 6ème dan d’Aïkido, 4ème dan de Iaï Batto ho, 2ème dan de Judo, et 2ème dan de Karaté. Il viendra nous présenter l’Aïkido issu de l’enseignement de Chiba Kazuo senseï

 

Katori Shinto ryu, avec Jean-Paul Blond

Jean-Paul Blond viendra présenter le Katori Shinto ryu, l’une des plus anciennes traditions guerrières, réputée dans le monde entier. 

 

Ninjutsu, avec Kacem Zhougari

Kacem Zhougari est non seulement un pratiquant redoutable, mais il est doublé d’un chercheur infatigable aux connaissances encyclopédique. Proche du fondateur du Bujinkan, Hatsumi Masaaki, in viendra nous présenter une pratique aussi confidentielle que passionante.

 

Tai Chi Chuan, avec Véronique Lesueur

Pratiquante de Judo, experte en Tai Ki Ken et Shuai Jiao, Véronique Lesueur viendra nous présenter le Tai Chi Chuan dont elle est experte et championne.

 

 

Qu’est-ce que le Taïkaï ?

Le Taïkaï est un stage d’initiation multi-disciplines. Se déroulant en parallèle de la Nuit des Arts Martiaux Traditionnels (NAMT), il permet au public de prolonger ses découvertes en pratiquant une sélection de disciplines avec des experts présents à la soirée de démonstration.

Le Taïkaï est ouvert à tous, du néophyte au pratiquant expérimenté. Les maîtres y ont à cœur d’expliquer l’essence de leur art en en faisant pratiquer les fondements de façon sécurisée, claire, et accessible à tous. Cet événement unique connaît un succès grandissant et attire des participants de toute l’Europe.

Le Taïkaï se déroule dans l’immense Dojo régional d’Herblay (21 min à partir de la gare Saint Lazare), disposant de plus de 750 m² de surface de tatamis. Un lieu de pratique unique qui permet aux participants de profiter du stage dans des conditions exceptionnelles.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eric ANFRUI 14/06/2019 12:04

Je te rejoins complètement, l'illusion du savoir nous amène tous à des jugements rapides sans connaissance approfondis des sujets..
En même temps, ne pas s'illusionner n'est pas un état que l'on peut atteindre une fois pour toutes. C'est un travail de tous les jours qui nécessite de vider son verre au moment opportun. Sortir de sa zone de confort et découvrir de nouvelle pratique et pratiquant est excellent pour travailler cet aspect; et l'Aiki Taikai et en ce sens une grande opportunité à saisir.

Léo Tamaki 24/06/2019 15:58

Merci Eric pour ton soutien, et ton engagement pour faire des Taikai des réussites au fil des anées :-)

Amicalement,

Léo