Budo no Nayami

Ken / taï no riaï, les liens du sabre et des techniques à mains nues

7 Septembre 2020 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu, #STAGES

Bien qu'il reste quelques zones d'ombre sur les origines de l'Aïkido, celles du Daïto ryu sont encore plus confuses. S'il ne fait aucun doute aujourd'hui pour les chercheurs sérieux que cette dernière fut inventée par Takeda Sokaku, il est aussi évident que la discipline s'appuie sur des bases anciennes et variées.

 

 

Photo Marc Le Tissier

 

 

L'Aïkido, art du sabre ou pas…

La place des armes, et de l'emblématique sabre en particulier, fait polémique dans le monde de l'Aïkido. Pour certains il ne s'agit que d'un outil annexe, quand d'autres y voient l'essence de la pratique. Ma position sur le sujet a évoluée dans le temps. J'ai d'abord fait miennes les paroles du courant où je m'entrainais, "L'Aïkido vient des armes.". Puis j'ai pratiqué et étudié des koryu spécialisés dans le travail des armes, et considéré que ce qui était présenté en Aïkido était sans grand intérêt, que la discipline était fondamentalement une pratique à mains nues.

 

Aujourd'hui ma position est plus nuancée. Le Daïto ryu et l'Aïkido sont pour moi essentiellement des pratiques à mains nues… issues de traditions nées à une époque où tout le monde était armé. Ces deux disciplines ne prennent ainsi sens que si l'on envisage à minima que aïte est armé, mais aussi qu'il est possible que l'on ait une arme courte en main, et SURTOUT, que notre façon de bouger et penser a été formée par la pratique des armes.

Je conçois donc l'Aïkido comme l'héritière de pratiques à mains nues de guerriers habitués aux armes, et vivant dans un monde où elles étaient omniprésentes.

 

 

Nuit des Arts Martiaux Traditionnels 2010 (NAMT)

Photo Sébastien Chaventon

 

 

Le sabre dans le Kishinkaï

Il ne fait aucun doute à mes yeux, que l'Aïkido peut être pratiqué en ne laissant aux armes qu'une place anecdotique. C'est par exemple le cas avec Yamada senseï ou Shimizu senseï qui sont deux des experts à la pratique la plus fine que j'ai rencontrés.

Mais il me semble aussi que les armes sont un outil très efficace dont il est dommage de se passer.

 

Les koryu étaient généralement centrés sur une spécialité, et incluaient une variété de pratiques annexes qui donnaient des bases dans d'autres domaines du combat. Ainsi le Katori shinto ryu incluait des mouvements de Jujutsu, des écoles de Kenjutsu incluaient des bases au jutte ou naginata, etc… C'est la réflexion qui a mené au développement du travail aux armes dans le Kishinkaï. Ken, jo, tanto et mouvements de Iaï sont ainsi utilisés en complément du travail à mains nues. Les bases sont solides et utilisent les mêmes stratégies et principes d'utilisation du corps qu'à mains nues, formant un tout cohérent où chaque élément permet de mieux comprendre l'autre. Ce riaï, cette transversalité, est un des éléments sur lesquels j'axe particulièrement mon enseignement à l'heure actuelle.

 

Ce sera notamment le cas ce week-end à Nantes :

 

 

 

 

Léo Tamaki à Nantes, 12 et 13 septembre

 

Horaires

Samedi 14, de 10h00 à 12h30, et de 15h00 à 17h00

Dimanche 15, 10h00 à 12h30

 

Lieu

Kishinkaï Aïkido Nantes

Complexe Sportif Barboire

45 rue de la Bourgeonnière

44300 Nantes

 

Tarifs

Stage complet 55€

2 cours 40€

1 cours 25€

 

Contact

jc.magoni@laposte.net

 

Stage ouvert à tous les pratiquants d'arts martiaux, tous groupes, et tous niveaux.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Decoopman Tony 07/09/2020 21:00

Bonsoir,
Merci pour toutes ces réflexions sur l'Aïkido, que nous avons toutes et tous le plaisir de lire.
A bientôt !
Tony

Léo Tamaki 14/09/2020 11:32

Merci pour la lecture Tony :-)

Léo

Decoopman Tony 07/09/2020 20:58

Bonsoir,
Merci pour ces réflexions sur l'Aïkido, que nous avons toujours le plaisir de lire...
A bientôt.

Léo Tamaki 07/09/2020 20:59

Merci pour la lecture Tony :-)

Léo

Jongbloed Christian 07/09/2020 14:08

Pour moi, l'arme doit être travaillé comme la prolongation du corps ce qui permet de renforcer ses positions et de placer des techniques puissante. Pour ma part j'ai étudié Les armes du yoseikan mais pas que j'ai également étudié les armes du kung-fu et le katori. Ce fut une expérience enrichissante

Léo Tamaki 07/09/2020 19:18

Oui c'est cela, toujours une expérience enrichissante :-)

Léo