Budo no Nayami

Il faut étudier et pratiquer seul

5 Janvier 2021 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu, #STAGES

La pratique martiale s'exprime dans notre capacité à résoudre un conflit. Conflit physique qui nécessite à minima la présence de deux personnes. Et l'entraînement reflète naturellement cette situation, se reposant en grande partie sur une pratique à deux.

La situation ne permet pas à la majorité d'entre nous de travailler en groupe. Est-ce à dire qu'il n'y a qu'à attendre des jours meilleurs ? Ce serait non seulement une défaite morale, mais aussi une erreur de cheminement trahissant notre incompréhension de la pratique martiale.

 

Isseï Tamaki, par Pierre Sivisay

 

Awazu Shozo 1923 - 2016

Maître Awazu est une légende du Budo. Débutant le Judo à 10 ans, il est ceinture noire à 13, et champion du Japon à 16. 6ème dan à 26 ans, il s'établit en France l'année suivant pour assister Kawaishi senseï dans le développement du Judo.

J'ai croisé maitre Awazu un soir, et je regrette d'avoir laissé passer l'occasion de recevoir son enseignement. Mais tout n'est pas perdu car il a laissé quelques traces…

Spécialiste du travail au sol, Awazu senseï est l'auteur d'un unique ouvrage où il expose son savoir. "Méthode de Judo au sol", publié en 1963, lorsqu'il avait quarante ans, est non seulement l'ouvrage d'un virtuose, mais aussi celui d'un expert mature dans sa vision, avec trois décennies de pratique au zénith du Budo. Stéphane Crommelynck m'a offert un précieux exemplaire de ce livre dont je voulais partager avec vous quelques extraits dans les semaines à venir.

 

 

Aujourd'hui le premier extrait :

L'étude théorique sous la direction du maître est insuffisante. Il faut étudier et pratiquer seul.

Awazu Shozo

"Il faut étudier et pratiquer seul"

La base, comme l'indique Awazu senseï, est "L'étude théorique sous la direction du maître.". C'est une évidence, il nous faudrait plusieurs vies pour espérer réinventer une discipline… Mais précise-t-il, cette étude "est insuffisante. Il faut étudier et pratiquer seul.".

En temps normal cet aspect est pour beaucoup réduit à la portion congrue. Le Covid est l'occasion d'explorer de nouveaux territoires, de développer de nouvelles habitudes. Voici quelques articles et ressources permettant d'engager ces premiers pas :

 

Mais il faut pratiquer une technique juste car une erreur même répétée mille fois ne fait faire aucun progrès.

Awazu Shozo

 

 

"… une erreur même répétée mille fois ne fait faire aucun progrès."

Les ressources que j'ai partagées ci-dessus n'explorent pas la pratique martiale. À l'heure où je les écrivais, nous étions démunis et n'avions pas d'outils à proposer en ce domaine aux pratiquant du Kishinkaï. Si les anciens avaient les ressources pour travailler seuls, plutôt que de risquer de graver des erreurs, nous avons encouragé les débutants à se concentrer sur des pratiques associées.

Pendant ce temps nous avons alors mis à profit la période pour créer l'application Kishinkaï Online. Contenant l'ensemble du répertoire technique de l'école, nous y avons ajouté une section "Bonus" présentant de nombreux exercices et conseils pour travailler seul :

Conditionning : plusieurs circuits de renforcement, mobilité, assouplissement et relaxation

Atémi : les trois coups de pieds fondamentaux qui sont souvent très mal connus et réalisés en Aïkido sont présentés

Santé : des conseils d'ordre général sur des sujets variés pour passer la période dans les meilleures conditions

Bukiwaza : les fondamentaux du travail au ken, jo et iaï de l'Aïkido Kishinkaï

Ci-dessous, un circuit d'étirements démontré par Isseï, et quelques exemples techniques.

La version gratuite de l'application inclut des exemples de chaque section. L'abonnement payant permet d'accéder à la totalité du contenu, notamment les bonus commentés. (note: l'abonnement est offert aux membres du Kishikaï)

Le circuit d'assouplissement est ainsi présenté sous trois versions :

  • Versions sans consignes ni commentaire (version gratuite)
  • Version avec consignes (abonnés)
  • Version avec commentaires par Thibaut Chatry, kinésithérapeute et formateur en méthode des chaînes musculaires

 

Léo Tamaki à La Réunion, Le Port 16 et 17 janvier

La situation sanitaire connait de grandes variations selon les territoires, et à l'heure actuelle elle est sous contrôle à l'île de La Réunion. J'aurai ainsi le plaisir d'y donner une formation intensive du 11 au 15, et un stage les 16 et 17.

 

 

Horaires

Samedi 16, de 9h30 à 12h00, et de 14h30 à 17h00

Dimanche 17, de 9h30 à 12h00

 

Lieu

Dojo Louis Payet

70 Av de la Commune de Paris

97420 Le Port

 

Tarifs

20€ le cours, 15€ les cours suivants

 

Contact

Aïkido Club de Sainte Marie

06 92 66 79 84 Frédéric Lorion

 

Stage ouvert à tous les pratiquants d'arts martiaux, tous groupes, et tous niveaux.

Les procédures Covid-19 en vigueur seront respectées.

 

Que vous puissiez pratiquer de façon classique comme à La Réunion, ou que vous deviez vous adapter à une situation inhabituelle avec de nouvelles ressources, n'oubliez pas : l'essentiel est de pratiquer !

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jongbloed christian 05/01/2021 22:17

Je me suis longtemps entrainer au dojo et seul chez moi. Pour moi , là ou j' étais le plus concentrer sur la technique c'est chez moi, car je suis intraitable envers moi même et là ou j' étais le plus combattif , c'était au dojo. Dur au mal et dur envers les autres...