Budo no Nayami

Morishita-san, le plus ancien élève de Kuroda senseï

28 Février 2008 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Février 2008

J'ai récemment passé une soirée avec Sheen et Morishita-san, le plus ancien élève de Kuroda senseï qui est son partenaire sur ses premières vidéos, notamment celle de Iaïjutsu.


undefinedKuroda Tetsuzan et son fils Yasumasa à la Nuit des Arts Martiaux Traditionnels 2007
(Photo Sébastien Chaventon)


Morishita-san est le seul élève avec qui j'ai vu senseï devoir changer de techique car elle allait être retournée…

41 ans
Morishita-san a commencé à pratiquer au Shinbukan à l'âge de treize ans alors que senseï n'avait que dix-huit ans. Aujourd'hui cela fait quarante-et-un ans qu'il fait partie de l'école. Il est non seulement le plus ancien mais aussi le meilleur élève.

Morishita-san est quelqu'un d'assez atypique dans la société japonaise. Loin du monde des salary-men en costumes cravates il possède trois bars à Omiya. Il a eu une jeunesse très turbulente qu'il évoque parfois lorsque la soirée avance et que l'alcool délie les langues…

"Le Shinbukan m'a sauvé la vie."
Morishita-san est quelqu'un de très doux au quotidien. Mais il a aussi une réputation de bagarreur et il m'a dit plusieurs fois sans bravade qu'aucun combat ne lui faisait peur.
J'avais déjà entendu dire qu'il avait eu plusieurs altercations contre des gens armés et ce soir-là il nous dit:
"Sans le Shinbukan je ne serai pas là. J'ai été attaqué quatre fois à coups de couteaux. Le Shinbukan m'a sauvé la vie."

C'était véritablement émouvant pour moi de l'entendre dire cela très simplement mais avec une véritable conviction. Aujourd'hui où la pratique relève principalement du domaine du loisir on comprend mieux l'attachement qu'un guerrier pouvait avoir pour l'école qui lui donnait les moyens de survivre…

Le sempaï de Kuroda senseï

J'en ai profité pour lui parler du sempaï de Kuroda senseï mais malheureusement il ne se souvenait pas de ce qu'il était devenu.

Partager cet article

Commenter cet article

Stéphane (Belgium) 28/02/2008 20:18

Oui là, on sort vraiment de la pratique de loisir pour entrer dans une autre dimension bien différente de certains danseurs de ballet....et on rejoint ton très bon article sur l'engagement.Bien à toi.Stéphane