Budo no Nayami

Hashi et coudes au corps

15 Mai 2008 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Mai 2008


Hashis et hashokis


Une autre vidéo "japanese traditions" sur les baguettes, hashis. Ce n'est pas une des meilleures mais je voulais parler d'une anecdote avec Kuroda senseï à ce sujet.





Coudes au corps
Le passage où ils expliquent qu'il faut garder les coudes près du corps m'a rappelé une conversation avec maître Kuroda.
Kuroda senseï déplore le manque d'éducation de la jeunesse actuelle. Il racontait qu'un professeur qui tentait d'apprendre aux élèves à tenir correctement leurs bols et leurs baguettes s'est vu réprimander par la PTA (Parent Teacher Association) qui lui signala qu'il était inutile d'enseigner des détails de cette sorte... Dans ces conditions le nombre incroyable de jeunes japonais qui non seulement utilisent mal leur baguettes mais au-delà n'ont pas d'éducation ou de savoir-vivre ne peut que croître exponentiellement.

Et le lien avec la pratique?
Senseï explique qu'il est impossible de bouger correctement au dojo si on bouge n'importe comment en dehors. Cela peut apparaître comme une évidence mais les comportements que j'observe régulièrement démontrent que ce n'est malheureusement pas le cas.

Il explique notamment que lorsqu'on mange les coudes doivent rester le long du corps. Il conseille de s'entraîner à manger les bras attachés pour ceux qui n'en sont pas capables. J'en ai parlé avec plusieurs personnes et ce qui est assez drôle (triste?) est que ces personnes sont généralement tout à fait d'accord et acquiescent en me regardant les coudes écartés comme s'ils essayaient de s'envoler. Ce n'est pas toujours aussi exagéré mais il n'en reste pas moins que nous sommes souvent inconscients de nos propres gestes.

Comment séparer ses waribashis
Et en passant les waribashis doivent être séparées tenues à l'horizontale dans la forme la plus polie. L'emballage en papier est ensuite plié de sorte à faire un hashioki (repose-baguette).


Partager cet article

Commenter cet article

Nadia 21/05/2008 23:10

Le fait que le monde qui nous entourre soit de moins en moins rigoureux sur les "bonnes manières" (comment se tenir, marcher, parler...), a pour conséquence que même ceux qui les ont apprises et pensent les utilisées encore aujourd'hui, ont baissé la garde et ne pourront plus les transmettre à leur tour telles qu'elles étaient.

Léo Tamaki 26/05/2008 20:35



Effectivement même pour le plus vigilant il est difficile de ne pas prendre de "mauvaises habitudes" sans s'en rendre compte tellement elles
font aujourd'hui partie de notre quotidien…


 
Léo




Bertrand 19/05/2008 12:14

Apparemment, le recherche de solution à ce délicat problème n'a pas de limite, comme le montre ce petit objet que m'a fait découvrir mon amie, qui vit en Suède. Toujours à la pointe de l'innovation, un grand magasin suédois à l'enseigne bien connue propose le "chopstickface" :  Il fallait y penser !

Léo Tamaki 26/05/2008 20:34



Marrant cet objet. J'imagine qu'il sert à aider à utiliser les baguettes pour manger? Si c'est un repose-baguettes par contre il est un peu
étrange…


 


Léo



rose 18/05/2008 19:49

Et puis manger les coudes serrés est bien plus agréable pour le voisin de table...

Léo Tamaki 26/05/2008 20:33



Clair, clair, clair. Même pour celui qui est en face d'ailleurs.


 


Léo



Furansuzen 17/05/2008 11:59

Ca me rappelle mes années pension chez les soeurs : on avait une éducation hyper rigoureuse, que ce soit pendant les cours traditionnels de maths, français, calligraphie (avec plume et encrier), cours de chant grégorien mais aussi à table, elles nous apprenaient à manger coudes serrés et à essuyer notre assiette avec un morceau de pain, oui... mais au bout d'une fourchette... correct attitude oblige...C'était dur parce que j'avais 7-8-9 ans, j'ai souvent été punie (à manger à la table des maternelles) mais tout cela est resté en moi et est devenu naturel...Du coup elles m'ont transmis le goût de la rigueur : cela ne veut pas dire qu'on ne se lâche pas de temps en temps, mais au moins quand on sort entre amis, on ne fait pas honte à son entourage... lolBonne fin de Master Tour LéoMes pensées martiales t'accompagnentFuransuzen

Léo Tamaki 26/05/2008 20:33



Plusieurs fois Kuroda senseï m'a parlé de l'étiquette en occident et il est clair qu'il y a de nombreux points communs qui avaient sans doute la
même origine… la sécurité ;-)


 


Léo