Budo no Nayami

Hors du temps, sommeil polyphasique, sakura et cours ordinaire au Shinbukan

29 Mars 2008 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Mars 2008

Bon ça y est, je vis hors du temps.

Mes seules occupations sont la pratique et l'écriture. Hormis les cours de Kuroda senseï quatre fois par semaine je n'ai aucune obligation fixe. Je vis donc dans un temps complètement décalé.

Mon rythme est assez irrégulier mais lorsque je suis au Japon cela donne à peu près ceci. Je me couche entre 6 et 8h du matin et je dors quatre à six heures, généralement jusqu'à midi. Je me lève, lis mes mails, les informations et commence à écrire. Lorsque j'ai cours je vais au dojo. Sinon je pratique seul. Le soir je vais à la gym. Lorsque je rentre je dîne et dors une ou deux heures avant de me relever pour écrire vers minuit, une heure du matin. Avant d'aller me coucher je vais courir une heure les jours où je ne suis pas allé à la gym.

Sommeil polyphasique
Je n'en suis pas encore au sommeil polyphasique mais il m'arrive de ne dormir que quelques heures par jour sans conséquence importante lorsque j'ai des articles en retard du moment que je divise mes périodes de sommeil.
L'article sur le sommeil polyphasique de Wikipédia est intéressant. J'avais lu le témoignage d'un américain qui avait testé la méthode avec succès mais je ne le retrouve plus. La principale difficulté est de continuer à vivre avec une société qui suit un rythme très cadré. C'est beaucoup plus facile au Japon où presque tout tourne 24h sur 24.

Akuzawa et Kono dans le prochain Dragon
Je suis en train de traduire l'interview d'Akuzawa Minoru pour le prochain Dragon. Un calvaire parce qu'il y a des heures d'enregistrements et que beaucoup ont été faits pendant des cours auquels j'ai participé. Les périodes où on entend les souffles et le bruissement des tenues alternent avec les conversations, et les bruits de pratique autour rendent le travail très fatigant.

Je dois aussi terminer la présentation de Kono Yoshinori dont je publierai l'interview dans un prochain numéro.


Kono Yoshinori, iaïjutsu


Sakura
Les sakura sont en fleurs et c'est un plaisir de les voir le matin lorsque je vais courir. J'essaierai de prendre quelques photos mais ça me semble compromis vu mon retour proche en France pour le stage de Tamura senseï à Paris et celui que je donne le week-end suivant.


Sakura à Yoyogi koen


Un cours ordinaire avec Kuroda senseï...
Jeudi soir le cours de Kuroda senseï portait sur le iaïjutsu et le kenjutsu. Au début du cours pendant que chacun se mettait en place et préparait son iaïto il a demandé à Sasaki, un des anciens de se mettre en position jodan (sabre haut) et de l'attaquer. A trois reprises Sasaki avait à peine initié son mouvement qu'il était déja coupé.
Senseï lui a ensuite demandé de se mettre face à lui et et de dégainer. A trois ou quatre reprises Sasaki a été tranché avant d'avoir pu dégainer ne serait-ce que cinq centimètres de lame...

Régulièrement à la fin du cours lorsque nous pratiquons le kenjutsu, senseï vient travailler avec le groupe des plus anciens élèves (minimum dix ans de pratique) dans lequel il me fait l'honneur de pouvoir m'entraîner.
Jeudi nous étions quatre, waka senseï, Yamada, Sasaki et moi-même. Comme à chaque fois ce fut une leçon magistrale. Ce qui est incroyable c'est de voir à quel point on se retrouve épuisé sous la tension. En quelques secondes nous étions en sueur. Et ce n'était absolument pas à cause de l'effort physique. Senseï nous met une pression qui nous oblige à essayer de nous dépasser qui épuise instantanément.
Pourtant c'est véritablement un travail qui nous amène à progresser et qui est loin d'une démonstration de force. Les rares fois où il passe en mode "combat" j'ai été glacé par son regard et je me suis littéralement retrouvé paralysé avec des sueurs froides dans le dos.

Toujours la même vidéo mais ça illustre bien le propos ;-)
Ah l'élève qui attaque senseï avec un iaïto au début est Morishita-san.




Partager cet article

Commenter cet article

Bourne 18/01/2009 17:42

L'américain qui a expérimenté le sommeil polyphasique est peut-être Steve Pavlina, qui avait témoigné de ses nombreux mois en mode "Ubermann".

Léo Tamaki 19/01/2009 22:46


Possible, je dois avouer que je ne me souviens plus. J'ai jeté un bref coup d'oeil sur son site mais je ne saurai plus dire si c'est de lui dont il s'agit.

Léo


Furansuzen 31/03/2008 10:44

aaah les sakura... que j'irai admirer un jour... ;-)Furansuzen

Léo Tamaki 02/04/2008 01:51


;-)

Léo


Nicolas 30/03/2008 13:37

Quel rythme de vie! impressionant Léo. Ma question porterait sur ton "mode" de vie et celui de tes proches. Te suivent-ils dans ce sens ou arrives-tu, tant bien que mal, à trouver des intervalles de temps en phase avec eux?Merci de répondre à un jeune auditeur qui lui arrive d'avoir des rythmes un peu relous des fois ;)A+!

Léo Tamaki 02/04/2008 01:50


Bonjour Nicolas,

Désolé pour la réponse tardive.

Franchement mes proches "subissent" mon rythme égoïste... Pas un exemple à suivre crois-moi.
Dans la vie comme dans la pratique je crois que l'essentiel est l'équilibre. Dans les deux j'en suis loin ;-)

Léo


rose 29/03/2008 12:11

La belle saison commence, j'ai vu un reportage où les japonais profitent de la floraison pour faire un pic nic au pied des Sakura..Envoie nous des photos surtout, et profite en aussi, malgré ton horaire décalé.

Léo Tamaki 02/04/2008 01:48



Ah pour les photos ça va être très dur. Mais j'en ai plein de non publiées de l'année dernière. J'essaierai de les mettre en ligne dès que j'ai le temps ;-)

Léo