Budo no Nayami

Kanzawa senseï kikou

5 Décembre 2008 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Décembre 2008

Voici une vidéo dans laquelle Kanzawa senseï endort des animaux grâce à son ki. Je n'ai jamais rencontré cette personne et n'ai donc aucun avis définitif sur ce qu'il fait. Toutefois les expériences répétées sur des espèces diverses m'ont donné l'impression qu'il y avait quelque chose d'intéressant…


Kanzawa senseï


La première expérience sur les biches se passe en une dizaine de minutes. Dans la seconde expérience une caméra équipée de détecteurs de chaleur est utilisée. On voit une nette différence entre les moments où le professeur envoie du ki et avant. La température de l'animal augmente comme s'il était dans un bain chaud explique le commentateur. Comme il s'agit d'un jeu, à la sixième expérience il est demandé aux participants ce qui a changé dans le corps de l'animal, une "souris sauteuse à 4 doigts" ;-)


Yotsuyubi tobinezumi (souris sauteuse à quatre doigts)


Nara


Partager cet article

Commenter cet article

matthew 11/02/2009 11:48

Merci beaucoup pour ces précisions, comprenant mal (ha ha) le japonais, je passe évidemment au travers des explications! Pour le stage, je ne serais malheureusement pas là, encore que j'essaierai de venir le dimanche. C'est partie remise.Matthew

Léo Tamaki 11/02/2009 17:24



A dimanche ou à un de ces jours alors ;-)

Léo



matthew 10/02/2009 06:20

Salut.  J'ai remis la main sur la vidéo ou Hino Sensei semble "agir à distance", sur le lien après la vidéo dans ton dernier post ("tai sabaki shodan").http://www.youtube.com/watch?v=EyEW0GIr074&feature=relatedMalheureusement, je ne serais pas au stage fin mars -j essaireai de venir le dimanche- mais je serais curieux de voir ca...

Léo Tamaki 10/02/2009 09:18



Salut Matthew,

Concernant le déséquilibre par le regard il n'est possible que lorsqu'il existe une véritable tension entre les adversaires. C'est par exemple, à mon avis, totalement impossible face à un boxeur.
Il faut imaginer la tension qui peut naître entre deux adversaires armés de sabres  d'un mètre de long aiguisés comme des rasoirs. Ou même simplement deux personnes armées de rasoirs...
On rentre là dans une autre dimension du combat.
Ce n'est pas un exercice possible avec celui qui n'a pas d'intention, qui ne crée pas d'opposition. Il l'explique d'ailleurs en japonais.
Je doute qu'il montre cela en stage. Hino senseï montre des choses qu'il pense utiles à la progression des participants mais aussi adaptées à leur compréhension. Ce genre d'exercice n'en fait à
mon avis pas partie :D

Amicalement,

Léo



Guillaume 13/12/2008 01:17

Matthew et Léo, vous avez cela d'agaçant que vous avez tendance à m'enlever les mots de la bouche ;) Serieusement, je pense que nos avis comportent plus de similarités que de différences même si nous ne les exprimons pas forcement de la meme maniere.Je vais aussi conclure ma contribution a cette discussion par deux choses.D'abord, j'ai pris la peine de faire un tout petit montage d'une ou deux choses que M. Brown dit dans son interview que je trouve interressantes au sujet du relativisme dont tu parlais Léo. Désolé pour la mauvaise qualité de la vidéo, je ne suis pas un specialiste.Ensuite, comme vous devez l'imaginer, ce sujet m'interresse assez alors si Léo me le permet (efface cette partie si tu trouves que je fait de l'autopromotion), je vous renverrai à un article que j'avais écrit il y a quelques temps quand j'étais en charge de feu Aikidoka.fr.Sinon, je suis a fond avec Matthew, la sueur, le sang et les larmes (ok, j'y vais un peu fort...) sur le tapis sont ce qu'il y a de plus important :)Voilà, à bientôt pour de nouvelles discussions!! Désolé de te pourrir ton blog avec nos proses Léo :)A oui, au fait, je suis allé voir le site et les vidéos de Richard Wiseman (le nom lui va comme un gant!) et ce qu'il fait est excellent effectivement, merci pour cette découverte!

Léo Tamaki 17/12/2008 10:26



Répondu plus haut ;-)

Amicalement,

Léo



Matthew 13/12/2008 00:20

Ah cet article en aura inspiré des commentaires...La science n'est pas toute puissante, ni Guillaume à ce que j en lis ni moi ne l'affirmons. C'est au moins une méthode d'analyse de ce que nous pouvons rencontrer dans ce monde, et une voie de recherche d'explications.Il y en a d'autres.Il me semble que la science n est pas franchement l'exemple d'"idée à la mode", ca mériterait un débat en soi, mais je vais essayer de me recentrer sur ce qui j'imagine nous réuni, à savoir les arts martiaux traditionnels.Il y a là une mine de savoirs et peut etre plus précisément de "savoir faires"; de ce point de vue, quelqu'un qui saurait tres bien analyser des mouvements d'un point de vue géométrique/physiologique/ médical etc ne serait pas forcément celui qui saurait produire ce mouvements... Il faut pratiquer, plutot que de discourir, si l'on veut s'épanouir dans cette voie. cf un article précédent de Leo.Mais dans l'attrait pour les Arts Martiaux Traditionnels rejoint aussi parfois une facination pour certaines croyances, qui m'apparait comme une autre facette de la deception scientifique : nous avons grandi dans un monde qui nous promettait que la scence pourrait tout résoudre. Or elle ne le peut pas. Comme nous ne  pouvons pas accepter d'etre faillibles, on cherche l'omnipotence ailleurs. C'est un peu à  gros traits, mais bon. Ce genre d'attitude apparait d'autant plus clairement dans certaines disciplines (que je pratique d'ailleurs depuis quelques années) comme certains cours de Taichi ou de Yoga qui vendent au nom d'une science millenaire des pouvoirs plus ou moins magiques... Pour finir, il me semble que si la pratique ne se fait pas avec la tête, celle ci a son mot à dire... La preuve c'est l'effort fait au long de ces commentaires par nous tous!Pour ma part, je vois une différence qualitative très nette entre des Hino, Akuzawa, Kono etc et leurs commentaires généreusement traduits par l'auteur de ce blog d une part, et la mise en scene pour un jeu télé dans la vidéo ci dessus de l'autre. Mais il est vrai que je ne comprends pas le japonais.A bientot, et bonne nuit...

Léo Tamaki 17/12/2008 10:26



Réponse faite à Guillaume un peu plus haut, mais après ton post, désolé ;-)

Il y a certains groupes qui effectivement tombent dans des dérives. Mais sincèrement le moindre pratiquant ayant un brin de cervelle en sortira vite même s'il y est rentré trop rapidement par
inattention. Pour les autres? on ne peut protéger les gens contre eux-mêmes que dans une certaine mesure (sectes dangereuses, etc...). Les croyances inoffensives sont sinon tlérées. (même les
dangereuses s'y on considère les religions comme telles...).

En revanche je ne vois toujours pas ce que tu reproches réellement à Kanzawa senseï tant il m'apparraît que, si mise en scène il y a, elle est bien mineure et ne semble pas avoir un réel but
commercial comme ce fut et c'est le cas au Japon avec de nombreux autres senseïs ;-)

Amicalement,

Léo



Michael 12/12/2008 11:12

Bonjour Guillaume,

Je voudrais biens avoir comment tu expliques le fait, avec toute la rationalité scientifique qui convient à un esprit éclairé, qu’un papillon qui bat des ailes au brésil peut déclencher une tempête au Japon……..
C’est ce que j’illustre quand je dis en résumé : "Quand notre Ki personnel arrive à se connecter au Ki universel, nous pouvons soulever des montagnes ou endormir des cerfs" .

J’avais été très interpellé par un maître d’art martial qui m’avait dit de ne jamais se laisser enfermer par les mots, et le souci de la définition….. D’ailleurs, les plus grands esprits humains ne sont pas els prix nobels ou les professeurs à Harvard… A mon sens, ce sont les auteurs des plus fameuses citations littéraires latines, grecques… et autres.

Ecrire sujet + verbe+ complément est beaucoup plus complexe qu’écrire une thèse de 300 pages….. Je le sais en connaissance de cause. Connais-tu une discipline qui s’appelle « la logique » ????? les chercheurs «l’a maitrisent fort bien…… Mais ça peut dériver jusqu’à te faire dire, en exagérant le trait :
« Les oiseaux volent », « au milieu de l’atlantique, il y a des poissons volants », ces poissons sont des oiseaux »…….

De manière beaucoup plus subtile, tu peux trouver des choses tout aussi grossières dans de belles thèses scientifiques…. Tout ce que je sais c’est que j’ignore beaucoup de choses, et je construit ma réflexion en fonction de ce que je suis capable d’assimiler, et non en fonction de soit disant courant de pensées à la mode, me semble être une attitude intellectuellement honnete.

Tu sais, si la science était la voie royale, tous les scientifiques arriveraient aux mêmes résultats sur la même question…… hors, interroges trois chercheurs sur un problème précis, tu auras 4 avis différents……

Sans rancune

Michael

Léo Tamaki 17/12/2008 10:02



Le souci de définir les choses est malheureusement un travers qui peut nous éloigner du but dans la pratique martiale.
Quand à la simplicité, j'avais lu un livre de psychologie qui présentait une étude où le même texte avait été écrit sous des formes de plus en plus compliquées. Sans surprises le texte le plus
compliqué avait été jugé le plus intelligent par les lecteurs testés... Peut-être devrai-je parsemer mes textes de mots japonais :D

Amicalement,

Léo



Guillaume 12/12/2008 01:05

Salut Léo, Je vais essayer de me procurer le livre de maître Yang. Si tu as la ref ou l’ISBN, ce serait sympa de me l’envoyer pour que je puisse le commander facilement. Merci de prendre le temps de m’expliquer ton point de vue comme tu le fais. Je trouve ta vision intéressante car ton parcours martial est bien évidement infiniment plus poussé que le miens mais tu aussi as une démarche réflective que je respecte beaucoup. Pour Brown, c’est vrai qu’il ne pousse pas autant que je le voudrais sur le scepticisme mais cela change (voir « Messiah » et surtout son bouquin qui est vraiment intéressant et divertissant). D'ailleurs, la version non éditée de l'interview que Richard Dawkins avait faite de Brown est en ligne depuis ce soir! Vas y jeter un oeil, ça vaut le coup. Il y a deux points de ta réponse que je voudrais discuter. Quand tu dis : « Et la science n'a-t-elle pas énoncé quantité de vérités irréfutables qui se sont révélées fausses au fil du temps? » Tu as totalement raison. Cela vient de la méthode scientifique elle-même. En fonction des informations qui arrivent avec le temps et l’expérimentation, les théories évoluent, changent ou même tombent tout simplement. C’est la grande différence entre l'approche scientifique et révélation, l’une s’adapte pour décrire le mieux possible la réalité quand l’autre est gravée dans la pierre. En somme, en science, si une idée est mauvaise, on la balance, en médecine, un remède qui ne marche pas est rejeté. L’opposé n’est pas vrai dans les systèmes de croyance et théories abracadabrantes des charlatans. On science, on a toujours tord au bout d'un moment. Il y a toujours un mec plus malin que toi qui va plus loin (Cf l'exemple Newton et Laplace). Même Einstein s'est planté sur plein de choses et personne ne cite un de ses papier pour expliquer la relativité, on a fait du chemin depuis. La science a des héros, pas des prophètes. En science, on essaie toujours de démonter une théorie. Quand tu passes un doctorat, tes pairs viennent "attaquer" ta thèse avec des arguments scientifiques pour voir si elle prend l'eau ou pas. C'est la démarche inverse en mumbo jumbo ou l'on cherche désespérément les éléments qui concordent avec la théorie foireuse. Ensuite, je voudrais revenir sur ce relativisme un peu débridé que je ressens dans pas mal de commentaires. J'étais en train d'écrire a propos l'atome étant en fait un énorme vide et je viens de voir ton commentaire Léo. Excellent je vais commencer a croire en la transmission de pensée haha!!! Sérieusement, effectivement, on peut tout réfuter sur cette base mais tout de même, ce que l’on appelle réalité est ce sur quoi nous pouvons expérimenter en tant qu'êtres humains. Je m'explique, tu as beau savoir que la matière, c'est du vide, cela ne change pas que je te garanti que tu ne passera probablement jamais au travers un mur. Par exemple, la théorie du multivers est apparemment de plus en plus considérée pour expliquer les aberrations quantiques mais cela ne change pas que c'est notre univers qui est celui qui est réel pour nous. Le danger dans ce relativisme est la tentation d'y glisser tout et n'importe quoi sous prétexte que tout et son contraire est possible. Quand tu es dans l'avion entre Paris et Tokyo, tu es plutôt satisfait que la réalité ne se dérobe pas sous tes pieds et que la science qui ait permis de faire voler le tas de ferraille sur lequel tu es assis soit bel et bien applicable dans les conditions présentes. Pire, avec ce genre de postulats, on ne peut plus parler de rien. C'est comme l'homme qui a tué sa femme a qui le juge demande ou il était telle nuit a telle heure. Le type répond "ça dépend, qu'est ce que vous entendez par "être la", "qui es JE?"Etc. On peut relativiser comme ca a l'infini mais ce n'est pas utile ni constructif pour notre vie d'être humain. Evidement Léo, je sais que tu plaisantes au sujet du vide et de l'enseignement Zen mais d'autres le font sérieusement. Je n'ai pas a chercher bien loin pour trouver un avocat du relativisme et de l'incertitude qui pourtant assène un gros concept bien fumeux "Quand notre Ki personnel arrive à se connecter au Ki universel, nous pouvons soulever des montagnes ou endormir des cerfs" et on devrait se sentir obligé d'accepter sour pretexte que tout est possible ou que la science a encore du chemin a faire. Certes mais lui, d'ou tiens-t-il ce savoir extraordinaire? Oui, dans son monde, ça doit être une réalité mais jusqu'a preuve du contraire, dans le notre, sa sonne quand meme bizarre. Encore une fois, je ne cherche pas à infirmer quoi que ce soit mais je veux juste mettre l'accent sur ce qui est rationnel et ce qui ne l'est pas. Ce n'est pas a nous d'infirmer les choses, c'est a ceux qui les avancent de les prouver (surtout quand ils nous font payer pour ça en stages, séminaires, dans les thérapies, dans les dvds etc). Si je vous dis que j'ai un Leprechaun invisible dans mon Jardin (et oui, je vis en Irlande donc c'est vrai!), vous ne pouvez pas me prouver le contraire mais est-ce que ça vaut vraiment le coup que vous preniez mes dires au sérieux? Non, on a d'autres choses a faire."Extraordinary claims require extraordinary evidence"

Léo Tamaki 17/12/2008 10:18



Salut Guillaume,

Le livre de maître Yang qui concerne sa théorie sur le qi est celui-ci: Chi Kung de méditation, la respiration embryonnaire.

Pour être franc comme je le disais auparavant, je n'ai pas d'avis tranché sur le sujet dont nous discutons. Les maîtres que je suis ne parlent jamais de ki ou énergie et même peu de respiration.
Leur enseignement est pragmatique et la façon dont ils le transmettent… plus ou moins efficace. Chacun, à partir de ces points communs, a sa façon de faire et les résultats varient.

Personnellement la théorie m'intéresse moins que la pratique car je me suis rendu compte qu'elle est rarement source de progrès. Elle peut être utile pour mettre ses connaissances en ordre mais
cela ne va pas plus loin. Aujourd'hui les connaissances scientifiques sont plus accessibles qu'à n'importe quelle époque. Pourtant au niveau de la pratique martiale leur utilisation n'a jamais
permis l'éclosion d'un grand maître. A titre d'exemple les ostéopathes, kinésithérapeutes et surtout médecins, ne bénéficient pas à mes yeux d'un avantage nettement significatif malgré leurs
connaissances. Et la différence est encore moindre lorsqu'il s'agit de scientifiques ou psychologues par exemple. Je dirai même que pour ces derniers leur intellect est souvent un frein.
Le danger est de passer les choses au prisme d'une autre activité, de vouloir aborder les choses à travers ce que l'on connaît. Etant scientifique il semblerait naturel que j'utilise cette
démarche dans chaque domaine de ma vie. C'est possible. Malheureusement ce sera souvent au détriment d'un apprentissage efficace. On ne peut "scientifiquement" produire des chefs d'œuvre en
littérature, peinture ou musique. Ni de geste martial efficace. Même si en théorie l'idée se défend, concrètement la science ne semble malheureusement pas aider à la production de maîtres ;-)

Une chose que j'ai notée dans ta réponse est que tu opposes la démarche scientifique à celle de charlatans. Ce n'est pas mon propos car il est évident que ces derniers doivent être démasqués.
Si les traditions martiales ont souvent utilisé les termes de "révélation" dans les écrits sur leurs origines, il faut bien comprendre que ce n'est qu'une tradition culturelle et que les
"révélations" n'avaient lieu que lors de périodes de pratique intenses.
Je crois que ce que tu avances s'applique plus aux religions qu'aux traditions martiales car celles-ci n'ont-elles pas aussi utilisé une démarche scientifique en expérimentant, triant et gardant
ce qui était validé par les résultats? Ce n'est plus le cas aujourd'hui mais celui qui clamait être "le premier pratiquant sous le ciel" était sûr de voir des gens venir "attaquer sa thèse"
;-)
L'adaptation était nécessaire à la survie et ce qui ne marchait pas était rejeté bien plus vite qu'en science puisqu'il était question de vie ou de mort. Et il n'y a pas plus de prophètes dans
les traditions martiales qu'en science.

Bien sûr la science rejette finalement ce qu'elle révèle faux. Mais ne s'appuie-t-on donc pas sur des "vérités" temporaires dans la mesure où rien ne nous permet d'envisager qu'elles soient
absolues? Si donc on ne peut dire qu'elles seront toujours et absolument vraies ne s'appuie-t-on pas simplement sur des théories et conjectures liées à l'état de nos connaissances?

La réalité est effectivement ce que nous pouvons percevoir. Nous savons qu'il s'agit d'un monde limité et nous passons notre temps à faire des abus de langages, consciemment ou non. C'est aussi
ce qui a lieu dans la pratique martiale.
Quand un maître dit "n'utilise pas tes muscles" ou "traverse ton partenaire" il sait pertinemment que des muscles seront utilisés et qu'il est impossible (à moins d'être très barbare), de
traverser son partenaire. Mais les sensations que cela va faire naître permettront à l'élève de progresser bien plus que s'il lui dit "N'utilise que tel et tel et tel et tel et… muscle en les
contractant de telle façons… dans tel ordre et à tel rythme…". Une expression brève et "fausse" remplacera efficacement une description proprement interminable.

La science est un trésor mais ses données sont limitées et "relativement" inutiles dans l'apprentissage martial comme par exemple… en danse. Elle est en revanche irremplaçable dans des domaines
tels que l'aéronautique comme tu le mentionnes.

Il n'est pas question pour moi de "tout accepter" bien entendu et je ne crois pas avoir jamais avancé cela.

Quand au fait de prouver les choses, une fois que tu as vu et senti la pratique d'un maître, tu as les preuves nécessaires pour décider ou non de lui faire confiance. Bien sûr à l'heure actuelle
où les duels sont interdits il y a de fortes probabilités, surtout en Aïkido, que tu aies rencontré nombre d'incompétents.
Mais une fois que les capacités d'un maître te sont apparues évidentes de même que sa volonté de les transmettre, il ne doit plus être question de le remettre en question en permanence au risque
de faire du sur-place. Les résultats de son enseignement doivent être régulièrement analysés mais il ne doit pas y avoir de remise en cause continuelle. Il se peut même qu'il enseigne à un moment
des choses qu'il sait pertinemment fausse car cela fait partie du processus…
Il ne faut pas par ailleurs oublier qu'un maître ne nous doit rien et n'a rien à prouver. C'est nous qui venons chercher son enseignement. A ce sujet je te recommande la lecture du livre d'Ellis
Amdur "Traditions
martiales" pour comprendre ce qu'implique un enseignement martial traditionnel.

Merci pour la discussion et le montage vidéo ;-)

Amicalement,

Léo



Michael 10/12/2008 20:57

Messieurs,

Je vais apporter ma pierre à ce débat, car il induit un regard sur beaucoup de concepts complexes……, et si j’en crois ce que j’ai déjà lu dans les commentaires……, difficile à gérer

Tout d’abord, définir le Ki, le Qi ou le prana est un challenge identique à celui de définir l’esprit ou Dieu…….. Rien ne prouve que notre esprit soit dans notre cerveau. Un éminent philosophe disait « tout ce que je sais, c’est que je en sais rien »……La matière elle –même n’est qu’une illusion de la perception. Quand vous voulez chercher des preuves du ki, vous voulez chercher des illusions que vous confortent dans votre état d’esprit du moment. …. Les sciences exactes, ça n’existe pas plus que l’objectivité scientifique. En physique théorique, l’inexistence du temps a été maintes fois démontrée. Les notions de passé et de futur n’existent que dans nos esprits. Nous vivons un éternel présent.

A mon humble avis, le Ki est plutôt la manifestation d’un mouvement qui gère l’interdépendance de tous les phénomènes dans l’univers. Quand notre Ki personnel arrive à se connecter au Ki universel, nous pouvons soulever des montagnes ou endormir des cerfs……. Le même éminent philosophe grec disait « connais toi toi-meme »…….je pense que Kanzawa senseï sait agir sur le ki de cerf en se servant plus du Ki de l’univers que du sien

Cordialement

Michael

Léo Tamaki 11/12/2008 19:40



Dans le même esprit. La matière est composée d'atomes qui sont principalement constitués de vide et d'une infime partie de
matière. Si on grossissait mille milliard de fois un atome d'hydrogène le noyau aurait une taille d'un millimètre, l'unique électron une taille inférieure à un micron, mais le volume de l'atome
serait d'environ 100 mètres de diamètre. Le volume d'un atome est donc constitué d'au moins 99,9999999999999% de vide. Si on ajoute que les particules formant les protons et les neutrons sont
comme l'électron des particules ponctuelles, c'est-à-dire sans volume, en théorie un atome est constitué de… 100% de vide. Sachant que nous sommes constitués d'atome… N'est-ce pas la preuve
scientifique que nous existons sans exister, que notre essence est le vide? N'est-ce pas un enseignement du zen ;-)


 


Léo

















Guillaume 10/12/2008 18:54





Léo et Matthew, je suis assez d'accord avec ce que vous dites. D'un cote, je pense Léo que tu as raison quand tu dis que le Ki regroupe probablement plein de choses et que c'est certainement un très bon outil d'apprentissage tout comme les "images mentales" qui permettent d'appréhender plus facilement certains aspects des mathématiques par exemple. Il y a aussi surement beaucoup que l'on ne comprend pas encore a ce sujet.
 
Le seul truc dont je douterais dans ce que tu dis Léo est au niveau de la bio-electricite car meme s'ils existents, les potentiels sont bien trop faibles pour avoir des effets aussi dramatiques mais bon, si on définit les choses si précisément, ça doit pouvoir se démontrer alors restons ouverts d’esprit.
 

En fait, ce qui rend le Ki si difficile à prouver est que beaucoup de gens se gardent bien de le définir précisément, ce qui rend toute expérimentation impossible. C'est malheureusement un point commun avec les systèmes de croyance qui voient évoluer leurs concepts, ce qui les rend glissants dans les mains des expérimentateurs. Voici un exemple classique: ETAPE1 (il y a mille ans) LA balle bouge, mais pourquoi? - Théorie A: ne sais pas - Théorie B: une souris verte invisible Même si la théorie A est insuffisante, cela ne rend pas par défaut la théorie B vraie (cette erreur de raisonnement est pourtant souvent avancée par des individus peu scrupuleux, le dernier exemple en date étant l'Intelligent Design par exemple ou l’on insert Dieu dans tous les vides laisses par la science). ETAPE2 (Décembre 2008) La connaissance avance, plus personne ne crois en la souris verte invisible mais soudain on dit: "oui mais c'est une métaphore, c'est compliqué tout ça (hehe! c'est Chinois!), on dit souris mais en fait, on ne parle pas de la définition scientifique de la souris mais bien de notre représentation de ce qui est causal: la souris comme agent de causalité, ça regroupe plusieurs choses; l'énergie, la matière, l’intention... etc etc etc..." Il n'y a pas mort d'homme evidement mais ce genre d’explications est problematique pour quiconque attache de l'importance a ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas. Une autre erreur de raisonnement tiens dans le fait d'accorder de la valeur a ce qui est ancien. La théorie de la souris verte a beau être ancestrale, cela ne la rend pas pour autant valide et pourtant, beaucoup de remèdes new age avancent ce genre de raisonnements. A propos de Derren Brown, il le dit lui même: la seule chose a propos de laquelle il est honnête, c'est sa malhonnêteté ;) Le point important ici est qu'il met un point d'honneur a dire qu'il triche et qu'il n'a aucune capacité "spéciale" ou "surnaturelle" : tout ce qu'il fait est le resultat d'un trucage ou un autre. Attention, je ne suis pas une groupie du gars même si ce qu’il fait est étonnant. C'est un magicien, il ne devoilera pas ses trucs, sinon il ne pourrais plus bouffer mais ce qui est important est la démarche critique qu’il encourage chez le spectateur. Au sujet de la suggestion dont parle Matthew, c'est vrai que ces démonstrations marchent souvent beaucoup mieux lorsque les sujets croient déjà au pouvoir démontré et savent ce qui est attendu d'eux. Je sais que je vais voir tel ou tel maître et qu'il va me faire casser la figure donc inconsciemment, je me rend susceptible. C'est comme quand on va voir un medium (on VEUT faire correspondre ce que le medium dit a la réalité : on s'émerveille quand ça colle en oubliant souvent rapidement tout ce qu'il dit qui ne colle pas) ou un hypnotiste (on a paye pour se faire hypnotiser alors forcement...). Pareil pour le fameux effet placebo. Bottom line : l’effet existe bel et bien mais l’explication du pourquoi n’est pas forcement la bonne. Ca et quelques trucs de langage (NLP, hypnose ou autre) et le tour est presque joué. Ce n'est pas un hasard si D. Brown va dans une école d'arts martiaux pour faire son show, les individus sont par définition susceptibles à ce genre de choses. Dans la vidéo "messiah" que j'ai propose plus haut, on l'entend très clairement dire un truc du genre "je ne te dis pas ce que je vais faire mais ne t'inquiètes pas, tu ne te fera pas mal QUAND tu TOMBERAS..." (Il l'explique dans son bouquin). Apres, il fait fermer les yeux au type, ce qui perturbe naturellement beaucoup l'équilibre et avec un peu de mise en scène, le tour est joue. Apres une telle démonstration, pas étonnant que toute la salle tombe en arrière a la démonstration suivante.
 
Voila, c’est très long je sais mais je tiens a dire qu’en tant que pratiquant d’arts martiaux, je m’émerveille des capacités de nos maîtres et c’est parce que j’ai tellement de respect pour eux et le travail qu’il ont accompli, j’estime que c’est la moindre des chose que d’essayer de comprendre et d’avoir une attitude critique, ne serait-ce que pour faire une différence claire entre eux et les nombreux charlatans qui infestent les arts martiaux dits traditionels.
Il faut aussi rester critique par rapport a nos experiences personnelles, c'est tres dur. On peut avoir ressenti quelque chose d’extraordinaire au contact d’un maître mais ce n’est pas parce que l’on est à la limite de notre compréhension qu’une explication non rationnelle est valide pour autant. Même un type aussi brillant que Newton s’est fait avoir alors nous… Newton a presque tout explique de la mécanique céleste jusqu'à un point donné de complexite ou il invoquait Dieu : Il arrivait a la limite de sa compréhension. Il aura fallu attendre Laplace pour faire avancer le schmilblick et sa célèbre réponse a Napoléon quand celui-ci lui demanda la place de Dieu dans tout ça : « [Sire,] je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse».

Aura-t-on encore besoin de l'hypothese du Ki dans 50 ans? Aucune idee mais le fait d'essayer de percer le secret attise ma passion pour les arts martiaux!

Léo Tamaki 11/12/2008 19:37



Oh la théorie de la bio-électricité ne m'est pas très famillière. Je te conseille la lecture du livre de maître Yang sur cette théorie.
Après, s'il s'agit réellement de cela, jusqu'où peut-on la développer, je ne saurai dire. Cela dit le corps est capable de choses que la science actuelle ne comprend pas.

Le processus que tu décris est souvent vrai. Mais n'y a t-il pas aussi des cas où les explications avancées sont vraies sans qu'on puisse les valider ou les infirmer à l'heure actuelle. En
revanche je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait qu' "ancien" n'est pas synonyme de véritable ou juste.

Quand à la métaphore, beaucoup sont utilisées dans les arts traditionnels en connaissance de cause parce que leur visualisation provoque l'effet recherché. Encore une fois cela n'empêche pas de
chercher à comprendre ce qui se passe scientifiquement, mais souvent cela ne rend pas le pratiquant meilleur ou plus efficace.

Ce que nous nommons réalité n'est-il pas qu'un ensemble de théorie que l'on accepte pour pouvoir communiquer? Et la science n'a-t-elle pas énoncé quantité de vérités irréfutables qui se sont
révélées fausses au fil du temps? Ses explications ne doivent-elles pas être prises avec du recul?

Concernant Derren Brown je le trouve aussi franchement impressionnant. Mais je ne trouve pas qu'il encourage réellement à une approche scientifique mais que cela fait plus partie de son show
contrairement à Richard Wiseman par exemple que j'ai cité précédemment.

Je crois comme toi qu'il faut avoir un certain recul. Mais je crois aussi qu'une fois trouvé un maître dont on a reconnu les capacités et la sincérité dans la volonté d'enseigner il est important
de lui faire confiance (étape shu de la formation traditionnelle japonaise). Le temps de la remise en question (ha), doit venir après. Il est indispensable mai ne doit pas être présent trop
tôt.
Malheureusement l'esprit occidental veut souvent d'abord comprendre et savoir, et finalement cela revient à passer les choses au crible de nos connaissances dans un domaine où le maître en sait
bien plus et connaît mieux que nous-mêmes ce qui nous convient. Attention, les véritables maîtres à qui l'on peut faire confiance ainsi sont plus que rares. Très très rares.
 



Matthew 10/12/2008 11:21

Justement, il me semble que ce que démontre le type, c'est l'imortance du pouvoir de suggestion. Le "frappé" agit quasiment par réflexe comme l'indique sa capacité à se redresser immédiatement...Mais l'importance du pouvoir de suggestion, justement, n'est elle pas sous éstimée en arts martiaux, et notamment par les commentateurs de ce blog (dont je fais partie...)? La présence d'un maitre, n'incite t elle pas à réagir à des techniques, sans complaisance, mais plus ou moins inconsciemment? (un genre de placebo, en somme).Il faudrait pour cela pouvoir faire des expériences un peu standardisées...Mais je  suis plutot enclin à croire qu'il existe effectivement des personnes que la pratique a amené à pouvoir faire des choses extraordinaires... ce qui ne veut pas dire magiques! D'ou mon septicisme répété à propos du monsieur qui fait l'objet de cet article...

Léo Tamaki 10/12/2008 17:53



Effectivement la suggestion existe beaucoup en arts martiaux mais elle est limitée à être appliquée sur des élèves de niveau limité. Le grand-père de Kuroda senseï faisait preuve de capacités
étonnantes en ce domaine mais disait que les applications martiales en étaient limitées.
Personnellement comme je l'indiquais je ne sais pas si ce que fait cette personne est réel mais cela me semble "plausible" sans que je trouve cela franchement "magique". Mais c'est très subjectif
;-)

Léo



Lusitano Nanbanjin 09/12/2008 21:48

Alors sur ce Derren Brown, je reste encore plus sceptique!S'il veut vraiment démontrer cette frappe de ki, pourquoi ne va t'il pas faire une video avec, ou dans les écoles, de grands maîtres international?Là de mon point de vue, ce qu'il démontre s'apparente plus à du dragon ball, qu'à la vision que j'ai du ki. 

Léo Tamaki 10/12/2008 17:48



Derren Brown est un show-man qui utilise entre autres la suggestion, l'hypnose et la PNL. C'est avant tout un show-man. Les situations ne sont que des prétextes et il démontre quelques
possibilités. Je ne crois pas que son propos soit de dire qu'il est "plus" efficace en combat. Enfin j'espère ;-)

Léo