Budo no Nayami

Voler un temps

14 Décembre 2008 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Décembre 2008

J'insiste souvent dans la pratique sur la notion de "voler le temps". Cela englobe de nombreuses choses. Relâchement, utilisation des seuls muscles nécessaires, précision technique, etc… Malheureusement c'est l'exemple parfait d'une notion que je n'arrive absolument pas à transférer dans ma vie quotidienne.

Cette année fut intense à tous points de vue et j'ai tenté de mener, avec plus ou moins de succès, beaucoup de projets de front. Cela m'a amené à multiplier les allers-retours entre Tokyo et Paris. 15 cette année, dont 6 les trois derniers mois.
Je me suis tellement laissé déborder que je n'ai pas réussi à tenir plusieurs de mes engagements, notamment au niveau de l'écriture. Plusieurs numéros de Dragon ont paru sans que j'ai le temps de terminer mes colonnes et ce mois-ci je n'ai tout simplement pas eu le temps d'écrire une seule ligne pour eux.

J'ai espéré que 2009 commencerait plus tranquillement mais déjà les projets se télescopent dans un joyeux tumulte et je crains que l'année à venir ne me voit pas me poser beaucoup plus malgré mes tentatives…

Quelques photos du dernier retour.












Partager cet article

Commenter cet article

Alexandre GESP 17/12/2008 20:34

Salut Léo.Petite anecdote: Un Français donnait un cours sur l'organisation du travail dans une grande université américaine. Il arriva un jour chargé d'une grosse valise d'où il tira un seau vide et un sac de pierres. Sans rien dire, il remplit le seau à ras bord avec les pierres, et demanda aux élèves:
« Est-ce que ce seau est plein ? »
La réponse unanime des élèves fut qu'effectivement le seau était plein.
« Bien » dit le prof. Il sortit alors de sa valise un sac plein de gravier, et versa le gravier dans le seau. Puis il redemanda:
« Est-ce que ce seau est plein ? »
Les élèves n'étant pas idiots, la plupart restèrent silencieux, et une petite minorité dit que probablement il restait de la place.
« Excellent » dit le prof. Il sortit alors de sa valise un sac plein de sable fin, et versa le sable dans le seau. Puis il redemanda:
« Est-ce que ce seau est plein ? »
Tout le monde avait compris le manège, et l 'ensemble des élèves répondirent « Non ! ».
« Parfait » dit le prof en sortant un bidon d'eau, et en versant l'eau dans le seau.
« Maintenant, quelle leçon tirez-vous de cette expérience ? »
Après quelques échanges mezzo voce, les plus audacieux avancèrent que, puisque le cours concernait l'organisation du temps, on pouvait toujours caser des rendez-vous dans les petits trous même lorsque son agenda est plein.
« Ce n'est pas faux, mais la principale leçon à retenir, c'est que jamais je n'aurai pu remplir ainsi mon seau si je n'avais pas mis les éléments par ordre de taille: les plus gros d'abord. »
Le vrai problème des gens surchargés de travail n'est peut-être pas le manque de temps, mais de définir quels sont les grosses pierres qui doivent passer d'abord: Famille, travail, loisirs, amis, etc...
Amicalement
Alex

Léo Tamaki 18/12/2008 06:11



Salut Alex,

Merci de m'avoir rappelé cette anecdote. Un ami me l'avait envoé il y a quelques années mais je me souviens que c'était plus détaillé dans le sens où ce à quoi correspondait chaque élément était
détaillé, du type pierre pour travail, sable pour famille et eau pour loisir je crois. C'était ainsi plus moralisateur et moins universel que la version que tu m'envoies. Mais je sais pourquoi la
version que je connaissais était moins bonne. Le professeur n'était pas français ;-)

Amicalement,

Léo



ヤニック 15/12/2008 13:22

Bon courage Senseï, Si tu as besoin d'aide, tu sais que tu peux compter sur certaines personnes!!! "Il n'y a que le temps qui ne perde pas son temps" J. RenardOn en est tous au même point!Amicallement... ヤニック

Léo Tamaki 17/12/2008 10:55



Salut Yannick,

Malheureusement comme tu le sais je suis irremplaçable et seul à pouvoir faire ce que je fais... :D
Non je blague, bon tu me remplaces pour le stage ce week-end, c'est bon ;-)

A+

Léo



ago 14/12/2008 18:56

Bonjour,je m appele ago et j ai fait l art de la souplesse pendant un an mais j ai abandonné parce que j ai pas confiance en moi et que les responsabilités me font tres tres peur,je suis tres admiratif de votre train train quatidien 'les arts martiaux dont vous faites partager quelques reflexions tres interresantes ,les rencontres avec des personnes que on un niveau humain bien plus grand que on imagine "les maitres que connaissent la voie" ,je suis tres admiratif de vous voyages que vous nos faites partager avec toujours de fotos mais je suis tres intigre par votre motivation a faire tout cela ,etes vous surhumain?coment pouvez vous faire autant de choses? quel est votre motivation?je doit vous dire que je suis un peut envieux de vous ,moi aussi j aimerais faire de choses comme vous "parcourir le monde et rencontrer des gens impresionnants ,partager la joie d'exister avec les gens q'on connait pas "avez vous peur de fois"? j ai peur de la vie le monde me fait peur ,que se soit bien ou mal j ai peur d exister dans ce monde plein de choses que je comprend pas ,mais j ai soutout peur de la facon de se laisser aller a la facilité parce que je suis de ceux que se laissent aller des que on croit comprendre quelque chose" grosse tete" j aimerais que vous me conseillez ,bonne continuation a vous ,tres admiratif de votre personne je vous dit aurevoir., amicalment ""AGO""

Léo Tamaki 17/12/2008 11:24



Bonjour Ago,

Merci pour votre message.

Par "art de la souplesse" parlez-vous du Judo ou de l'Aïkido? Quoi qu'il en soit il est regrettable que vous ayez arrêté parce que vous manquez de confiance en vous. S'il s'agit du Judo la
présence de compétitions ou tout simplement des randori vous a sans doute mis mal à l'aise. L'Aïkido étant non-compétitif pourrait vous permettre de reprendre une pratique martiale.

Quelle est ma motivation? La pratique. Pratiquer est pour moi la chose la plus importante et mon plus grand plaisir.
Suis-je humain? Ha ha, c'est une question que mon ex-femme me posait souvent. Pas dans le même esprit que vous je le crains. Sincèrement et sans fausse modestie je ne fais rien d'exceptionnel que
de nombreuses autres personnes ne pourraient faire. J'ai fait des choix et j'ai ensuite fais de mon mieux pour qu'ils se transforment en succès mais je ne fais aucun efforts surhumains
croyez-moi.

Je comprends que tout cela puisse vous paraître enviable. De loin.
En réalité je n'ai pas un sou de côté, quelques dettes, je suis célibataire et de plus en plus difficile à vivre ;-)

Quand à traverser le monde pour rencontrer des gens impressionnants ce n'est pas une obligation car beaucoup vivent près de nous et que de nombreux autres se déplacent.

Ai-je peur des fois? Oui. Maintenant ce ne sont pas encore des choses dont je parle légèrement. Chacun de nous, à ma connaissance, est confronté à des questions qui peuvent se révéler effrayantes
et nous paralyser. La façon dont on y fait face est l'un des plus grands intérêts de la vie.
Si vos peurs vous paralysent sans doute devriez-vous essayer d'en parler à quelqu'un. De la famille ou des amis proches et éventuellement si cela ne vous aide pas, à un psychologue.

Avoir peur de se laisser à la facilité est en revanche une bonne chose, une peur que bien peu ont d'après mon expérience ;-)

Cordialement,

Léo



michael 14/12/2008 17:41

Salut Léo,

C’est la rançon du succès le trop plein de sollicitations……. ; -) Ton propos est intéressant, car je pensais que maîtriser la gestion du temps dans le combat …. donnait un avantage énorme pour savoir gérer son planning de travail….. , mais tout ça n’est sans doute seulmeent qu’une question d‘état de cosncience différent entre le tatami et le hall d’aéroport………… ; -)

Pour courage à toi pour 2009 !!!!

Amicalement

Michael

Léo Tamaki 17/12/2008 10:53



Salut Michael,

Oui, malheureusement on n'arrive pas toujours à faire tous les transferts... ;-)

Amicalement,

Léo



Yaël 14/12/2008 17:07

Salut Léo.Si tu veux je connais un coach de travail qui apprends au gens à s'organiser et travailler plus efficacement. Si tu veux son mail lol.Bon courage a toi en tout cas.Amicalement.

Léo Tamaki 17/12/2008 10:53



Ca ira merci :D

Il s'agit simplement d'arriver à faire des choix.
J'arrive à faire vite ce que je dois, simplement j'essaye souvent de faire trop de choses...

Amicalement,

Léo