Budo no Nayami

Mstislav Rostropovitch et Yo-Yo Ma jouent Bach

26 Mars 2009 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Musique

Deux interprétations que j'apprécie énormément, chacune avec un caractère particulier. C'est incroyable de voir à quel point un même morceau joué différemment peut créer des sentiments différents, à quel point notre humeur nous porte plus vers l'une ou l'autre des interprétations…

Malheureusement la version de Rostropovitch doit être consultée directement sur Youtube et celle de Yo-Yo Ma est terminée par un petit discours publicitaire (pas de lui évidemment).






Partager cet article

Commenter cet article

Laurylyan 29/03/2009 00:07

Ah... Yo Yo Ma....Ah... Rostropovitch...Deux grands maîtres, deux grandes et belles âmes... Je me garderait bien de dire que l'un est meilleure que l'autre. Leurs deux interprétations sont belles, profondes, envoutantes et inspirantes.L'une plus passionnée, plus enflammée... L'autre plus intérieure, plus douce...La vie est bien assez vaste pour ces deux interprétations et bien d'autres encore...

Léo Tamaki 29/03/2009 11:22



Je ne saurai dire mieux ;-)

Léo



Emmanuelle 28/03/2009 10:29

Rebonjour,oh!!! Quel joli souvenir:-) Des espoirs immenses et une énergie pleine de lumière!!! Waouuu!!!J'aime beaucoup l'interprétation des suites par Pierre Fournier aussi. Une belle leçon d'harmonie et de parfaite "entente" entre instrument et musicien...Au point même de se demander lequel est l'un lequel est l'autre...Deux énergies qui circulent sans obstacle...Rare, mais précieux.Bonne journée Emmanuelle

Léo Tamaki 28/03/2009 13:27



Qui joue de qui en effet, magnifique harmonie en tout cas.

Bonne journée,

Léo



Daniel 27/03/2009 22:25

Même chose que Nadia, les suites pour violoncelle de Bach sont sans doute la musique qui me met dans la transe émotionnelle la plus forte.Et en comparant la version de Rostro (que je trouve personnellement beaucoup trop rapide-virtuose) avec celle de Yo-yo (à mon avis jouée avec beaucoup plus d'âme) qui REGARDE son violoncelle en jouant, je ne peux pas m'empêcher de repenser à ce que nous dit Brahim sur le tatami: allez plus doucement pour bien sentir l'aïkido, et accordez-vous avec votre partenaire.

Léo Tamaki 28/03/2009 13:25



Ahhh le temps. Elément fondamental. Je ne m'avancerai pas à parler de Rostropovitch car je m'y connais trop peu en musique mais il est vrai qu'en Aïkido beaucoup s'agitent et passent à côté de
l'essentiel...

Léo



Nadia 26/03/2009 12:32

Tout à fait d'accord sur les émotions variant selon le moment, l'état d'esprit... mais ce morceau me met en général dans un état de mélancolie, entre la joie et la tristesse.Pour argumenter, voici un autre morceau, Hush Little Baby, très connu aussi, avec Yo-Yo Ma et Bobby McFerrin, tout autre chose. J'ai eu le sourire constant jusqu'au bout (la mélodie, l'interprétation de Bobby McFerrin, l'échange entre Yo-Yo Ma et lui, ils s'amusent et prennent plaisir à jouer ensemble, c'est contagieux !).http://www.youtube.com/watch?v=GczSTQ2nv94&feature=player_embeddedDōmo arigatō gozaimasu !Mata neNadia

Léo Tamaki 26/03/2009 23:49



Oui excellent morceau ;-)

Léo