Budo no Nayami

Tameshigiri, la coupe au Shinbukan et selon Kono senseï

1 Avril 2009 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Récemment je suis tombé sur une des plus pathétiques vidéos de, je n'ose même pas dire "pratique" sur le net.




Quand les japonais jouent les "Jackass"…

Il est naturel que les pratiquants veuillent "tester" leur pratique. Mais il importe qu'il y ait quelque chose à tester. A voir cette vidéo et quelques autres du même groupe, c'est le néant le plus total.
La coupe comme le combat ne sont pas le support de la pratique. Ils servent à vérifier sa propre progression. Aujourd'hui malheureusement après quelques centaines voire même seulement dizaines d'heures, de nombreux pratiquants se mettent à imiter leurs héros ou modèles. Hormis le danger physique immédiat de ce type de pratique, il y a aussi surtout le fait que c'est un travail qui amène très rapidement à s'illusionner. Un combat gagné, un objet coupé, et l'on se sent conforté dans le chemin que l'on suit. Quand bien même serait-il totalement erroné, amenant au mieux à une efficacité limitée, au pire à une mauvaise utilisation du corps entraînant une usure prématurée ou autre pathologies…

La coupe au Shinbukan
Il est interdit au Shinbukan de s'adonner au tameshigiri, test de coupe, au sens où on l'entend actuellement. Kuroda Yasuji, le grand-père de maître Kuroda, a eu l'occasion de se battre avec de vrais sabres et de trancher. Il expliqua à son petit-fils que la coupe de botte de paille n'est EN RIEN similaire à celle d'un corps humain. Qu'il ne fallait ni couper trop vite, ni avoir un sabre trop aiguisé. A l'opposé des conceptions des petits samouraïs modernes…


Kuroda Yasuji


Les seules coupes autorisées, pour ceux qui avaient un niveau à tester, étaient:
-celle d'un vieux shinaï lancé en l'air,
-celle d'une sorte de gomme lancée en l'air,
-celle d'un cure-dent ou d'une allumette posés sur la tsuka (le pommeau) du sabre rengainé dans son fourreau qui devaient être coupés lors du dégainage…

Lame saupoudrée de terre
Concernant l'aiguisage du sabre Suga senseï m'avait aussi expliqué que, dans le même ordre d'idée, les samouraï saupoudraient aussi souvent leur sabre de terre avant le combat. Il semble que cela, comme le fait qu'il ne faille pas une lame trop aiguisée, soit nécessaire à cause de la teneur en graisse du corps humain.

La coupe selon Kono senseï
Kono senseï me dit récemment que toutes les coupes que l'on voit aujourd'hui étaient des non-sens et démontraient un niveau très bas. Il m'expliqua que les coupes de bambous effectuées en gyaku kesa giri, si le support n'était pas renversé et si la partie coupée tombait doucement, étaient un signe qui pouvait laisser supposer un niveau correct. Il ajouta que les coupes les plus intéressantes étaient celles du Shinbukan sur des cure-dents car en plus de la position de la cible, sa nature, légère et fragile, nécessitait un très haut niveau.


Kono Yoshinori


Partager cet article

Commenter cet article

Remi 21/10/2014 16:58


...Comme je le disais je ne savais pas quoi en faire  alors je l'ai lâchement dépose ici comme pour faire écho a ton
article.


Je lui reconnais tout de meme l'honneur d’être le premier "plagiaire" du Shinbukan que je rencontre sur youtube 
... http://www.youtube.com/watch?v=JQ8-Maky8X4 je ne me lasse pas de sa moue à 2'00"


jai une pensée émue pour son koigushi qui, vu l'épaisseur de scotch, à sérieusement souffert de ces prouesses et je ne parle pas des shoji 


Allé J’arrête de médire... j'ai aussi parfois le syndrome du pti'samourai qui pousse parfois en moi !!! mais tout de meme pourquoi mettre ça sur youtube ???


 


 

Léo Tamaki 21/10/2014 17:03



Effectivement il n'y a pas trop de plagiaires sur Youtube. Mais beaucoup dans les dojos, et plus encore je le soupçonne dans l'obscurité de leurs appartements :D


 


Et oui, comme toi j'avoue être un peu perplexe par ce partage...


 


Léo


 



Remi 20/10/2014 01:57


Bonsoir Leo,
Je viens de tomber la dessus ne sachant pas trop quoi en faire je le depose  ici outre la gajure de degomer des
bouteilles de vin au sabre ...


je suis resté pantois devant les videos de la chaine de ce jeune homme je te laisse decouvrir


http://www.youtube.com/watch?v=ME4lGQNaMPs&list=PLvnE2YYwVg7sP-RAl9dUtmXCecv2VGUKW

Léo Tamaki 21/10/2014 16:32



Bonjour Rémi,


 


Que dire :'(


 


Léo


 



Tangi 19/09/2009 19:08

Bonsoir tous le monde, existe t-il des videos de ces coupes extraordinaires ? Si on peut faire passer le lien de celle de Kono sensei, merci.C'est interressant de pouvoir voir le n'importe quoi et son opposé, car meme si cela ne reömplace pas l'experience directe, notre oeil peut esseyer de saisir certaines choses.(je me doute que Léo va me dire que l'essentiel est invisible XD )Chiburiment  votreTangi

Léo Tamaki 20/09/2009 18:08



Pas de vidéos de ces coupes non. Pas même de celles de Kono senseï que je n'ai fait que photographier.

Léo



Ludwig 14/05/2009 17:19

Très interessant et à la fois assez consternant en ce qui concerne la vidéo... Pour ma part je pense que toute coupe au sabre doit être avant tout pratiqué dans un but de détente du corps. Le travail au sabre est également très interessant quand il s'agit de construire un travail centrer. Que l'on s'exerce à fendre de l'air (comme au ïaido par exemple) ou autre matière plus palpable si le but est de détruire la cible je pense que la personne s'est égarée de la voie. Dans ce cas, on est dans la démonstration de force par rapport à un objet inanimé... Pour faire simple, un katana n'a pas une surface complètement lisse surtout au niveau hamon. En fait, cette surface est constituée de creux et de bosses (dû a des cristaux de martensite)... quand la coupe s'effectue, il y a de l'air qui reste coincé dans les creux ce qui diminue le frottement entre la lame et l'objet coupé. Quand on coupe un corps humain ces espaces sont comblés par de la graisse humaine (désolé pour les détails sordides) ce qui augmente lors d'une 2em coupe les frottement de la lame et donc diminue son trachant.
La poussière de la terre ne servait pas à diminuer le tranchant même si cela était quand même un peu le cas. Mais par contre cela permettait de diminuer l'accroche de la graisse humaine sur la lame pour augmenter l'efficacité du chiburi et eviter que les creux ne se comble trop vite. Ce qui au final permettait pour une perte minimale de tranchant, une durée de tranchant supérieure. Bref un compromis très intelligent tiré de l'expérience martial.Voila cela est mon interprétation, elle est biensur discutable ^^je vous conseil un livre traitant du sujet "les japonais et le sabre" de Yoshimura KenichiSinon je vois que tu as ecris que au shibukan le tameshigiri est interdit dans sa fome actuelle, alors dans quelle forme est il autorisé, pourrais tu préciser s'il te plait? qu'est il autorisé?merci à tous de m'avoir lu ^^ je sais c'est un peu long lol

Léo Tamaki 20/05/2009 00:23



Merci pour le post.

Excellent livre malheureusement mal distribué de Yoshimura senseï.

Concernant le Shinbukan comme je le précise dans l'article:
"Les seules coupes autorisées, pour ceux qui avaient un niveau à tester, étaient:
-celle d'un vieux shinaï lancé en l'air,
-celle d'une sorte de gomme lancée en l'air,
-celle d'un cure-dent ou d'une allumette posés sur la tsuka (le pommeau) du sabre rengainé dans son fourreau qui devaient être coupés lors du dégainage…"

Léo



Mat. 03/04/2009 18:51

DG, j'ai peut-être mal interprété le texte mais ... et dire qu'il faudrait pouvoir couper avec n'importe quelle arme ...

Léo Tamaki 04/04/2009 09:00



Oui le texte sur la coupe et notamment la longueur de lame est particulier. Au Shinbukan on considère qu'il faut pouvoir couper avec n'importe quelle arme, quelle que soit notamment sa longueur.
Le choix d'un sabre bras tendu, lame vers le sol n'est pas un critère traditionnel car les écoles pouvaient privilégier le travail avec des lames courtes ou longues (cas du Shinbukan).

Léo



edacer972 03/04/2009 18:43

Tu m'en a apris des chose sur la coupe, ton blog est magnifique

Léo Tamaki 04/04/2009 08:55



Merci et bonne pratique,

Tamaki Léo



DG 03/04/2009 17:10

Si le tameshigiri est interdit au Shinbukan, d'autres écoles n'ont pas les mêmes règles :Ainsi cette vidéo de Nakamura Taizaburo, dont on peut lire aussi un texte sur la qualité des sabres  pour le iai et les exercices de coupe.

Léo Tamaki 04/04/2009 08:54



Je précisais:
Il est interdit au Shinbukan de s'adonner au tameshigiri, test de coupe, au sens où on l'entend
actuellement.
D'autres coupes sont autorisées ;-)

Léo



olry 03/04/2009 15:06

bonjour léo, et bonjour à tous d'ailleurs,auriez vous vu par hasard le film " le samurai du crépuscule" (twilight samurai) avec l'excellent sanada hiroyuki?on le voit préparer son sabre de cette manière (un kodachi en l'occurence), en trempant à plusieurs reprise la lame dans du sable.il nous est alors expliqué que c'est afin de créer de petites aspérités afin de pouvoir mieux pénétrer dans le corps humain, (qui est quand même super bien fait si vous voulez mon avis).je me suis longtemps demandé si une botte de paille pouvait être similaire au corps humain, n'ayant même jamais tenu un sabre réel dans mes mains.ceci dit les coupes du shinbukan doivent être vraiment spectaculaires, surtout le cure dent qui doit, quand on arrive à le toucher, plutôt rebondir qu'être tranché.y arriver est, je pense , un véritable exploit.à bientôt.paix.

Léo Tamaki 04/04/2009 08:51



Bonjour Olry,

Oui, très beau film. Je ne me souvenais pas que l'on voyait une scène comme celle là.

Je n'ai pas l'expérience de coupe du corps humain mais, d'après le grand-père de Kuroda senseï cela n'a rien à voir.

La difficulté du cure-dent est en effet de ne as le faire rebondir ;-)

Amicalement,

Léo



Bekkay 03/04/2009 11:36

Salut Léo, comment vas tu ?
Merci pour l'article, c'est toujours très sympa à toi de nous faira partager ces précieuses informations 
PS: Que faut il entendre par "ni couper trop vite, ni avoir un sabre trop aiguisé" ?
Merci

Léo Tamaki 04/04/2009 08:49



Pardon? Eh bien rien que ce qui est écrit, ne pas couper trop vite ni avoir un sabre trop aiguisé...

Léo



rose 02/04/2009 14:35

 ho.