Budo no Nayami

Kata Sanseiryu par Toyama Seiko, Uechi-ryu judan

14 Avril 2009 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Toyama Seiko, dernier disciple direct de Kanbun Uechi, fondateur du Uechi-ryu Karaté, s'est éteint à l'âge de 81 ans.

Toyama Seïko est né en 1928 dans la province de Wakayama d'où est aussi originaire Ueshiba Moriheï. Il commence la pratique du Uechi ryu a 10 ans sous la férule du fondateur du style, Uechi Kanbun. Il ne cessera jamais de s'entraîner. Son corps témoignait d'une vie de pratique...




Toyama senseï était 10ème dan. Le kata ci-dessous a été filmé lorsqu'il avait 74 ans.


Sanseiryu par Toyama Seiko




Merci Vincent.


Partager cet article

Commenter cet article

Tangi 18/09/2009 00:16

...Shanti Shanti Shanti...Tangi

Ichi 17/04/2009 12:00

Comme vous disiez precédement les maitres ne sont pas eternels. Il faut donc les rencontrer tant que c'est possible (cf Akusawa sensei ce week). Cependant quel energie, quel musculature pour 74 ans! Peut être magré tout, et c'est un peu paradoxal, mais il va rester un exemple vivant de se que signifie l'engagement, et de ce que sont les bienfaits de la pratique/voie. En ce sens, les grands maitres sont un peu eternels n'est-ce pas ? Cordialement.

Léo Tamaki 17/04/2009 12:24



Leur message continuera à vivre tant que qu'il y aura des gens pour le relayer et d'autres pour l'écouter. Espérons que cela soit éternel...

Léo



Paul 16/04/2009 10:59

Merci pour cet hommage ! En effet un grand monsieur nous a quitté et la famille Uechi dans son ensemble est en deuil ...

Vincent 15/04/2009 18:05

Toujours aussi impressionnant !La première photo est effrayante : on dirait un vieux tigre !Quelle perte pour le Budo !

Ivan 15/04/2009 09:48

Merci Léo de nous informer de cette disparition. Moi qui suis toujours de coeur auprès de mon sensei de Uechiryu (Takemi Takayasu), voilà une triste nouvelle. Un jour pas si lointain hélàs, un jour aussi en aikido nous apprendrons la mort de l'un des derniers élèves directs de O Sensei. Après cela, on peut se demander ce qui adviendra sans guide historique. Il est plus qu'urgent dans tous les budo de continuer à apprendre sans faiblir.

Léo Tamaki 16/04/2009 11:39



Oui, alors que les senseï ont parfois cette urgence de transmettre, combien d'entre nous ont celle de recevoir. Nous privilégions notre confort et notre vie de famille. Personne à blâmer mais des
actes qui auront des conséquences, à n'en pas douter.

Léo



Jack 15/04/2009 09:22

C'est une triste disparition. Une perte énorme pour la famille de l'Uechi-ryû et du karate d'okinawa.Toutes mes condoléances à sa famille, ses amis, ses élèves et à tous ceux qui l'ont aimé et l'ont connu.

Léo Tamaki 16/04/2009 11:38



Triste disparition pour le monde martial.

Léo