Budo no Nayami

One armed boxer ou Le boxeur manchot ou Le roi du Kung-fu avec Wang Yu

1 Juin 2009 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Cinéma - Télévision

Il y a deux catégories de films cultes. Ceux dont l'excellence est telle qu'ils ont marqué l'histoire du cinéma, et ceux qui ont un univers particulier qui marque l'imagination. Dans cette seconde catégorie on trouve des œuvres qui sont devenues cultes involontairement. Dans la niche du cinéma d'arts martiaux un film en particulier fait partie de cette catégorie, "One armed boxer", "Le roi du Kung fu" ou "Le boxeur manchot" en français.
J'ai acheté "Le roi du Kung fu" lorsque j'étais adolescent et à l'époque j'ai été plus que déçu en le regardant. Quelques années plus tard je suis retombé dessus pour mon plus grand bonheur.




L'histoire raconte les aventures d'un élève d'une école de Kung fu qui se fait trancher le bras par un maître de Karaté. Il apprendra alors la technique de la main de fer et reviendra se venger, affrontant sur son chemin des lamas tibétains, des boxeurs thaï, un yogi, un judoka, un taekwondoka et trois karatekas.
Le scénario en lui-même ne diffère aucunement de nombreux films de Kung fu. Son traitement est en revanche incroyable. Les personnages sont si caricaturaux, tant dans leurs tenues que leurs façons de combattre, que c'est à hurler de rire. Voici la bande-annonce américaine:




Des lamas tibétains qui protègent leurs points vitaux en se transformant en bonhomme Michelin au Yogi qui combat sur les mains pour finir par le Karatéka qui tranche les membres et les piliers à mains nues, l'imagination n'a plus de limites. Mention spéciale à Wang Yu pour sa façon de se relever et son déplacement sur un doigt!
J'adore les commentaires de la bande-annoce:
Unique action scenes!
A film of documentary realism!
A miracle in the world of martial arts!




Wang Yu passe les ¾ du film la main attachée sur le torse de façon si voyante que c'en est hilarant. Tous les personnages sont évidemment interprétés par des acteurs chinois, mais la palme revient au yogi dont seul le visage a été peint en marron et dont les mains sont restées jaunes.


Une scène de combat où Wang Yu affronte le maître de Taekwondo, deux Karatékas puis le maître de Karaté… La fin est à ne pas manquer:





Les combats de la fin:





Le film fut un énorme succès à l'époque à Hong Kong et donna lieu à une suite, "The Master of the flying guillotine" que je n'ai malheureusement pas vu. La bande-annonce montre un yogi qui préfigure sans aucun doute Dhalsim de Street Fighter ;-)





Partager cet article

Commenter cet article

Stella 13/08/2009 12:54

J'ai été maladroite dans mes propos, je ne voulais pas dire que les Bruce Lee sont des nanars, je suis loin de le penser !!! Je suis déçue je pensais que Tony Jaa était un as en boxe thaïe...alors que c'est juste un excellent gymnaste c'est ça ;-). Je ne m'y connais pas assez pour avoir un jugement éclairé comme les vôtres mais, les goûts et les couleurs ne se discutant pas, je continue d'apprécier Ong Bak et Tony Jaa. Moins que le gars qui marche sur un doigt tout de même dans ton article !

Léo Tamaki 13/08/2009 15:22



Ah... quand même ;-)

Oui un excellent cascadeur c'est clair. Mais Jet Li avait dit dans une interview que l'efficacité martiale était le contraire de ce qu'on voyait à l'écran. C'est tout à fait mon opinion. Un
véritable maître en action est loin d'être aussi impressionant que Tony Jaa. Sauf à ceux qui savent voir (et ils sont rares).

Tony Jaa est un acteur qui divertit. Et il le fait bien. Que demander de plus ;-)

Ah le gars qui marche sur un doigt, c'est une tuerie :D

Léo



Stella 12/08/2009 01:25

Hilarant en effet, je ne m'y connais pas trop en nanarts martiaux...  j'ai pourtant vu adolescente tous les Bruce Lee. Plus récemment Ong Bak 1 et encore plus récemment Ong Bak 2. Ong Bak 1 est un vrai nanar d'un point de vue scénaristique, ce qui fait son incroyable charme car il ne se prend pas au sérieux: beaucoup de second degré et d'humour. Du point de vue des arts martiaux, je ne peux pas juger mais je crois qu'il a été fait sans trucages ni effets spéciaux et que Tony Jaa est tout simplement un king de la boxe thaï... en tout cas c'est époustouflant. En fait je ne sais pas si c'est un nanar ou un grand classique. Je le classe donc "grand classique".Ong Bak 2: le même sans le second degré, avec plus de pompe et de grandiloquence, plus d'hémoglobine, moins de scénario, pas d'humour, et plus assez d'argent pour réaliser une fin décente (pour ceux qui l'ont vu: si vous avez une meilleure explication...). Bref du gâchis de combats et d'entraînement, alors même que c'est un festival du début jusqu'à la fin. Je crois que tous les arts martiaux y passent, l'aïkido aussi est représenté ! Si vous connaissez d'autres bons films avec Tony Jaa (aaahhhh !!! ;-)), je suis preneuse !

Léo Tamaki 13/08/2009 06:15



Hop hop hop Stella! "nanarts martiaux… j'ai pourtant vu adolescente tous les Bruce Lee"?!!! Qu'insinues-tu :D Que Bruce Lee faisait des navets???!!!!!!
Bon sérieusement il est clair que les films d'arts martiaux sont à l'opposé des pratiques martiales anciennes pour la quasi-totalité d'entre eux. Cela dit pour moi Bruce Lee est très très loin
au-dessus de Tony Jaa.

Je n'ai vu qu'Ong Bak 1 et quelques parties de son second film. Effectivement j'avais lu que Ong Bak 1 avait été tourné sans effets spéciaux (sauf probablement certains décors en carton pâte). Et
les cascades sont très spectaculaires et montre une agilité prodigieuse. En revanche j'avais lu une interview où Tony Jaa parlait au contraire de sa carrière avortée en boxe thaïe. Il est donc
très loin d'être un king de cette discipline.
Personnellement je ne suis pas amateur de ce type de films. Dans le côté martial je préfère les chambara (films de sabres japonais). En tant qu'acteur contemporain d'arts martiaux je préfère Jet
Li comme dans Kiss of the Dragon ou Danny the dog. Même si je ne suis pas un grand fan.

;-)

Léo



Dani 02/06/2009 19:12

J'ai vu ce film etant jeune et je crois bien encore avec la VHS encore chez mes parents.Merci pour ce souvenir qui ne rajeuni personne snifffff

Léo Tamaki 02/06/2009 21:40



:D

Léo



Eric 02/06/2009 14:31

Salut Leo, la présentation des boxeurs thai à 1mn33 est vraiment excellente sur la première vidéo, genre c'est bon les gars on tourne vous pouvez y aller, et la musique thai pfffff trop bon, par contre la flying guillotine c quand même un peu flippant non ? ;-)) 

Léo Tamaki 02/06/2009 21:33



Ah mais come tu le sais ont dit que les chinois mange de tout, apparemment ils utilisent aussi tout comme arme, du tabouret... à la guillotine volante :D

Léo



Blutack 02/06/2009 13:25

Putain le coup de la guillotine volante il fallait y penser quand même, c'est des malades ces mecs

Léo Tamaki 02/06/2009 21:32


L'imagination est sans limites! (surtout à Hong Kong :D)

Léo


Tamaki Genjiro 02/06/2009 10:11

Comme quoi faire du tri ça a du bon... on as bien fais de garder cette vidéo... ;)

Léo Tamaki 02/06/2009 21:31


Yep :D

Léo


ivan 02/06/2009 09:30

Je ne vois pas ce qu'il y a d'extraordinaire. Tout ça c'est un peu notre routine, non ? Couper un bras à un main, tout ça... Merci pour ce film, j'adore les nanards chinois, c'est effectivement pathétique et drôle à la fois. Ce sont les bruitages, toujours en décalé, qui sont les meilleurs. A peine exagérés. Cela me rappelle "Augustin Roi du Kung-Fu". Si vous ne l'avez pas vu, courrez le louer, c'est absolument génial et attendrissant. C'est l'histoire d'un mec qui pour être fort en kung-fu enregistre les sons des films chinois au cinéma avant de se les repasser chez lui... je n'en dis pas plus.

Léo Tamaki 02/06/2009 21:31



Ah je note, "Augustin roi du Kung fu".

Merci ;-)

Léo