Budo no Nayami

Félicitations à Gilbert, Hervé, Thierry, Victor et les autres

7 Juin 2009 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu


Ce week-end avaient lieu les passages de grades 1er et 2ème dan d'Aïkido des fédérations françaises. Quatre élèves du Dojo d'Herblay se présentaient. Félicitations à Gilbert Nguyen Cao Khuong, Hervé Ribeyre et Thierry Ledure pour leur nidan, à Victor Sing pour son shodan.

Je ne suis pas, loin de là, fan du système de passage de grades, ni même du concept de grades en soi. Quoi qu'il en soit une fois que l'on a décidé, pour quelque raison que ce soit, de se présenter à un examen de ce type, il faut en accepter le fonctionnement et faire le nécessaire pour l'obtenir. Bien que la pratique d'Isseï soit de plus en plus éloignée des canons fédéraux, cela n'aurait en aucun cas pu justifier un échec. C'est ainsi que les élèves et lui-même ont abordé leur préparation et obtenu leur succès.
Le système étant connu il convient de se plier à ses exigences. Ceux qui le refusent ont tout le loisir, malgré quelques difficultés liées au système étatique français, de pratiquer sereinement dans une zone grise… Habitant au Japon je n'ai pas assisté à des passages de grades depuis deux ans. Il semble toutefois que la formule continue de fonctionner tant bien que mal, des courants relativement différents arrivant à coexister.

Félicitations à tous ceux qui ont obtenu un grade mérité ;-)



Partager cet article

Commenter cet article

Ludo 19/06/2009 20:12

Bonjour Léo, Je tiens à féliciter les élèves d'Isei en particulier Victor avec qui j'ai eu quelque échange sur le tatamis (je me souviens plus si je connais les autres...). Un grand bravo a tous

Léo Tamaki 21/06/2009 11:47



Bonjour Ludo,

Les autres n'étaient pas là cette fois mais ce n'est que partie remise avant que tu les rencontres sur un tatami ;-)

Amicalement,

Léo



Jean-Charles 16/06/2009 12:24

bonjour Léo,A propos de passage de grades, si tu ne le sais pas déjà, Guillaume Colonge à brillament obtenu son 4eme Dan samedi dernier.Nous sommes tous trés fier de l'avoir comme professeur à Sannois. C'est vrai que quand il essaye de nous faire partager certaines de ses recherches sur l'utilisation de certains muscles que dont nous n'avons même pas conscience de l'existence nous sommes un peu comme des poules qui auraient trouvé un couteau mais bon, avec 50 ans de pratique peut être arriverons nous à comprendre !!...... 

Léo Tamaki 17/06/2009 12:40



Bonjour Jean-Charles,

Oui un grand bravo à Guillaume qui est l'un des pratiquants avec qui je préfère pratiquer et échanger!

Léo



Margot 09/06/2009 17:25

bonjour j'ai 16 ans et en tant que jeune padawan je voulais juste dire que ce qui est top quand on est jeune, (en plus de la souplesse inée et autres bonus.. :D) c'est la relation maître-élève. Quand l'affection se mélange avec un profond respect, c'est très motivant pour le jeune et je pense gratifiant pour le "vieux", en plus de faire partager son savoir.

Léo Tamaki 09/06/2009 22:43



Bonjour Margot,

Une relation maître/élève forte peut être source de motivation supplémentaire. Cela dit attention aux limites de l'affection ;-)

Léo



matthieu 09/06/2009 14:13

je vais être un peu de mauvaise foi : bien sûr, notre pratique est censée se bonifier avec l'âge (encore que... ça se discute finalement : on croise des bourrins avec 25 ans de pratique). Mais avant d'atteindre cette tranquillité, je continue à croire qu'un peu d'engagement physique ne nuit pas. Mais je redis que ce qui me trouble avant tout, c'est que, si j'en crois ce que je vois aux passages de grades, notre discipline n'attire pas les jeunes, ou bien ils arrêtent rapidement.

Léo Tamaki 09/06/2009 22:40



Oui le temps seul n'est rien c'est clair...
En revanche est-il nécessaire de passer par un engagement physique? Mais dans ce cas là d'autres questions se posent ensuite, est-il nécessaire de combattre? Etc...

Quand au fait d'attirer les jeunes cela va dépendre des dojo. Le problème est que ce qui attire les jeunes est quasiment à l'opposé de ce qui fait l'Aïkido. Confrontation, techniques
spectaculaires, frappes, compétition...

Léo



Vico 08/06/2009 22:27

Bravo à tous et merci pour ce petit mot léo!En effet il y a une plus grande proportion de personnes agées en aikido que dans les autres discipline martiale.Mais ce qui fait la beauté de cet art réside peut etre du fait qu'un bon aikidoka est comme un bon vin, il se bonnifie avec le temps ;)

Léo Tamaki 09/06/2009 03:06



Personnes âgées, tss, le gamin qui parle :D
Il faut faire la distinction entre techniques martiales et sport de combats ;-)

Bon boulot en tout cas gamin :-)

Léo



Gilbert 08/06/2009 16:56

Pour rebondir sur la remarque de Matthieu, il y a aujourd'hui au sein de notre dojo sept deuxièmes dan dont cinq aux alentours des trente ans. Je ne sais pas si c'est représentatif. Mais il m'a semblé, je me trompe peut-être, que dans les autres jurys, il y avait un certain équilibre quant à la répartiton des âges. Pour ma part, j'ai commencé l'aïkido en 2003, assez tard je l'avoue et je le regrette beaucoup d'ailleurs car mon corps me le rappelle sans cesse !

Léo Tamaki 09/06/2009 03:04



En fait le dojo d'Herblay me semble plutôt jeune, surtout pour les gradés, comparé à la moyenne.

Tss tss tss, il n'y a pas d'âge pour débuter! Vos résultats le prouvent et si tu apprends à bouger autrement tu seras encore plus stupéfait (et Matthieu aussi :D).

Amicalement,

Léo



Hervé 08/06/2009 15:56

Un grand merci à toi Léo pour ce petit mot. Je constate que les nouvelles vont très vite malgré les quelques kilomètres qui nous séparent !
Comme tu le dis le passage n’est absolument pas une fin en soit dans notre approche de l’Aïkido. Personnellement, je n’ai pas abordé ce passage comme le précédent, j’étais concentré mais pas angoissé (ce n’était plus l’inconnu) puis, je souhaitais avant tout pouvoir « m’éclater » prendre plaisir à présenter quelque chose qui soit à la hauteur de l’enseignement qui nous est donné. Mais voilà, comme je l’indiquais à Isseï je suis sorti un peu (même beaucoup) frustré. Bien sur j’ai été reçu et j’en suis très content, mais je reste déçu de ne pas avoir pu franchir encore le cap nous permettant de faire abstraction de la pression et des différentes pratiques des uns et des autres. Alors voilà je me dis que ce Nidan validait, avant tout, le travail accompli tout au long des deux années de préparation qui nous séparaient du Shodan. La route de l’apprentissage est encore longue, tel est là l’essentiel et  surtout une bonne source de motivation. Encore Merci à toi et Isseï.

Léo Tamaki 09/06/2009 02:57



Ha ha une fois les passages terminés j'ai appelé Isseï pour connaître vos exploits :D

Etre frustré d'un passage est probablement plus sain que d'en sortir satisfait. C'est la source d'efforts renouvelés dans notre pratique.

Que la pression soit encore ressentie montre que l'exercice a encore de l'intérêt pour toi.

Le nidan est un jalon. Il marque le passage d'une étape. Une fois atteint il n'est plus utile. En route vers la marche suivante ;-)

Merci pour tes efforts!

Amicalement,

Léo



Matthieu 08/06/2009 10:51

Bonjourje faisais partie des jurys, et j'a reçu deux des candidats que tu as mentionné. Ce qui me frappe, c'est l'âge de plus en plus avancé des candidats... Une discipline martiale dont les ceintures noires ont souvent la quarantaine et plus, ça me trouble

Léo Tamaki 09/06/2009 02:51



Salut Matthieu,

N'hésite pas à m'envoyer un commentaire en MP sur leurs passages :D

Quand à l'âge des candidats n'est-ce pas une bonne chose. La véritable pratique martiale dure toute une vie. Je dirai même que normalement nous devrions voir plus de candidats séniors mais que la
façon de juger qui est très artificielle ne le permet pas...
Si nous étions dans le domaine des sports de combat alors là effectivement l'âge serait surprenant.

Amicalement,

Léo



Laurent 08/06/2009 08:17

Même si, comme toi, je n'ai jamais été un fervent du passage de grade (cf nos nombreux échanges passés sur le sujet) et malgré mon absence, bien involontaire, des tatamis depuis 1 an, je suis très heureux d'apprendre que ces 4 compères ont obtenu leur grade. Bravo à tous !Pou qui souhaite suivre ce système, il est toujours très valorisant de réussir.Un grand bravo aussi à Isseï car je suis persuadé que son enseignement, bien qu'un toi soit peu éloigné des critères standards d'enseignement de l'aïkido, y est pour quelque chose.Toi aussi d'ailleurs qui continue à suivre le dojo avec une attention toute particulière.Bien amicalement à tous,Laurent

Léo Tamaki 09/06/2009 02:48



Bonjour Laurent,

Oui, quoi que l'on pense des grades, à partir du moment où l'on s'investit dans le système sincèrement, on ne peut qu'être satisfait de voir les efforts récompensés.
L'enseignement d'Isseï y est sans aucun doute pour quelque chose.

Bien amicalement et au plaisir de te revoir rapidement parmi nous j'espère!

Léo