Budo no Nayami

Entretien avec Tamura senseï (8): shochikubai no ken; les limites de la définition

19 Août 2009 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Entretiens

En quoi consistait le shochikubai no ken?
Shochikubai no ken n'est pas une forme précise. Les mouvements d'Osenseï variaient selon son humeur. Shochikubai est un symbole, pas un enchaînement particulier.
La mentalité occidentale a tendance à vouloir tout définir. Mais lorsqu'on définit une chose on s'aperçoit qu'elle se compose de plusieurs. Qui se décomposent elles-mêmes en plusieurs. Et ainsi de suite jusqu'à ce que, finalement, sans doute, on arrive à la partie la plus infime. Mais on s'aperçoit alors qu'on a perdu la vue d'ensemble et qu'on ne connaît absolument pas l'essentiel, la totalité.



Tamura Nobuyoshi


Shochikubai, le pin, le bambou et la prune sont des symboles positifs liés au bonheur que l'on retrouve dans la culture asiatique et particulièrement japonaise. On leur associe notamment la résistance, la longévité et la beauté. Ces trois éléments sont utilisés dans les décorations du nouvel an au Japon.


Note: Je n'ai pas enregistré ces entretiens et les écrits de mémoire. Il est donc possible que des erreurs se soient glissées dans ces retranscriptions mais j'ai pensé que l'intérêt des réponses dépassait le risque de mes erreurs. Je prie toutefois les lecteurs de ne prendre cela que comme une conversation rapportée qui pourrait nourrir des réflexions et non comme paroles d'évangiles.

Partager cet article

Commenter cet article

fjd 20/08/2009 18:14

www.afatj.com/articles/shochikubai-km_avril_2002.pdf

Léo Tamaki 20/08/2009 23:36



Merci.

Léo