Budo no Nayami

Sakura et Tsubaki

6 Mars 2007 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Blog

Encore une journée très chargée ! Entraînement ce matin et ensuite tournée des fournisseurs de Tsubaki.

Il faisait très beau lorsque je suis parti de chez moi vers 13h et aujourd’hui la température est montée jusqu’à 19° à Tokyo. En raison des températures anormalement élevées de l’hiver les célèbres cerisiers japonais, sakura, ont fleuri très tôt. La photo qui suit est la façade d’une maison proche de chez moi. Les propriétaires ont deux magnifiques arbres, un sakura et un… tsubaki, camélia en japonais.

 


Sakura et Tsubaki

 


Puis le temps a changé très rapidement et la pluie et de fortes rafales de vent ont succédées au soleil. A mon retour ce soir la rue était tristement jonchée de sakuras et tsubakis…
J’ai organisé de très nombreux voyages au Japon, notamment au printemps. Mais je n’ai réussi à caler le séjour au moment idéal qu’une seule fois, la première!
Qu’il fasse un peu trop chaud ou froid et les cerisiers fleurissent en avance ou en retard. Qu’il y ait une petite tempête et les fleurs s’en vont joncher le sol après un bref vol… Je crois que cette année encore de nombreux touristes arriveront trop tard.

 


Sakura au Yasukuni jinja (photo Sébastien Chaventon)

 


Cela dit et même si j’adore les cerisiers, dès que la floraison est terminée les annulations se multiplient dans le secteur hotellier. Lorsque les sakura sont en fleurs les japonais vont les admirer partout et profitent souvent de l’occasion pour visiter des lieux célèbres. Certains endroits sont alors plus bondés que les métros à l’heure de pointe et cela n’invite pas spécialement au recueillement dans les magnifiques jardins de temple. La fin des cerisiers est alors un peu le signal de la sérénité retrouvée…

 


Sakura au château de Himeji

 


J’ai donc fait la tournée des fournisseurs de Tsubaki cet après-midi. C’est toujours un calvaire car il y a toujours tant de magnifiques produits que je voudrais acheter. Le point positif est que grâce à l’ouverture du magasin je peux proposer des objets uniques ou en très petites séries, ce qui n’était pas possible sur Tsubakishop. Malheureusement pour pouvoir exposer tout ce qui me plaît il faudrait au moins 1 000m²!
Aujourd’hui parmi les nouveaux produits que j’ai acheté pour le magasin un magnifique Kokutan bokuto, bokken en ébène, et un jo en sunuke.

 


Asakusa 6 mars 2007

 


En rentrant je suis passé par Asakusa sous la pluie…

 


Partager cet article

Commenter cet article