Budo no Nayami

Coup de tête à l'Aïkikaï et sakura (encore...)

22 Mars 2007 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Mars 2007

Bon, autant le dire tout de suite, je ne suis pas allé à l'Aïkikaï ce matin. Pas entendu le réveil. Cela dit j'y suis allé cet après-midi. Pour finir par mettre un coup de tête au maître qui donnait le cours, Yokota Yoshiaki senseï, 7ème dan...


Yokota senseï

Yokota senseï est un de mes enseignant favoris à l'Aïkikaï. Précis, dynamique et puissant son Aïkido est très souple, malgré des apparences parfois trompeuses. Je lui ai plusieurs fois servi d'uke et c'est extrèmement agréable (en général).
Il a pratiqué (pratique encore?) le Karaté et cela est notable à certains déplacements personnels qu'il utilise et à l'importance qu'il donne aux atémis. Il est aussi un des seuls shihans de l'Aïkikaï à utiliser régulièrement le bokuto pour enseigner.
De plus magré un côté... allez disons-le, flambeur lors des démonstrations (mais c'est aussi généralement ce que le public attend), c'est quelqu'un de très humble et sympathique.



Yokota Yoshiaki senseï 7° dan


On peut voir une courte vidéo de lui ici, et d'autres à télécharger ici. Aucune n'est très bonne malheureusement et ne le montre vraiment à son avantage.

Le cours avait donc commencé gentiment avec un échauffement et nous commencions à travailler une seconde série de techniques lorsqu'il est venu corriger ma partenaire et m'a pris comme uke. J'ai chuté une fois, deux fois, trois fois, et je lui ai mis un coup de tête!... en chutant la quatrième fois. Enfin nous nous sommes cognés ;-)

Franchement le choc a été violent. Je me suis relevé immédiatement, il m'a demandé si ça allait en souriant et en se tenant le crâne et s'est éloigné. Quelques minutes plus tard il a du quitter le cours car il avait le front ouvert.



L'arme du crime...


Quand je pense au coups de tête que j'ai eu envie de donner à certains 7° dan et pour lesquels je me suis retenu, pour finalement me retrouver à blesser un des enseignants que j'apprécie...

En tant qu'enseignant j'ai malheureusement aussi été blessé par des élèves. Je me rapelle particulièrement de deux occasions.
La première fois j'expliquais à une jeune débutante d'une quinzaine d'années qui m'attaquait au tanto qu'il fallait planter droit et sans hésitations. Je reculais avec mon sourire charmeur quand elle me planta le tanto en pleine tête! Enfin elle essaya. J'eus juste le temps de bloquer son bras mais la pointe m'avait touché le crâne et du sang commença à me couler sur les sourcils...
La seconde fois j'expliquais à une femme comment faire nikkyo quand elle força d'une manière aussi inattendue que violente! Cela m'a causé une tendinite pendant plusieurs semaines...

Hmm, je me rends compte que je ne me suis fait blesser que par des femmes. Hasard?...


Sakura (encore)


Sakura au plafond d'une galerie marchande à Shinjuku


Sakura encore, une petite photo d'un galerie commerciale décorée de guirlandes de sakura factices... on frise l'overdose avec ce rose partout.

Allez, pour finir le sakura sushi à Kabukicho.


Sakura sushi, Shinjuku Kabukicho Tokyo



Partager cet article

Commenter cet article

Renaud 24/03/2007 00:34

    Au risque d\\\'en prendre pour mon matricule à ton retour (et en matière de matricule, comme de grades hors dojos, je m\\\'y connais un peu...;- ) ) je vais en tenter une petite : Léo, tu es LE "Zizou" des tatamis !
Et maintenant, je vais faire comme Forest Gump : courir.......
A bientôt,
Renaud.
 
 

Léo Tamaki 24/03/2007 04:14

Aaaah si seulement j'étais le "Zizou" des tatamis!Je dois avouer que les coups de tête n'ont jamais été ma spécialité. J'imagine pourtant que c'est très efficace. Je n'en ai jamais mis réellement  ni reçu Mais quand je vois ceux de Depardieu... ;-)))Des adeptes parmi les lecteurs?C'est comme le coup de tête de Zizou, je n'avais jamais vu en mettre un dans la poitrine mais ça avait l'air plus qu'efficace!Léo