Budo no Nayami

You are what you buy

26 Avril 2007 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Avril 2007

Hier j'ai pris le temps d'aller faire un tour à Tipness, mon club de gym. A la fin de mon entraînement je courrais sur un tapis en observant par l'immense baie vitrée la foule affairée de Shinjuku se ruer à Kabukicho, l'un des quartiers de plaisirs de la capitale.

Les tapis de course étant tous équipés d'un écran individuel je décidais d'allumer le mien par curiosité car je regarde rarement la télé chez moi. Malheureusement rien n'avait changé depuis la dernière fois que je l'avais regardée.
Une des choses que paradoxalement j'ai toujours apprécié à la télé japonaise est la publicité. Je regardais avec plaisir Culture pub et les spots japonais sont très souvent drôles et inventifs. Il y a aussi bien sûr le lot d'annonces fades et inintéressantes...
Bref les publicités entrecoupées par quelques morceaux d'émissions sans intérêts se succédaient lorsque l'une d'entre elles (pour une carte bancaire si je me souviens bien) asséna son slogan:

"You are what you buy!"

La société japonaise comme toutes les sociétés industrialisées est basée sur la consommation. Regrettable mais indéniable. Mais le point où l'archipel en est arrivé est sidérant.
Au jour le jour on finit par s'habituer à cette profusion de marchandises à toute heure et tout endroit et on en voit souvent que le côté agréable. Mais ce message m'a ramené à la réalité comme une gifle monumentale...


JCB, une des principales cartes bancaires japonaises


Partager cet article

Commenter cet article