Budo no Nayami

Roman holiday

16 Juin 2007 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Juin 2007

Il y a quelques semaines j’ai acheté deux DVD sur un quai de gare. Il s’agissait de « Casablanca » et « Roman holiday ». Je n’ai encore jamais vu le premier et j’avais un très bon souvenir du second. A 500 yens (3 euros 10) le film j’ai saisi l’occasion.
Croulant sous le travail je n’avais pas encore trouvé le temps de les regarder. Mais hier j’ai décidé de m’accorder un instant de répit et j’ai regardé « Roman holiday ».


Gregory Peck et Audrey Hepburn


« Roman holiday », « Vacances romaines » en français, est un film avec Audrey Hepburn et Gregory Peck réalisé en 1953 par William Wyler. Il raconte la rencontre à Rome entre une princesse écrasée par le poids des obligations et du cérémonial et un journaliste roublard et désabusé. Comédie romantique sans prétention « Roman holiday » est en fait beaucoup plus profond que le pitch ne le laisserait supposer.


Vacances romaines


J’ai passé un très bon moment à revoir ce film. Tout d’abord les acteurs sont exceptionnels. Ils allient le charme à l’élégance et passent de la légèreté à la profondeur avec le plus grand naturel. Leurs gestes, leurs regards et leurs silences expriment plus que ne sauraient le faire de longs discours. Audrey Hepburn remporta d'ailleurs pour ce role l'oscar de la meilleure actrice.
Le cadre ensuite m’a rappelé de très bons souvenirs. J’ai toujours beaucoup aimé l’Italie. Venise, Florence, Vérone… et Rome où j’ai passé mon voyage de noces. La Rome des années 50 est filmée avec tendresse et le film évite les écueils de la caricature tout en jouant sur le pittoresque.
William Wyler réussit à coordonner avec talent tous ces éléments autour d'une histoire fine et distrayante de Dalton Trumbo qui remporta l'oscar du meilleur sc
énario.


Audrey Hepburn, Gregory Peck, Rome et... Vespa!


Partager cet article

Commenter cet article

Furansuzen 19/01/2008 03:56

Mes parents sont nés en Italie, mais ils se sont rencontrés et mariés en France. Et c'est là que je suis née... Mais à la maison, on mangeait italien, "parlait" italien, et pour les vacances en août on retournait "al paese" (au pays)... les images, les odeurs, la gentillesse des habitants de ce pays t'envoûtent et te collent à la peau. Impossible à oublier... Déjà seize ans que je n'y suis pas retournée. Nostalgia per Furansuzen :(
 
 

Léo Tamaki 19/01/2008 09:33

Oh pas d'excuses tu vis à côté!!!;-)Léo