Budo no Nayami

Passage de grade: 8ème dan de Kendo

27 Octobre 2007 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Octobre 2007

Un reportage de 1997 de la NHK (passant sur la chaîne National Geographic avec des sous-titres coréens et anglais!), sur le passage de grade de 8ème dan en Kendo.

A voir avant de lire ce qui suit.


Combat de Kendo


Difficile de savoir si la traduction est fidèle à la réalité mais dès les premières minutes le commentateur indique qu'il s'agit du sport d'escrime japonaise appelé Kendo… Et tout le long du reportage j'ai eu le sentiment d'osciller entre sport et voie martiale.

Le Japon compte 2 000 000 de pratiquants au Japon. Il s'agit de la seule discipline majeure (par le nombre de pratiquants) pour laquelle le Japon compte le plus d'adeptes au monde.

Le reportage suit le parcours de deux pratiquants, Ishida Kenichi et Miyamoto Kai.
Ishida, 48 ans, est instructeur de la police d'Osaka. Champion du Japon de Kendo des 6ème et 7ème dan c'est un combattant hors pair qui se présente pour la cinquième fois.
Miyamoto Kaï est âgé de 78 ans. C'est sa vingt-quatrième tentative.

Le 8ème dan est le dernier grade pour lequel on passe un examen en Kendo. Le taux de réussite y est inférieur à 1%...


Ishida Kenichi à l'entraînement


En suivant le parcours de ces deux pratiquants je n'ai pu m'empêcher de remarquer que le grade n'était donné par complaisance ni aux champions ni aux administratifs, Ishida étant un champion par excellence de même que Miyamoto est un administratif qui cumule des positions importantes en plus d'être un enseignant.
Une différence de taille avec de nombreuses fédérations où les titres et points gagnés en compétition ou les postes d'administrateur se tranforment aisément en grades…

Force physique, vitesse et instinct du vainqueur sont les qualités prétées à Ishida. Qualités que l'on associe facilement à un sportif mais qui sont loin d'être essentielles chez un Budoka comme le comprend Ishida à la suite de ses échecs.

Le taux d'échec étant extrèmement élevé et seuls les pratiquants âgés de plus de 46 ans, 7ème dan depuis sept ans pouvant se présenter, de nombreux candidats sont très âgés. Je n'ai pu m'empêcher d'être ému à la vue de ces vieux hommes qui consacrent leur vie à leur voie.

Le reportage suit surtout le parcours d'Ishida. On apprend alors qu'il a gagné son dernier titre quinze ans plus tôt pour son fils de six ans qui était en phase terminale de cancer. En voyant la dignité de Ishida évoquer la mort de son fils je n'ai pu empêcher mes larmes de couler…

Le Kendo tel qu'il est pratiqué est pour moi aujourd'hui plus un sport qu'une dicipline martiale. Mais en voyant ce documentaire j'ai eu le sentiment qu'au sommet le Kendo restait une Voie. Que techniquement cette voie ne rentre pas dans les canons des techniques martiales traditionelles a finalement peu d'importance. Qu'importe finalement les "détails" de "réalisme, traditionallité ou martialité" qui sont par ailleurs si difficiles à définir, si la discipline permet à un homme d'éclore…


Partager cet article

Commenter cet article

inedit 18/11/2007 14:54

je vois aussi apres plusieurs annees a pratiquer le kendo celui ci comme une voie, non un sport ou un art martial. une voie personnelle d'apprentissage du souffle, de la gestion correcte de sa propre energie, et une ecole de mise en relation avec les autres.
Quand on prend un coup de l'autre, difficile de ne pas voir qu'il existe !Le kendo apporte des choses inestimables, mais cela ne se voit pas tout de suite.
Concernant les passages de grade dans le kendo Francais, on peut en etre fier pour l'instant, voir pour cela la lettre de refus du 7e dan de Monsieur Hamot :http://www.kendo-avignon.com/pdf_files/7eme%20dan%20M.%20Hamot.pdf

Léo Tamaki 23/11/2007 18:55

Bonjour,Merci pour votre commentaire.Le Kendo recèle effectivement l'essence d'une fantastique Voie martiale.Merci pour le lien.Léo

un fan masqué 30/10/2007 22:56

bonjour !un petit article sur les démonstrations de samedi dernier serait possible ?Merci d'avance !

Léo Tamaki 02/11/2007 18:50

Désole fan masqué, je n'ai vu qu'une petite partie de la soirée car j'accompagnais Kuroda senseï.Je suis certain que le magazine Dragon fera un excellent reportage sur sa soirée.Amicalement,Léo