Budo no Nayami

"Shoshin" par Yamaguchi senseï

22 Décembre 2007 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Décembre 2007

J'ai mis en ligne il y a quelque temps un article que j'avais écrit sur l'esprit du débutant, Shoshin. Un lecteur m'a mis en commentaire ce profond texte de Yamaguchi Seïgo senseï que je désirais partager avec vous:

"Dans toutes les Voies dont on entreprend l'étude, une chose importante, que l'élève doit se rappeler sans cesse, c'est de ne pas oublier l'esprit de ses débuts ou bien de retourner à l'esprit de ses débuts. Ceci parce que on ne peut pas espérer un progrès seulement par la répétition assidue des choses apprises. Le "tanlen" (polissage) est, selon les anciens, l'entraînement pendant des jours et des jours, mais cela ne veut pas dire une suite de répétitions mécaniques.

On trouve dans la biographie (les dits, les écrits,) du maître du ken, l'enseignement suivant: "va au contact toujours avec un esprit renouvelé". Ce sont des mots qu'il faut se graver dans la tête.

En outre, les anciens ont dit que, au cours de l'ascèse, il faut être prêt à enlever non seulement les mauvaises habitudes, mais aussi les bonnes. Les mauvaises habitudes, que ça soit à propos de la technique ou d'autre chose, on en prend conscience assez facilement par soi-même et par le biais des autres, et elles sont faciles à rectifier. Même si on a du mal à les redresser, si on en prend conscience, soi-même et si les autres en prennent aussi conscience, on n'en arrivera pas à causer beaucoup de dégâts. Par contre, celles qui passent pour de bonnes habitudes, sont perçues évidemment par l'intéressé comme étant positives et par conséquent on n'en remarque pas facilement les inconvénients. Et les autres ayant du mal à s'en rendre compte, les dégâts causés à soi et aux autres sont grands. Donc, même en étant persuadé de leur côté positif, il faut se dire que l'on est en cours d'ascèse et que ce que l'on fait n'est que ce que l'on peut faire de mieux pour le moment et il convient donc d'être suffisamment humble pour accepter n'importe quand, n'importe quelle critique.

Ceci est une chose difficile mais il est souhaitable de retrouver l'esprit de ses débuts pour avancer."



Yamaguchi Seigo


Partager cet article

Commenter cet article

Karil 08/10/2012 12:34


Beau texte d'humilité, non polie, mais tactique et constructive surtout. Ça apaise un peu mes peurs futures (le "j'en ai marre de faire irimi, je vais réinventer la technique parce que je suis là
depuis 10 ans, je l'ai comprise", possible dans quelques années); même si l'enseignement de mon maître s'en occupe a sa manière, je pense (ayez un bon maître, disais Saito
sensei? )

Sais-tu de quel "maître du ken" il parle?


Au plaisir d'un prochain moment tat'amical :D

Un jeune débutant.

Léo Tamaki 10/10/2012 00:18



Je ne sais malheureusement pas de quel maître il est question.


 


Au plaisir de repratiquer avec toi ;-)


 


Léo


 



Furansuzen 18/01/2008 08:13

Et humble en plus!!! Tu dis que quand tu étais plus jeune tu étais fougeux et arrogant...tu en as fait un sacré chemin! Si c'est dû à la pratique des Arts Martiaux alors c'est vraiment enrichissant! Bien sûr il ne faut pas se reposer sur ses lauriers et continuer à s'améliorer...

Léo Tamaki 18/01/2008 09:10

Oh là; pas humble non je t'assure. Je fais des efforts mais c'est loin d'être gagné ;-)Léo

Furansuzen 16/01/2008 18:10

Vraiment, je crois que c'est un de tes articles qui m'a le plus touchée, boostée. Il y a beaucoup d'écrits mais peu restent vraiment. Celui-là non seulement  je l'ai "imprimé" mais je l'applique aussi chaque jour de ma petite vie.Tu vois Léo tu réussis à exprimer  par tes mots ce que moi je ne fais que ressentir. Merci de m'aider, tu es génial. Ton blog est celui que je préfère car il répond à la plupart de mes questions. Merci aussi de prendre de ton précieux temps pour nous répondre à tous! Cela prouve ton écoute, ta gentillesse, ta grandeur d'âme, valeurs peu à peu disparues avec le temps... ne change pas s'il te plaît!
Amicalement, Furansuzen  

Léo Tamaki 17/01/2008 05:15

Ok camera cahee, bon qui me pousse dans ma megalo?!
Merci pour la gentillesse de ton message Furansuzen :D
Le texte est effectivement genial mais je n ai fait que le partager car il est de Yamaguchi sensei. Un jour peut-etre approcherai-je cette profondeur. Mais s'il arrive ce sera probablement dans longtemps ;-)
Leo