Budo no Nayami

Alcool au volant

9 Février 2010 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Vidéos

Une vidéo réunissant les images de 20 ans de campagne contre l'alcool au volant en Australie. Un film poignant sur un sujet que l'on imagine toujours ne toucher que les autres.




Je possédais un scooter au début des années 2000 et j'ai eu plusieurs accidents. M'en étant toujours sorti indemne je ne prenais pas cela au sérieux et j'envisageais de passer le permis moto. A l'époque Julien terminait ses études de kinésithérapeute et effectuait un stage aux Invalides. Il me parla de quelques patients que nous avions croisés dans les couloirs, dont un homme proche de la quarantaine, cuisinier, père de famille, qui venait de se retrouver en chaise roulante à cause d'une personne qui n'avait pas respecté une priorité. Je ne l'ai jamais oublié et cela m'a fait renoncer à mon projet.
Le danger vient souvent d'une façon imprévisible. Des autres comme de nous. Comme le rappelle cette émouvante vidéo…


Alcool au volant 01

Alccol au volant 02Jacqueline Saburido, survivante d'un crash causé par un conducteur ivre...


Merci Laurent


Partager cet article

Commenter cet article

Stéphane Bouchet 12/02/2010 21:45


Mon cher Léo,

En tant qu'enseignant de la conduite automobile et de la sécurité routière, cette vidéo me touche directement... Ils font fort en Australie, et à mon sens ils n'ont pas tout à fait tort.
En effet, d'autres pays comme la Belgique jalonnent leur routes de panneaux chocs à l'instar de cette vidéo... ET ILS ONT RAISON!!
En France nous sommes frileux de montrer de telles images... Et pourtant, force est de constater que lorsque nous passons à proximité d'un accident corporel, nous ralentissons, regardons (curiosité
morbide), puis pendant quelques kilomètres les conducteurs roulent plutôt sagement, choqués de ce qu'ils viennent de voir...

Je me dis par conséquent qu'en montrant la réalité de ce que sont les conséquences de ces accidents, on influe forcément un peu sur les comportements!

J'encourage mes élèves à aller faire un tour dans les couloirs de l'hôpital Raymond Poincarré de Garches, spécialiste des accidentés de la route.

Ce que l'on oublie toujours de dire dans toutes ces campagnes, c'est le coût que représente ces accidents pour la société, c'est à dire nous et nos impôts...

Dans les années 90, cela représentait 5800 frs par an et par foyer fiscal... Aujourd'hui avec l'euro et le coût de la vie qui en découle, on imagine très bien que la facture s'est encore
alourdie...

Moralité, changeons nos comportements sur la route, faisons preuve de respect pour les règles édictées... Et surtout respectons l'autre!!

Je pourrais m'étendre encore longtemps sur le sujet...

Amitiés,

Stéphane.

Ps: meilleurs voeux pour 2010 puisque je n'ai pas eu l'occasion de le faire... A bientôt...


Léo Tamaki 12/02/2010 21:52



Cher Stéphane,

Merci pour ce témoignage informé. Il est rassurant de savoir que des enseignants de conduite ont à coeur de former des conducteurs responsables et non pas seulement des personnes qui obtiendront
leur permis de conduire.

Amicalement,

Léo



SeB 10/02/2010 21:08


Bonjour Leo,
je suis navre pour ta cousine. Comme quoi toutes les parties directes et indirectes sont touchees dans ce genre de tragedie. Le plus dur c'est de ne pas ceder a la rancoeur et a la haine si ca nous
touche.

Amicalement,

SeB


Léo Tamaki 11/02/2010 10:53



Merci.

Amicalement,

Léo



SeB 09/02/2010 11:50



Bonjour Leo,
merci beaucoup pour cet article et cette video (j'ai mis un lien sur mon FB). Il serait bon que la France change un peu sa communication en la matiere. Ma cousine a ete victime d'un accident
provoque par un homme ivre et qui avait trop fume du cannabis. Elle a la jambe gauche qui ne fonctionne plus et a un peu recupere l'usage de son bras gauche. Son visage a du etre un peu
reconstruit. Elle s'est mariee et vient d'avoir un petit garcon. Je me souviens encore de sa grande detresse. Le gars a fait six mois de prison.

Amicalement,

SeB



Léo Tamaki 09/02/2010 13:34



Bonjour SeB,

J'espère que ta cousine se rétablira vite et bien. J'ai eu le malheur de perdre une cousine dans un accident de la route. Qu'elle avait causé... Elle n'a pas eu la "chance" de faire de la
prison.

Amicalement,

Léo



Nadia 09/02/2010 11:34


Choc, émotion, impuissance, colère, révolte, compassion... voilà ce que j'ai ressenti en regardant ce montage très bien fait.

Je crois qu'il n'y a pas de bonnes ou mauvaises façon de parler de la sécurité (routière ou autre) : IL FAUT EN PARLER, pour que tout le monde comprenne que cela n'arrive pas qu'aux autres et que
chacun soit RESPONSABLE vis-à-vis de ses actes et de son comportement.

Les images chocs ne sont pas une solution en soi, il y a évidemment le changement de mentalité et la prise de conscience collective et individuelle. Mais aujourd'hui, avec la course à l'image et
l'info la plus "trash" sur le net et les médias, je crois que l'on a plus le choix d'aller plus loin que nos campagnes en France.
La dernière, qui passe en ce moment à la télé, montre d'autres images : celles de ceux qui restent, ceux qui vont découvrir le corps de leur fils, frère, mère, ami, soit légèrement blessé, mais
choqué dans le "meilleur" des cas, soit meurtri, avec de lourdes séquelles ou décédé dans le pire des cas.
Je trouve que pour le coup tout le monde peut se retrouver en eux : être la personne à qui on annonce la terrible nouvelle... Cela peut faire changer la façon dont on va se comporter avec les
autres : empêcher de boire le "dernier verre avant la route", prendre les clefs de voiture de celui qui a trop bu, l'obliger à dormir sur place ou prendre un taxi... enfin toute action qui fera que
(peut être) on aura contribué au fait d'avoir sauver une (ou plusieurs) vie.

 Encore une fois, tu nous fais réagir sur divers sujets et pour le coup celui-ci a un impact émotionnel très fort. Je suis doublement touchée depuis que Georges fait de la moto quotidiennement
: je sais qu'il est prudent (on ne conduit pas de la même façon à 40 ans et à 20 ans - heureusement qu'il n'a pas peu le passer plus tôt !!), mais je suis surtout consciente que beaucoup prennent
le volant et le guidon en pensant qu'ils sont seuls sur la route (alcool, téléphone, fatigue, drogue, non respect des règles -éducation, code...- ...), et que toute la prudence et le savoir-faire
de Georges ne suffiront pas toujours à éviter l'accident... :l

Conscience, prudence, civisme, respect, responsabilité, pourraient être (entre autres) les mots d'ordre de toutes personnes prenant la route (voiture, moto, scooter, camion...). A méditer :d

Bises Léo :D

Nadia 


Léo Tamaki 09/02/2010 13:33



Effectivement la très large majorité des personnes ayant causé un accident se sentait sûrment sûres d'elles. Et la plupart du temps la réflexion est "Ne t'inquiète pas pour moi.". Oui mais les
autres...

Bises,

Léo



davy 09/02/2010 09:42


J'ai passé mon permis moto, j'allais acheté ma première moto ; sur le bord de la n20 j'ai vu un motard couché, le véhicule en morceau et les pompiers lui faisaient le massage cardiaque. Je suis
rentré chez moi.

Ta video c'est un choc, un sacré choc mais c'est bien, il faut en  faire, il faut toucher les gens parce que voir sa vie basculer comme ça c'est vraiment beaucoup trop con. Sans parler des
repercussions sur l'entourage que le film retranscrit vraiment bien.


Léo Tamaki 09/02/2010 10:20



Oui c'est vraiment trop con de se retrouver dans un fauteuil ou une boîte parce que quelqu'un, ou soi-même, a eu un moment d'inattention, de laisser-aller, etc... Et l'entourage souffre
effectivement énormément aussi...

Léo



Tangi 09/02/2010 09:35


O !

 Ici un deuxième motard à la rescousse de Léo !
Bon ok un faux motard, car j'ai passé le permi  il y a des années et je n'ai pas redrivé de moto depuis, oulah... en tou cas même si nous avons des motards fous ici en Bretagne; j epense que
le danger des périph est hallucinant pour les deux roues ! Comment tu gère ça Julien ?

Clip assez intense, bien monté, c'est ...percutant ! ok humour noir, mais je m'explique,
j'ai eu  en tant qu'ados-étudiant (les pires pour tout, il me semble) des comportements dangeureux, mais je ne les percevais pas comme tels, c'est après coup ou bien plus tard que je me suis
dis, pu... mais quel c... non seulement pour moi mais pour les autres ! et si j'avais écrasé qlqn ?

Il est curieux dont on prend conscience des choses, un mot , un contexte, et... Satori, on le l'a par cherché mais l'info est parvenu et le comportement avec.
Heureusement que ça arrive, je n'ai pas encore l'explication pour ça (j'ai mon idée la dessus, ce n'est pas le lieu et la place manquerait, bavard que je suis parfois), qui fait que certains 
évitent (parfois  a plusieures reprises) les dangers quand d'autres ne peuvent les esquiver.

Une question ouverte encore, faut-il tjs (svt) passer par des campagnes chocs pour qu'il y ait prise de conscience ? je n'en suis pas persuadé, cela voudrait dire que si on l'applique à d'autres
champs de la vie, on rentre ds une société ou on vous jette un verre d'eau pour vous tirer du lit. Certainement que certaines personnes en on besoin, mais un calin digne d'un bisounours, c'est
vachement plus cool.
Ca fait poncif, mais la  prévention passe par l'éducation des esprits et pour éduquer les esprits il faut des modèles vivants et des moyens humains, c'est un vrai choix, bien souvent trop à la
merci des politiques.

Je me suis un peu développé.  
Peut -être  que nous pourrons avec Julien nous faire un Easy rider soft et serein dans de folles discussions  !



Léo Tamaki 09/02/2010 10:19



C'est vrai que les bretons font peur sur les routes ;-)

Concernant les campagnes sur ces sujets il me semble que dans un lointain passé elles étaient différentes mais sans résultats réels. Cela dit les résultats des campagnes chocs ne sont pas très
élevés non plus alors...

Léo



ivan 09/02/2010 09:16


Merci Léo pour cette vidéo. Putain ça secoue. Mais ces images sans fioritures sont un peu ce qui manquent en France et en Belgique pour réveiller les consciences. Bravo les kiwis. 


Léo Tamaki 09/02/2010 10:17


Oui ça secoue...

Léo



Julien Petitfour 09/02/2010 00:35


Et moi je l'ai passé, le permis moto... :)
D'habitude c'est toi le plus inconscient.. :-D


 


Léo Tamaki 09/02/2010 01:22



En effet, chacun est touché de façon différente par les évènements. Quelque chose d'anodin ou d'anecdotique pour l'un peut marquer l'autre de façon profonde...

Malgré tout je suis heureux d'être passé ce jour là car avec mon inconscience sur la route ça aurait pu être dramatique.

Sans le savoir tu m'as peut être évité une tragédie ;-)

Léo