Budo no Nayami

"All at sea -The Abuse of Human Rights on Illegal Fishing Vessels"

1 Octobre 2010 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Vidéos

"All at sea -The Abuse of Human Rights on Illegal Fishing Vessels", "Tout à la mer – les abus aux droits de l'homme sur les bateaux de pêche illégaux" est un documentaire de l'EJF, Environmental Justice Foundation.

 

 

 

Ce film terrible met en lumière une situation dont je n'avais absolument pas la moindre idée. Bien sûr cela fait longtemps que j'ai connaissance des abus aux droits de l'homme dans de nombreux domaines industriels mais, naïvement, j'imaginais que les infractions liées aux poissons que l'on consomme se "limitaient" à une pêche trop intensive, au fait de nourrir les poissons avec des farines animales et autres…

Malheureusement l'esclavage est aujourd'hui encore une réalité à laquelle nous participons souvent malgré nous et à notre insu.


Présentation de l'EJF:

 

 

 

 

EJF 01

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Spiral 02/10/2010 12:26



Bonjour !


Dramatique.


l'ampleur de ce système, est vitalisé par les mareyeurs peu scrupuleux de nous offir du poisson de qualité illégale et  sordide, par nous acheteurs, ignorants et candides...


Le pb est loin d'etre simple : on peut boycotter le produit et si cela a un impact fort, il peut y avoir des changements significatifs;- pourtant je pense que les charmantes entreprises vont se
contenter de virer les hommes qui travaillent pour eux et trouver d'autres combines, l'humain ne les interesse absolument pas.


On peut, le plus possible , s'assurer des filières et conditions  de nos produits. Nous sommes ds un monde régit par l'argent et qd meme par le droit, la création de labels et d'organismes
indépendants sont une aide précieuse. Ce qui est choquant, encore une fois, ce sont les choix de société et les relations internationales qui semblent peu ( pas suffisamment ?) investies sur des
problemes fondamentaux : comment vivre avec un minimum décent , comment se nourrir corectement.


Le sexe( meme si des pro freudien  lisent ces lignes), la tv, le blingbling et j'en passe nous gratifie, ce n'est pas vital.


Attention, je ne revendique pas de retourner  à l'ére ou  ce message arriverai par pigeon à Léo, j'apprécie le confort de ce que la science,et autres ont pu apporter de poisitif,


ce qui me laisse un peu "inutiile" c'est comment aider, ou soutenir, avec ses moyens, comment faire bouger les choses ?


Deux emples pour finir :


un pilote  livrait des tonnes de riz pour les populations malmenées par les tsunamis.... et bien c'est resté à quai, pourrir........ qui á ce pouvoir ?  qui fout la pression  au
point que l'on peut contempler sa nourriture et se nourrir de sa dégradation ?


Qlqn en séminaire est invité pour faire du golf , ah qu'il est beau le green, on reverait de dormir dessus, heureusement que  les intouchables le font extrèment bien pour nourrir leur
famille meme si la paye est dérisoire et permet de museler les esprits qui voudrait s'affranchir ! Alors vous boycotez  votre partie de golf ou vous jouez sur le green qui permeta qlqn de
nourrir sa famille ?


Désolé, je me sens très con , de ne pouvoir me sentir vraiment efficace pour aider,


j'essaye au max d'acheter de saison et de savoir d'ou vient se que je mange, sa qualité, mais je passe enocre ds les grandes surfaces..... on est, j'espère, de + en + á etre vigilent cela devrait
porter quelques fruits,


@+


Tangi


 



Léo Tamaki 05/10/2010 18:16



Malheureusement en effet il n'y a aucune solution miracle et le peu que l'on puisse faire n'aura sans doute pas un impact significatif. On ne peut qu'espérer que la multiplication de ces petits
gestes ait un effet...


 


A+


 


Léo


 



Nestor 02/10/2010 02:24



Bonjour Léo,


Je ne connaissais pas ni cette organisation ni cette forme d'exploitation qui ressemble à de l'esclavage. On peut lire la souffrance dans le regard de ce pêcheur francophone. Merci bien, je vais
faire passer le message autour de moi aussi.


Cordialement.



Léo Tamaki 05/10/2010 18:17



Bonjour Nestor,


 


Merci de faire passer l'information.


 


Cordialement,


 


Léo