Budo no Nayami

"Courage" MMA is just a sport

8 Mars 2010 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

"Courage" est une vidéo sur le MMA (Mixed Martial Arts) et ses compétitions, UFC, Pride et autres, réalisée par GY. On y voit les figures historiques de la discipline telles que Fedor, Sakuraba, Crocop, Minotauro et tant d'autres.




Jeune j'étais un fan des premiers UFC qui se déroulaient sans limites de temps et n'avaient quasiment aucunes règles. Arrivé au Japon j'ai ensuite suivi pendant quelques années le monde du Combat Libre à la grande époque de Rickson Gracie, Sakuraba Kazushi et autre Rodrigo Nogueira.


MMA 01

Le combat libre a ses enthousiastes et ses détracteurs mais je crois qu'il est une évolution inéluctable qu'il est vain de vouloir stigmatiser et arrêter comme ce fut le cas avec le Full-Contact dans le passé. C'est ainsi, que ceux qui apprécient s'y adonnent et que ceux que cela n'intéresse pas passent leur chemin. Personnellement il y a des années que j'ai perdu tout intérêt pour ce type de compétitions mais je comprends que certains soient passionnés.

La pratique du MMA, bien qu'éloignée de mes aspirations et de ma conception de la pratique, demande un entrainement extrêmement dur et intense. Elle nécessite aussi un travail technique très fin dont on peut ne pas avoir conscience à la vue de combats qui ressemblent parfois à des luttes de chiffonniers aux yeux d'un néophyte.
Malheureusement le milieu professionnel de cette discipline est vraiment malsain et celui du Football ressemble à un groupe d'enfants de cœurs lorsqu'on les compare. Les compétitions sont aux mains de promoteurs sans scrupules liés à des organisations mafieuses et l'utilisation de dopants est, sinon un passage obligé, du moins une pratique très répandue.

Je n'ai pas trouvé la vidéo extraordinaire mais elle m'a rappelé des souvenirs et il est vrai que les affrontements sont parfois sources d'émotions fortes. Si certains sont avides de sang et de violence j'ai surtout apprécié les gentlemen des rings. Ceux qui, tels Rickson, Fédor, Sakuraba ou Nogueira, combattaient intensément mais sans rage, sans agressivité animale.


Rickson Gracie 01Rickson Gracie


Quand aux similitudes suggérées entre les combattants de MMA et des soldats, gladiateurs ou super-héros elles sont à mon avis très minces. Les pratiquants de MMA sont des sportifs. Ils exercent un travail exigeant mais comparer leur engagement à celui de personnes mettant leur vie en jeu me semble exagéré. De nombreuses disciplines sportives sont d'ailleurs bien plus dangereuses et meurtrières.


Partager cet article

Commenter cet article

thomas 09/03/2010 23:27



Hello à tous,
Comme tu dis Hector, le combat contre un couteau, à mon avis, n'a que peu de relation avec l'entrainement... mais bien plus avec l'expérience qu'on en aura et la façon de gérer aussi bien
mentalement que physiquement. Un bonne mandale bien placé peut parfois être aussi efficace qu'une technique de désarmement je pense, après il y a un tel nombre de paramètres à prendre en
compte...
Peut être certains auront des expériences plus concrètes, comme cela à l'air d'être le cas pour Léo, personnellement, je n'ai presque jamais été agressé où que ce soit, et quelque soit l'heure...
sans doute une bonne étoile qui fait bien son job. Même en travaillant dans la sécurité de temps en temps, jamais vraiment eut de problèmes...



Léo Tamaki 10/03/2010 18:34



Salut,

Disons que l'application est souvent assez lointaine de la patique dès lors que l'on aborde autre chose que le combat rituel.

Quelques expériences. Mais je connais des personnes qui en sont bien plus riches. Cela dit j'ai constaté que le fait d'être pris ou pas dans une bagarre était bien plus lié à notre comportement
et notre état d'esprit qu'uax conditions extérieures. C'est pourquoi en allant aux mêmes endroits et en faisant les mêmes choses j'ai aujourd'hui une vie bien moins agitée sur le plan des
confrontations physiques ;-)
A mon avis plus qu'une bonne étoile tu avais surtout un état d'esprit moins puéril :D

Léo



hector 09/03/2010 17:48



connaissant bon nombres de pratiquants de mma, ces derniers me relatent souvent le fossé grandissant entre leurs pratiques sportives et les arts martiaux traditionnels....il ne faut pas oublier
que les premiers s'inscrivent dans le cadre d'une règlementation précise ou les coups les plus efficaces sont proscrits car trop dangereux...les arts martiaux ont eux été crée dans une logique de
survie ou seule l'efficacité fut prise en considération....

le couteau est (selon moi) la plus dangereuse des armes, que ce soit pour l'assaillant comme pour la personne en face...un jour, trop sur de moi je demandais a un comanche américain (ancien
légionnaire) de m'attaquer avec un couteau en plastique , histoire de valider les années d'entrainements vus a vs d'une discipline reconnue pour son efficacité...le résultat fut catastrophique
(rires)...en combat "réel" j'aurais fini en sashimi en moins de 5 minutes....mon ego a souffert mais je n'en retire que des bonnes choses....l'humilité est une des matrice des arts martiaux,
notion qui se perd aussi bien chez les pratiquants que chez le citoyen lambda....



Léo Tamaki 09/03/2010 22:20



Si je suis d'accord sur le fossé qui sépare très souvent les sports de combats des budo/bujutsu, -encore qu'il y ait des exceptions- , je reste plus dubitatif sur le fait que le couteau soit la
plus dangereuse des armes. Pourquoi plus dangereuse qu'un katana ou un révolver (exemples parmi d'autres)?

Léo



Thomas 09/03/2010 13:25



Le problème de cette classification selon moi, c'est que si elle définit bien les origines de la pratique et permet de les différencier d'un point de vue sémantique, elle fait fit de ce que
chacun met dans sa pratique.

Et pour moi c'est là que le bât blesse, car si bien entendu il sera très difficile d'adapter la pratique du combat à mains nues de kakutogi à une pratique des armes comme cela est cela le cas
dans les budo ou bujutsu, chaque pratiquant se forme selon sa pratique mais peut aussi former sa pratique selon ses aspirations, si le cadre reste ouvert. Par exemple untel pratiquant de budo va
chercher un épanouissement "spirituel" et corporel, là où un autre va cherche un méthode de combat ancestral ( cliché oui mais qui à amener, moi le premier, beaucoup de monde vers les arts
martiaux ), ou encore un moyen d'utiliser autrement et plus efficacement son corps.

C'est le même cas dans le kakutogi, certains vont rechercher les victoires en compétitions, quand d'autre vont y voir un champs d'applications et d'apprentissage, ou bien encore un moyen
"d'endurcissement" physique et psychologique.



Léo Tamaki 09/03/2010 15:31



Toute classification a en effet ses limites. Toutes les pratiques ont une histoire, des origines, mais elles évoluent et peuvent varier dans un cadre dont les limites ne sont pas toujours très
claires. Je crois toutefois qu'une classification peut permettre par exemple de mieux orienter un débutant ou de mieux comprendre la logique de la pratique à laquelle on s'adonne. Après ce que
l'on fait de la pratique et les motivations qui nous ont poussé à la choisir sont affaire personelle ;-)

Léo



Thomas 09/03/2010 11:53


A mon humble avis, il y une profonde incompréhension entre les pratiquants de sports de combats type MMA et les pratiques d'arts martiaux dit traditionnels. Le cadre et le déroulement des
entrainements sont très différents alors que bien souvent, le fantasme est commun aux deux types de disciplines.

J'entend par là que le MMA essaye d'appréhender le combat dans une optique d'endurance (aussi bien cardio que l'endurance à subir des coups) en prenant pour référentiel des combats de rings mais
aussi les "bagarres" de la vie courante, à la sortie du bar ou dans le métro. Le tout dans l'optique de devenir un combattant polyvalent capable de se défendre contre un ou plusieurs agresseurs
potentiels aussi bien que de gagner sur un ring. 
 
Dans les arts martiaux à proprement parler, le travail s'effectue plus sur la technique, les sensations et la relâchement. On essaye d'affiner au maximum ces aspects pour justement espérer
pouvoir se passer d'un bon cardio ou d'une endurance à la douleur plus poussé ( même si existe également des "arts martiaux traditionnels"). Ici le référentiel se trouve généralement plutôt dans
les katas et dans les travail hérité de l'utilisation des armes anciennes comme sabre, la lance, etcs... Mais on retrouve également cette volonté de devenir un bon combattant capable d'affronter
les rixes quotidiennes qui peuvent survenir ( qui constitue souvent le fond de commerce des Arts martiaux comme des Sports de combats ). 

On voit donc que l'approche est assez différente.... De plus, comme en règle général tout le monde refuse d'être "jugé" ou "évalué" par quelqu'un qui aurait moins souffert que lui et qu'on à
souvent tendance à s'imaginer être un Job (celui de la bible hein ^^ ) méconnu, il est à mon avis inévitable de voir se créer ces sortes de rivalités à travers le débat du " moi j'en chie plus que
toi dans mon entrainement"....


Léo Tamaki 09/03/2010 13:11



Bonjour Thomas,

Tout à fait, les fantasmes sont communs et les pratiquants eux-mêmes mélangent souvent tout et n'importe quoi. C'est pourquoi même si je ne suis pas un fanatique de la définition je crois qu'il
est important de le faire dans ce cas et de différentier (dans le cadre des arts martiaux japonais et de façon simplifiée) Budo, Bujutsu et Kakutogi.

Où l'on voit aussi que le respect est souvent aussi absent d'un côté comme de l'autre...

Amicalement,

Léo



boris 09/03/2010 11:41


J'ai une petite anecdote, je pratique le jiu jutsu brésilien et j'ai pratiqué le mma.

J'ai testé des combats aux couteaux (on le fait regulierement depuis).
En fait on s'entraine avec des marqueurs, ce qui permet de voir les touches, et les participant viennent de tout horizons, karate, aikido, boxe, bjj/judo ou...debutant.

a ma grande surprise, les débutant s'en sortait mieux que les pratiquants trop sur de leur techniques même si le contexte était different, comme quoi les conditionnements ...............

contre armes le mma ne sert pas beaucoup, mis a part la droite de forain qui reste toujours possible.


Léo Tamaki 09/03/2010 12:16



Merci pour l'anecdote qui ne m'étonne pas. Les pratiques martiales s'avèrent dangereuses pour les pratiquants de niveau intermédiaire qui commencent à acquérir une facillité à l'entraînement dans
un cadre spécifique. Ce qu'il est difficile de comprendre est que cette facilité enferme et inhibe comparativement à ce que fait un néophyte et un véritable maître ou expert.

Quand aux combats au couteau il faut aussi mettre les choses en perspective. Evidemment une touche doit être évitée au maximum. Cela dit j'ai eu l'occasion de faire face à des personnes armées de
couteaux et j'ai même été coupé, notamment au niveau de la gorge. Au final cela n'a rien fait de plus qu'une éraflure alors que le contact a eu lieu au niveau de la carotide. Un couteau est une
arme très dangereuse et il est intéressant de s'entraîner à ce type de travail. En revanche il ne faut pas prendre confiance en soi dès que l'on en a un dans les mains car son utilisation peut se
révéler plus difficile qu'il n'y paraît, les véritables dégâts nécessitants plus qu'une simple touche...

Léo



Kim 09/03/2010 11:40


D'ailleurs Léo, quel est ton avis sur James Williams. Il pratique avec Maître Kuroda et est instructeur de Systema. Je ne l'ai jamais vu pratiquer le systema mais qq video de lui circulent sur la
toile avec un sabre habillé en "samourai" dans un décor "samouraiesque". Bien qu'on ne juge pas sur une video (je crois que si ce blog m'a appris qch d'important c'est bien cela ^^) il découpe le
bambou de façon un peu bourrine. Cela semble presque antinomique avec le degainage tout en finesse de Kuroda sensei. Cependant Kuroda vient le voir assez svt d'après son site. Que pensez?
D'ailleurs il me semblait avoir lu sur un de tes posts que la découpe de végétaux n'etait pas vraiment préconisée par les grands maîtres que tu fréquentes tant la sensation est différente d'un
corps que l'on tranche. Je te prend à témoin car tu  suis toi même Kuroda et enseigne l'Aikido qui sont deux disciplines differentes mais je sens (du moins à travers tes écrits et tes (là
encore tout ceci est très subjectif)) une cohérence (abscence d'effort, pas d'exhibitionnisme ostentatoire). Ce n'est qu'une impression mais je sens dans cette personne un mélange de genres.

Bien à toi

Kim


Léo Tamaki 09/03/2010 12:53



Bonjour Kim,

Bien que j'évalue toujours un pratiquant lorsque je le rencontre, j'essaye au maximum d'éviter de juger le niveau des gens en public.
Pour ne pas simplement botter en touches quelques éléments de réponses:

James Williams fait en effet partie du Shnbukan. Malgré son admiration pour maître Kuroda son emploi du temps chargé ne semble pas lui laisser le temps de pratiquer intensivement cette école. Il
me semble, mais il faudrait lui demander directement, qu'il s'agit surtout pour lui de voir "le lpus haut niveau" et de s'en inspirer dans sa pratique. C'est en tout cas ce que j'ai compris de
nos conversations.

Kuroda senseï va aux US une fois par an. Une année sur trois il va chez James, les deux autres alternant avec ses autres élèves.

Quand à la façon de couper elle est en effet différente de ce qui est travailé au Shinbukan, sans que cela présage de son efficacité car je ne la connais qu'à travers des vidéos. Il me semble que
James privilégie l'efficacité de la coupe que celle de la technique. C'est à dire que son geste est réalisé avant tout de façon à réussir à trancher tandis qu'une "technique" (le mot est inadapté
mais je n'en trouve pas de meilleur) vise avant tout à ne pas être perçue et ne pas être arrêtable par l'adversaire. Tout en conservant une capacité de coupe bien entendu. Il faut toutefois
savoir qu'un exercice de coupe... est un exercice de coupe. La technique y est souvent adaptée afin de vérifier la solidité d'une arme, le tranchant de sa lame, etc... et qu'il est possible que
la pratique de techniques martiales soit différente.

Concernant le fait de couper des bottes de paille cela est en effet proscrit dans la pratique du Shinbukan. Mais c'est une position marginale.

Amicalement,

Léo



hector 09/03/2010 02:10


résumé simple mais cohérent sur cette nouvelle discipline......tout a été dit ou presque (et surtout des idioties) sur ce sport comme les autres.....

le mma n'est pas foncierement le plus dangereux des sport, la boxe et ses coups répétés plus ciblés laisse beaucoup plus de séquelles sur le long terme , ne parlons meme pas de l'escalade no limit
ou la moindre erreur se traduit par une chute et donc par la fosse.....

je reste persuadé que cette discipline a donné un regain d'interet pour les disciplines de combat "traditionnelles" , malheureusement le marqueting US foireux (cage) ajouté a la corruption
généralisée dans les fédérations japonaises contribuent a tuer dans le berceau le nouveau né....

je passe volontairement sous silence la culture de la fléchette massivement répandue depuis feu le pride, avec des combattants gagnant en tres peu de temps des masses musculaires phénoménales comme
dans le cas d'alistair overeem passé en trois ans de poids moyen a super lourd! l'adage prévaut aussi dans pour les performances a proprement parlé.....de la formule 1 on est passé au diesel quand
les combattants ont été "draftés" a l'UFC beaucoup plus pernicieux vis a vis des controles anti dopage....
 

quand a la légende des gladiateurs des temps modernes, rappelons simplement que sous l'antiquité le vainqueur ne gagnaient simplement que la garantie de vivre jusqu'au prochain combat....les
gladiateurs "modernes" pensent eux leurs bobos a grands coups de dollards....

tout ceci pour dire que tout n'est que buizness autant que misère de l'esprit pour petits bourgeois en mal d'encanaillements sanguinaires...a quand un match contre un lion? idée grotesque me direz
vous...rendez vous dans 20 ans (soupirs)...
 


Léo Tamaki 09/03/2010 11:47





Kim 08/03/2010 18:55


Salut Léo,

j'ai lu récemment un article sur la difference entre le MMA et le systema. Voila le lien
http://www.systemafrance.com/spip.php?article125
Je suis frappé par les simiitudes entre le discours de l'auteur et certains des propos que tu peux tenir quelquefois sur la méfiance que l'on doit avoir vis-à-vis des apparences: bcp de personnes
sont (au mieux) sceptiques sur les videos du systema qui passe sur youtube voir (au pire) méprisante. Selon lui l'incrédulité du visionneur est surtout du au calme et au visage impassible du uke.
Là encore en (re)-visionnant des videos de maitres Kuroda, Hino ou de Ryabko, à aucun moment je n'ai pu déceler sur leur visage un moindre effort ou une crispation. Quel que soit le poids du tori
ils semblent ne jamais forcer.
En particulier il insiste sur l'inefficacité des sports de combat comme le MMA dans des conditions réelles face à plusieurs opposants, à un couteau ou dans un environnement hostile. La colère, la
haine sont des sentiments qui nous empechent de voir le bus arriver ou de "sentir" le cousin avec un couteau arrivant par derrière. Hors j'ai vraiment l'impression que ce sont ces sentiments là
qu'on met en avant dans tous ces sports alors qu'une situation réellement dangereuse requiert une grande lucidité. Bien que n'étant pas à proprement parler un art martial traditionnel (pas de
Katas), je pense que le Systema partage bcp de valeurs avec les arts martiaux que tu évoques. En particulier le concept de modification du corps occupe une place déterminante dans son
apprentissage. Seulement les Katas sont remplacés par un travail très lent et inlassable à 2 ou à plusieurs afin que le corps puisse enregister les infos et les mouvements. D'où le surnom de
Bullshido de la part des visionneurs de youtube quand il voit le travail à 2 à l'heure ^^


Kim


Léo Tamaki 08/03/2010 19:45



Salut Kim,

En effet les apparences sont souvent trompeuses. A mon sens il est essentiel d'aller tester avant de juger. Ce que bien peu font.

L'évolution de Mr Wheeller est frappante car il me semble être un instructeur de Systéma tout à fait correct alors que son niveau dans les disciplines qu'il pratiquait auparavant est très loin
d'être convaincant :D

J'ai particulèrement aimé l'anecdote suivante:
« Martin, je connais des gens que tu pourrais mettre en pièces dans un ring », bien entendu, plein de fierté, je pensais qu’il m’avait fait un compliment jusqu’à ce qu’il s’en aille en
ajoutant platement « mais ils te tueraient avant ».

Cela dit il ne faut pas que comme dans d'autres arts martiaux cela devienne une excuse afin d'éviter la confrontation de points de vues ou de pratique. Les discours du type "Nous ne combattons
pas car c'est trop dangereux pour les autres" ;-)
Un point de vue qui existe dans beaucoup d'arts traditionnels type Karaté, Aïkido, etc...

Quand à Bullshido que dire... L'idée de base n'était pas totalement stupide mais le résultat est pathétique...

Léo



Tangi 08/03/2010 15:15


K !

Sportifs intenses surement. A voir comment ils sont taillés (majoritairement), on se doute q'une bonne protection musculaire est impérative. Ou avoir un grand sens de l'esquive  et ou de la
vivacité à revendre.
Il me semble qu'en France ce type de combats ne sont pas autorisés, cela est peu être dü aux pratiques qui existes ds d'autres pays et qui font se battre de très jeunes enfants.
Je suis effectivement contre cette dernière partie, les séquelles  aux corps et particulièrement à la tête ne présage rien de bon. Là ou c'est possible , il faut un cadre;-j'ai bien conscience
que ds certains pays d'Asie c'est un peu (bcp !) la survie d'une famille. Le parallèlle avec les filles de l'Est qui se prostituent est similaire : ce n'es pas tant les personnes qui sont à blamer
mais bien , comme tu le souligne, les organisations mafieuses and co qui utilise la misère (sous toutes ses formes).

Il est également bon de rappeller ces genlemen, car  c'est important pour moi de ne pas se laisser allez à de simples baguarres exacerbées et d'e chercher la confrontation qui élève.

Tangi


Léo Tamaki 08/03/2010 18:15



Bonjour Tangi,

La pratique du MMA en France a commencé à obtenir un début de légalisation. Il est plus qu'improbable que l'interdiction perdure de toute façons, sans que l'on préjuge des bienfaits ou méfaits de
ce fait...

Léo



Michael 08/03/2010 11:45



Dans les sports nord-américains, les athlètes  sont surtout…… De la « viande ». Il faut le reconnaître. Mais ce qui me fascine, c’est que face à la violence plus ou
moins controlée qui règne sur un terrain de Foot US ou une arène de MMA, règne une atmosphère familiale et bon enfant….. DANS LES TRIBUNES.


 


On est loin du ballon rond où les joueurs se roulent au sol au moindre contact devant leurs « supporters » cherchant un exutoire à leur propre violence……




Léo Tamaki 08/03/2010 18:11



En effet, je ne suis jamais allé aux US mais ce qui se passe dans les gradins y a l'air plus civilisé que dans beaucoup de stades européens...

Léo