Budo no Nayami

Démonstration technique par Christian Tissier

6 Février 2011 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Je suis tombé récemment sur cette vidéo que je ne connaissais pas de Christian Tissier issue de son DVD Aïkido Odyssey.

 

 

Christian Tissier Aikido Odyssey 01

 

 

Le hasard a fait que je n'ai jamais suivi l'enseignement de Tissier senseï mais j'apprécie beaucoup son travail et sa recherche même si, comme je l'écrivais il y a quelques jours, "on adhère rarement à 100% du travail des adeptes que l'on rencontre" car "les choix pédagogiques et la conception de la pratique sont uniques et propres à chaque enseignant".

 

Une des choses qui transparaît clairement dans cette vidéo est la profondeur et la richesse du travail de Tissier shihan. Héritier des maîtres Yamaguchi et du second Doshu, élève de géants tels que Toheï, Chiba ou Saotome, il ne s'est pas contenté de faire ce que lui avaient transmis ses maîtres. Il a creusé, malaxé, trituré, approfondi l'enseignement qu'il a reçu afin de se l'approprier, le vivre et finalement le faire renaître sous un jour nouveau. Son parcours est l'illustration vivante du processus de formation traditionnelle japonais, shu ha ri.

 

 

Christian-Tissier-005.jpeg

 

 

8ème dan?

Cette année Christian Tissier fêtera ses soixante ans, ce que l'on nomme Kanreki au Japon, la fin d'un cycle et une renaissance. L'Aïkikaï serait bien inspiré de profiter de l'occasion pour lui remettre enfin le 8ème dan qu'il mérite depuis longtemps.

 

L'un des commentaires de la vidéo m'a fait sourire:

"He's good because he's intelligent. Probably because he's french. :-) lol Just kidding."

 

 

Christian-Tissier-001.jpeg

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

JMJ 07/02/2011 18:56



On peut voir l'apport du travail de sabre école Kashima dans la pratique de Tissier senseï.


J'ai toujours trouvé que Tamura senseï était plus sur l'art de la pique (entrée très directe type "estoc") et que Tissier senseï est plus sur l'art de la coupe (entrée en coupe type "taille")
tout en maîtrissant chacun ces deux aspects. Mais il me semble que les choix sont là... mais ce n'est que mon humble avis.



Léo Tamaki 08/02/2011 00:40



Bonjour,


 


On voit en effet l'influence du Kashima chez Tissier senseï. Pour Tamura senseï son travail est clairement différent. On peut effectivement y voir plus d'entrées de type estoc/tsuki, comme chez
Nishio senseï d'ailleurs, mais sous une forme différente.


 


Léo


 



davy 06/02/2011 17:17



Au sein de notre "fédération" ( n'ayons pas peur des mots ) il reste une personne hautement critiquée surtout par des gens qui n'ont pas donné le dixième du quart que lui a pu donner à la
discipline ; je dis à ces gens là "mouille le keikogi comme lui l'a fait pour l'aikido et après on pourra en parler" ; ensuite le fait qu'il ait en plus hautement tiré son épingle du jeu, il
reste le pratiquant qui a le mieux réussi ( buisnessement parlant ), provoque de grandes vagues de jalousie.


 


je connais mal son travail et je n'ai pas le niveau non plus pour tout apprécier mais pour tout ça je le respecte, on sent l'homme qui a beaucoup travaillé et n'en déplaise à certains : qui a
réussi.


 


Et pour ton jugement clair et sans haine, je te respecte aussi



Léo Tamaki 06/02/2011 22:47



Il y a en effet toujours beaucoup de monde pour critiquer le succès, particulièrement en France où l'on aime brûler les idôles. Je crois comme toi que le succès de Tissier senseï est parfaitement
mérité et qu'il a fait beaucoup pour l'Aïkido au-delà de ce que cela a pui lui apporter personnellement.


 


Amicalement,


 


Léo


 



Alexandre Elmkies 06/02/2011 16:34



Ce qui m'impressionne le plus chez C. Tissier, ce n'est pas tant sont style d'aikido (on adhère ou pas, à 100% ou pas, à x%), ni sa compétence technique. C'est sa pédagogie hors norme. Qu'est-ce
que la pédagogie ? Pour moi, c'est la capacité, dans une discipline, de faire apparaître les lignes de forces. Pour reprendre un exemple de R. Pausch sur lequel tu as publié un post récemment,
dans sa conférence sur le Time Management, il y a un moment qui m'a marqué: c'est quand il présente un slide avec une étoile rouge et qu'il dit: voilà, là, c'est le concept à ne pas rater, je ne
vous en voudrai pas si vous partez après...



Léo Tamaki 06/02/2011 22:45



Je ne peux m'avancer sur la pédagogie de Christian Tissier mais il semble en effet être clair et précis. Je pense que c'est une des raisons de son succès mérité,


 


Léo


 



Fabien 06/02/2011 16:02



Un chouette "cadeau" ;-)



Léo Tamaki 06/02/2011 22:44



:D


 


Léo