Budo no Nayami

Dernières démonstrations d'Osenseï

27 Juin 2010 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Une courte vidéo regroupant plusieurs des dernières démonstrations de Ueshiba Moriheï, fondateur de l'Aïkido.





Le premier extrait est une démonstration devant les forces d'auto-défense, équivalent de l'armée au Japon. Elle a lieu en 1967 et Osenseï y est âge de 83 ans.

La première chose qui frappe est la vigueur du Fondateur. Il résiste à de fortes poussées et se déplace avec aisance. Ce travail particulier me semble proche de certains exercices de l'Aunkaï qui permettent de travailler l'absorption et la redirection de force.

Malgré ses capacités physiques intactes on constate pourtant que maître Ueshiba réduit la forme de ses techniques à leur plus simple expression. Je n'ai personnellement jamais été d'accord avec les personnes qui rejetaient le travail d'Osenseï de ses dernières années sous prétexte qu'il aurait modifié son Aïkido en raison d'une déchéance physique. S'il est plus que probable que ses capacités diminuèrent avec l'âge, il est aussi évident à la vue de cette vidéo que l'épuration de son Aïkido a eu lieu alors que ses capacités physiques étaient encore plus que suffisantes pour continuer une forme plus "technique". Les générations de force qu'il effectue à 0,45 ou 1,04 sont d'ailleurs la preuve qu'il pouvait encore facilement projeter avec contact. Il projette pourtant sans les toucher plusieurs adversaires à partir de 1,22.
On peut ne vouloir voir dans les dernières années d'Osenseï que la triste déchéance d'un artiste martial dont les élèves se prêtaient par respect ou pitié aux caprices en chutant tout seuls. Ce n'a jamais été mon opinion et je crois que le Fondateur a continué à polir son art jusqu'à ses ultimes instants, nous offrant des leçons jusqu'à son dernier souffle.

La seconde partie est la dernière démonstration publique de maître Ueshiba qui eut lieu à l'Aïkikaï en janvier 1969, trois mois avant sa mort. Le Fondateur avait 85 ans. Là aussi dès les premières techniques Osenseï me semble faire preuve de vigueur, maîtrisant avec aisance son partenaire en suwari waza. Malheureusement la vidéo est coupée et ne montre pas la suite de la démonstration. Est-ce parce que son auteur a un problème avec ce qu'y démontre Osenseï?
Etrangement la troisième partie fait un bond en arrière dans le temps, présentant Osenseï à Iwama en 1962 à l'âge de 78 ans.

Ueshiba Archmage présente la partie la plus sujette à débats de la dernière démonstration d'Osenseï où on l'y voit projeter et même contrôler sans contact.





J'ai déjà chuté sans contact afin de me préserver. En revanche je n'ai jamais subi de projection ou de contrôle du type que démontre ici le Fondateur. Pourtant il me semble étrange de vouloir balayer ces démonstrations qui peuvent déranger nos croyances et les ranger dans le domaine des délires d'un vieillard. Si Osenseï n'a plus la vigueur des ses 70 ans, il est encore capable de se lever, s'asseoir et se déplacer avec aisance, de même que de contrôler et projeter de façon convaincante avec contact. Si on ne peut exclure le fait qu'il ait plus ou moins perdu la raison et que ses élèves se soient prêtés à ses "délires" par respect, on ne peut en tout cas clamer qu'il projette sans contact car il ne peut plus faire que cela…

Je crois personnellement qu'il y avait vraiment quelque chose. Quoi? Je ne saurai le dire sans l'avoir vécu. Mais je suis intimement persuadé qu'Osenseï délivrait là une de ses ultimes leçons en nous montrant ce qu'il considérait comme étant l'essence et le plus haut niveau de son art.

 

 

Ueshiba-Morihe-_07.jpg

 

Partager cet article

Commenter cet article

marc 29/08/2010 18:54



mon cher Léo,


je ne suis pas incrédule, mais pq faut il toujours justifier ce que l'on voit, un peu comme les scientfiques, pour qui la répétition d'un fait au moment choisi peut définir sa réalité ????


le ki n'est pas mesurable (aujourd'hui), tout comme d'autres énergies subtiles.


Dire que certains d s Uke de O senseï ont joué le jeu pour ne pas offusquer O senseï me choque. N' avait il aucune probité, respect, envers eux ou envers les autres (o sensei). je ne le pense
pas, mais j'étais pas là non plus.


Bien des choses ne peuvent être élucidées ou comprises à l'heure actuelle par la science, doit on en conclure que cela n'existe pas ?


Pour ma part je ne rejette rien, sans l' avoir testé ou vécu personnellement, et ce que je ne peux pas tester, je prends les écrits ou vécu de ceux qui l'ont vécu pour acquis. pourquoi
affabulerai t-il ?


Sans pour autant tout prendre pour argent comptant.


un seul exemple, comment faire comprendre ou expliquer aux pratiquants que même à plusieurs,  ils ne peuvent plier le bras d'un homme apparemment tranquille et détendu?


cela ne relèvent pas de la science (fiction), je le réalise quand je le veux, mais je ne peux l'expliquer. ( simplement en suivant les principes d'unification édité par Maître Kochi Tohei)


bien à toi.


Amicalement.


 


Marc.



Léo Tamaki 02/09/2010 17:05



Bonjour Marc,

Je crois comme toi qu'il est bon de ne pas tout prendre pour argent comptant sans pour autant devoir rejeter ce que l'on ne peut expliquer. Dans mon cheminement j'ai plusieurs fois été confronté
à des choses que je ne saurai expliquer bien que j'ai pu en expérimenter la réalité. Une partie de ma pratique consiste à rechercher comment ces choses peuvent être réalisées…

Amicalement,

Léo




Satya 25/08/2010 13:14



Soredewa... Wakaru yo!



Léo Tamaki 25/08/2010 17:37



;-)


 


Léo


 



Satya 08/08/2010 15:15



Bonjour,


 


"...Si on ne peut exclure le fait qu'il ait plus ou moins perdu la raison et que ses élèves se soient prêtés
à ses "délires" par respect..."


 


Je ne suis pas sûr de bien comprendre, et à vrai dire, ces propos me choquent!!!


Pourrais tu mieux expliquer ce que tu écris la?!


Merci,


Satya



Léo Tamaki 25/08/2010 10:22



Bonjour,


 


Je dis tout simplement que je suis d'accord pour ne pas exclure le fait qu'Osenseï ait plus ou moins perdu la raison... mais que, comme je l'écris dans la suite de la phrase, ce n'est pas par
incapacité à faire autre chose qu'il faisait cela, tout simplement. Ne pas exclure une possibilité ne signifie pas, loin de là, que je la cautionne bien entendu.


 


Léo


 



Romain 04/08/2010 00:00



Bonjour


Je pense que ce qui serait interessant serait de le vivre, si il y a en effet autre chose.


D'ailleurs la video de kuroda est assez bluffante, et votre expérience émoustille ma curiosité.


Tout cela me fait penser à cette video: http://www.youtube.com/watch?v=iAEnieKvW04


et à celle ci http://www.youtube.com/watch?v=xUYOgkCyr0Q


et aussi à un passage d'une interview:


"Quand vous dites que vous bloquez une personne avec un doigt, l’appuyiez vous sur un point vital ?


O Sensei : Je dessine un cercle autour de lui. Sa force est contenue à l’intérieur de ce cercle. Quelque soit sa force, il ne pourra étendre sa force au delà de ce cercle, il
deviendrait sans force. Donc, si vous bloquez votre adversaire alors que vous etes à l’extérieur de son cercle, vous pouvez le tenir avec votre index ou votre petit doigt. Cela est possible car
votre adversaire est devenu sans force."


Je tiens à préciser que je ne connait pas grand chose à l'aikido vu que je n'ai pas encore pratiqué, ce que je vais commencer l'an prochain. Tout cela me fait penser à la présence, la maitrise de
l'intention, et maitrise du Ki, que l'on peut trouver dans d'autres pratiques.


J'apprécie la façon dont vous abordez la question, avec du bon sens et une certaine ouverture.


Merci pour ce Blog que je viens de découvrir et que je vais de ce pas éplucher hihi.


Romain



Léo Tamaki 25/08/2010 10:27



Bonjour,


 


En effet rien ne remplace l'expérience directe et concernant Osenseï nous en sommes réduits à des suppositions.


Concernant la vidéo de Hikitsuchi senseï que vous avez posté je n'ai malheureusement pas d'éléments pemettant d'aller dans un sens ou dans l'autre car je n'ai pas eu l'occasion de le rencontrer.
Je pense en revanche que c'était un très grand budoka et il semble sur la vidéo en pleine possession de ses moyens.


 


Très bons débuts à vous dans la pratique de l'Aïkido et merci pour la elcture,


 


Léo


 



Lou 01/07/2010 00:51



Bonjour ,


..Quelqu'un disait que" les techniques d'aikido  sont des métaphores "   alors on peut considéré l'aikido comme  une langue riche et  subtile et  c'est à chacun de
nous  de trouver là nuance qui permet de comprendre  ses métaphores... et au delà .


Lou



Léo Tamaki 01/07/2010 01:15



Bonjour Lou,


 


L'Aïkido est en effet un magnifique moyen de communication. Les leçons qu'il peut nous offrir vont bien au delà de ce que l'on imagine le jour où l'on débute cette discipline...


 


Léo


 



kévin 01/07/2010 00:29



bonsoir,


je tenais juste à dire par rapport au commentaire qui a réagi sur le mien, que je suis en accord avec ce qu'il dit. Mais je tien à rectifier que la vidéo sur lequel je vous est amené n'était pas
pour donner une ressemblance à ce que faisait le fondateur, mais plutôt ce qui est pour moi une dérive qui peu être "dangereuse" (sans vouloir manqué de respect).


Je tien à ajouté qu'il est tout à votre honneur (léo) d'écrire des articles seulement sur les personnes que vous aimez bien. (dommage que koichi Tohei ne face plus d'interview)


Bonne continuation


kévin



Léo Tamaki 01/07/2010 00:46



Bonsoir Kevin,


 


Merci pour la précision.


 


C'est en effet regrettable pour Toheï senseï. Son école m'a proposé d'interviewer son fils mais je ne suis pas plus intéressé que cela je l'avoue. Quand au fait d'écrire sur des gens que l'on
n'apprécie pas cela peut faire naître des débats je suppose mais ce n'est simplement pas dans mon caractère. D'autres le faisant avec plaisir je leur laisse cette tâche.


 


Bonne continuation,


 


Léo


 



Tom 29/06/2010 11:19



Oui, uke tombe sans être touché physiquement... Avec un ken, l'effet immédiat paraît évident, moins spectaculaire qu'à mains nues, et une chute sobre en plus... Mais si on utilise tout le corps
comme un sabre, je crois que cela donne l'image d'O Sensei...



Léo Tamaki 29/06/2010 11:33



En effet je vois une parenté aussi.


 


Léo


 



Tom 29/06/2010 10:39



Encore salut Léo,


Voici un extrait du travail de Kuroda Sensei, et je crois que l'on peut dire à 0,20 qu'il effectue "une projection à distance"...


http://www.youtube.com/watch?v=P-5IA7VRin8


Voyons voir: Awase, angle mort, contrôle du centre, déséquilibre, ma ai, projection de l'intention, kokyu ryoku, ki musubi + otonashi no ken... C'est pas ça qu'il fait O Sensei?


En plus, je suis sûr que l'uke de Kuroda Sensei a ressenti la coupe dans tout son corps!


Mystique...


++



Léo Tamaki 29/06/2010 11:13



Salut Tom,


 


Ok s'il s'agit de cela que tu appelles projection à distance alors oui. Et pour l'avoir vécu très souvent je te confirme que tu te sens vraiment comme tranché. C'est une sensation interne très
pénible et qui plus est qui dure.


 


Léo


 



Tom 29/06/2010 00:16



Re Salut Léo,


 


J'aimerai réagir suite aux propos de Kevin et le lien vers lequel il nous oriente: pour être franc, je n'ai pas du tout la même sensation quant à l'aikido d'O Sensei, qui pour moi est
l'expression du Budo à son apogée. Je ne crois pas non plus à l'hypnose dans son cas, même si j'admet volontiers que sa présence ne devait pas laisser de marbre. En fait, je crois qu'O sensei ne
cherchait pas à mystifier son art ; les références shinto étaient sans doute utilisées pour traduire ses sensations, ou pour fixer des images intérieures de sa pratique; on pourrait dire qu'il
tentait d'exprimer quelque chose d'intime en utilisant des références culturelles qui le touchaient particulièrement... C'est la barrière du langage qui rend la transmission si difficile, car
entre ce que l'on vit, la manière dont on l'exprime et ce qui est compris par les autres...


Une autre chose particulièrement importante dans le cas de ces vidéos, c'est qu'il s'agit de démonstrations publiques: j'ose espérer que les uke ne tentaient donc pas de faire la peau au maître
devant tout monde (ces choses là, on les garde pour le dojo, entre nous! lol) Donc, je crois que le but est de démontrer la justesse des points techniques, et l'attitude du pratiquant; en bref,
un exemple de la maîtrise de l'art, ce que l'on peut obtenir en suivant un chemin similaire au sensei. A ce titre, remarquons la qualité de l'awase d'O Sensei: si le mouvement d'uke est doux, la
projection l'est aussi; quand le partenaire force, il est projetté puissament! D'ailleurs, à 1,58 le fondateur démontre une série d'irimi très doux car les partenaires sont en déséquilibre dès
qu'ils se lèvent; mais un seul se relève droit et en appui: la technique change immédiatement, et O sensei utilise la poussée de son élève pour l'écarter de son chemin... Pour moi, il n'y a ni
complaisance ni hypnose, mais de l'aiki pur qui consiste à créer un équilibre parfait entre les forces, sans se disperser ni faire d'effort inutile, avec un placement qui ne laisse aucun doute
quant à l'issue de la technique en situation réelle (donc l'aspect martial prime!) En voyant O sensei, je vois une personne humble, consciente de ses capacités, et qui ne cherche pas à démontrer
un pouvoir magique qui impressione les profanes, mais plutôt la justesse et la précision que l'on acquiert dans l'effort et la pratique, et qui s'adresse à tous, surtout aux "vrais" experts!


J'espère que vous ne verrez aucune polémique dans ces propos, car je ne cherche pas à dénigrer l'avis des autres; je voulais juste partager avec vous un point de vue qui me tient à coeur. Pour le
spectacle, pas besoin d'être O Sensei... Ni même d'être Sensei... Le vrai Budo ne devrait pas s'attacher à essayer d'exercer un pouvoir sur ses élèves et sur ses proches: pour citer l'oncle de
Spiderman, "un grand pouvoir implique de grandes responsabilités"!


Et pour citer O Sensei :" Si tu crains de t'égarer, de rester à la surface des choses, suis le sabre corps et äme."


Gambarimasho, ne !


++



Léo Tamaki 29/06/2010 01:21



Re-bonjour Tom,


 


Excellente analyse avec laquelle je suis d'acccord en tout point.


 


Gambarimasho ;-)


 


Léo


 



LdB 28/06/2010 22:36



Bonjour,


O Sensei montrait-il "l'essence et le plus haut niveau de son art" lors de ses démonstrations (notamment filmées)
?


LdB



Léo Tamaki 29/06/2010 01:11



Bonjour,


 


Je ne saurai le dire n'ayant pas eu la chance de le voir, ni en public, ni en privé. Je le pense en tout cas et c'est l'avis des maîtres avec qui j'en ai parlé, je pense notamment à Shimizu
senseï et Kono senseï.


 


Léo