Budo no Nayami

End of watch

5 Novembre 2013 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Cinéma - Télévision

"End of watch" est un film de David Ayer, avec Jake Gyllenhaal, et Michael Pena. C'est l'un des meilleurs films mettant en scène des officiers de police que j'ai vu depuis des années.

 

 

 

 

David Ayer

David Ayer est à la fois scénariste, producteur et réalisateur d' "End of watch". Il fut déjà, entre autres, le scénariste de "Training day" qui valut l'Oscar du meilleur acteur à Denzel Washington. Ayant vécu dans les quartiers suds de Los Angeles, il en retranscrit l'atmosphère avec un souci de réalisme impressionnant.

 

Zone de guerre

De l'Amérique, je ne connais que New York. Comme beaucoup, je suis pourtant devenu familier avec ce pays grâce aux livres, films et séries télévisées. Et je ne cesse jamais d'être surpris par ce pays où règne une violence incroyable. J'ai traversé la Croatie aux derniers jours de la guerre. J'y ai voyagé armé, me suis retrouvé dans un champ de mine, et pourtant je n'ai jamais eu la sensation d'être dans un endroit aussi sauvage que les quartiers suds que l'on découvre dans ce film. La brutalité qui rythme le quotidien de tant d'américains est quelque chose qui me stupéfait toujours.

 

 

End of watch

 

 

Deux hommes

"End of watch" est bien plus qu'un simple film d'action. Donnant souvent l'impression d'être un reportage, ce film nous fait vivre le quotidien de deux officiers de police de Los Angeles. On découvre la violence qu'ils côtoient, le courage et, quelque part la folie qui les anime, eux et leurs collègues.

Jake Gyllenhaal et Michael Pena sont excellents. Après cinq mois de préparations durant lesquels ils furent entraînés et côtoyèrent des agents de police, ils livrent une interprétation criante de réalisme. Des mois de préparation durant lesquels Gyllenhaal fut même témoin d'un meurtre en direct durant une patrouille. Mais la véritable performance va bien au-delà du réalisme de leur interprétation. Elle vient de la profondeur, de la vérité, de l'épaisseur qu'ils ont su donner à ces deux hommes.

 

"End of watch" est un film dur, mais c'est une œuvre forte qui vaut la peine d'être vue.

 

Ca ne devrait pas rester longtemps en ligne mais… ;-)

 

 

Partager cet article

Commenter cet article