Budo no Nayami

Esprit de compétition jusqu'à la bêtise

29 Janvier 2011 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Blog

Je suis d'une nature très compétitive. C'est un trait de caractère qui m'a amené à faire certaines choses assez stupides étant jeune mais que j'ai essayé de dominer avec le temps. Je n'ai jamais cherché à le faire disparaître et je n'aurai d'ailleurs su comment m'y prendre, mais une fois que j'en ai pris conscience j'ai appris à m'en servir comme d'un aiguillon dans certaines situations difficiles.

 

Ces derniers jours je me suis pourtant rendu compte à quel point ce "contrôle" était limité. L'une des applications que je possède sur mon iPhone s'appelle "Solitaire city" et permet de faire des réussites aux cartes. C'est une des choses que je fais lorsque j'ai envie de me détendre l'esprit et j'ai pris l'habitude d'y jouer quelques minutes par jour de façon assez mécanique.

 

 

Solitaire city 01

Solitaire city

 

 

Parmi la multitude de jeux disponibles je choisis généralement à "Spider, rule 2". C'est un jeu assez simple que je termine en quelques minutes. Mais ce jeu a un niveau supérieur, "rule 3" auquel j'avais déjà joué et que j'avais terminé avec quelques difficultés. Avant-hier sans que je sache pourquoi j'ai décidé de faire une partie à ce niveau. Après près d'une heure de jeu je n'avais toujours pas réussi et c'est la fatigue qui a mis fin à mes tentatives. Hier soir j'ai recommencé à jouer peu après minuit et j'ai continué mes vaines tentatives… jusqu'au matin! Mon esprit malade était rentré dans une compétition contre une machine et c'est à nouveau la fatigue qui a mis fin à cette lutte puérile me laissant finir ma nuit sur le canapé. Ce soir nouvelle tentative… enfin couronnée de succès. Il m'aura fallu plusieurs heures et une victoire pour que je me rende compte que je m'étais à nouveau fait piéger par mon esprit de compétition. Je croyais que j'en étais arrivé à mieux contrôler ce trait de caractère qui, comme un sabre, peut être utile mais doit normalement rester au fourreau. Force m'est de constater que le sabre sort parfois de son fourreau pour les plus futiles des combats…

 

 

Genji Leo 01

J'ai parfois du mal à me contrôler dans la défaite...

 

Partager cet article

Commenter cet article

LdB 17/02/2011 15:34



Question de dopamine ? :p


 


http://www.internetactu.net/2010/01/28/soyons-serieux-jouons-15-prendre-le-jeu-au-serieux/



Léo Tamaki 21/02/2011 15:58



Merci!


 


Léo


 



Emmanuelle 02/02/2011 21:06



Bonsoir Léo,


alors là, combattre avec une hernie discale...là...rien que de lire, je sens mon nerf qui de nouveau s'en va titiller mes lombaires:-((( Comment Dieu, MATERIELLEMENT est ce possible???? Je veux
bien faire abstraction de la douleur, trouver, enfin essayer, une sphère de mon MOI profond plus fort que la douleur qui en soi, n'est qu'une...perception comme une autre...ben je peux
pas!!!:-(((


L'esprit de compétition dans l'Aikido???hum hum hum....Tu as voulu combattre le mal par le mal, c'est ça??? :-((( Pour moi, l'esprit de compétition, ce sera toujours une sorte de faiblesse, un
talon d'Achille, qui, à court terme, peut te donner l'impression de te surpasser, mais dont il ne reste rien....sauf une hernie:-DDD


Comparaison n'est pas raison...Si on ne peut appliquer cela à un art martial, quel qu'il soit...pour moi, c'est pas un vrai de vrai...dans l'essence hein, pas dans la pratique, naturellement:-)


ps: sans vouloir vous offenser messieurs, cela ne revient il pas à faire, une fois grands, ce que les petits garçons font dans les vestiaires... savoir, qui c'est qu'à la plus...enfin vous
voyez...:-)))


bonne soirée


Emma



Léo Tamaki 03/02/2011 13:15



Effectivement combattre avec une hernie n'est vraiment pas, pour dire le moins, à conseiller. Cela étant dit j'ai connu un certain nombre de personnes l'ayant fait. Parmi les sportifs célèbres,
loin d'être mes modèles mais qui l'ont fait je pense aussi à Peter Aerts ou David Douillet. On se retrouve parfois à partager des choses avec des personnes dont on se pense très différent.


 


Léo


 



eric 31/01/2011 15:51



ahahah !


excellent, perso je joue encore assez souvent à MW2 (avec pas mal de compagnons français d'ailleurs), plus je suis cool, plus je fais des kills, plus les autres râlent, plus je me marre...par
contre si je me braque...je finis toujours par insulter mon ordinateur ;))


maintenant que j'y pense, je me souviens d'un de tes articles ou tu relatais une remarque que[si je me souviens] Maître Tamura avait faite sur ton uniforme, qqchose du style "tu as un beau
keikogi" ;)


 


Merci pour tes articles!


Eric.



Léo Tamaki 01/02/2011 13:42



J'ai dû aller chercher ce qu'était MW2! Bon insulter son ordinateur c'est pas encore le frapper ;-)


 


Oui il y a un article sur le keïkogi qui traîne quelque part.


 


Léo


 



davy 29/01/2011 22:42



Arrete de bla blater la dessus "t'es un gros geek"  , c'est tout   !



Léo Tamaki 29/01/2011 23:28



:-))))))


 


Léo


 



Joël 29/01/2011 18:46



Salut Léo,


Moi aussi j'ai un peu l'esprit de compétion, mais plutôt dans le sens perdant ! En effet c'est une qualité qui permet de faire ressortir sont mental et de parfois de changer la donne ou le cours
des choses.Néanmoins, cette qualité élevé à son extrème, me rendait assez dangereux en fait. j'ai déjà planter une fléchette ( en acier) dans le pied d'un pote ! ou j'ai aussi explosé ma
console de jeux  :)... C'est dans ces moments là que j'en prenais conscience ... Heureusement la pratique de l'aïkido et des autres arts martiaux a pratiquement annihilés ce phénomène ! en
effet pour l'aïkido, je parle, le combat est en premier lieu contre soit même ! on ne peux pas accusé le terrain, la balle ou l'adversaire .


Sur ce je te dit à bientôt  sur les tatamis .


A+ Joel.



Léo Tamaki 29/01/2011 23:30



Salut Joël,


 


Je suis content de lire que la pratique martiale t'a "guéri".


 


On ne peut en effet pas accuser le terrain mais dans les sports de combats combien de fois les arbitres sont remis en cause... et en Aïkido combien accusent leurs ukes lorsque leurs techniques ne
fonctionnent pas...


 


A très vite j'espère,


 


Léo


 



Nathanael 29/01/2011 12:08



L'esprit de compétition nous joue parfois des tours...j'ai souvenir de participer à des compétitions alors que je viens d'avoir une hernie discale. Stupide. Oui c'est bien le mot Léo.
Heureusement qu'avec l'âge, on arrive à gommer ce trait de caractère qui nous aussi fait avancer et nous faire sortir de  notre zone de confort pour se frotter à l'inconnu, quitte à se
mettre en danger. Le tout est de savoir où met-on la limite....



Léo Tamaki 29/01/2011 23:27



Oh là encore j'ai fait aussi les mêmes stupidités, combattre avec une hernie discale. Résultat trois mois couchés, trente minutes collé aux murs avançant centimètres par centimètres pour aller
aux toilettes!


Mais comme tu le dis c'est aussi quelque chose qui peut nous apporter beaucoup. Question de limite en effet ;-)


 


Léo


 



Spiral 29/01/2011 09:59



Bonjour,


euuuh, mon sabre sort pour un Evil dead 4 sur wii, je ne connaissais pas  mais l'agacement de me faire trancher la tête à coup de tronçonneuse par des individus affecté  est ...
irritant,


c'est  donc avec un flegme britannique que j'ai joué pendant plusieures heures ! La fatigues, bénie soit -elle  m'a  permis de garder un semblant de stabilité mentale...


Bilan, il faut savoir lacher prise et se reposer  car bien svt on se retrouve ds un état  bien plus serain et l'on arrive à mettre uine "trique" au jeu provocateur et narquoi qui vous
suit parfois ds votre sommeil... !


de Lobotomiepascalculée,la mèque des gamers,


votre Tangi


 


 


 


 



Léo Tamaki 29/01/2011 23:08



Bonjour,


 


Ah les jeux vidéos, j'y ai peu joué mais ils m'ont parfois rendu dingues :D


Je me souviens avoir éclaté plusieurs manettes dans des moments de débilité profonde ;-)


 


Léo