Budo no Nayami

Face à la mort

9 Janvier 2013 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Vidéos

De tous temps je crois, les hommes ont aimé le danger. Quelle excitation que ces instants où l'on sent son cœur battre plus vite! Plus jeune j'aimais, je recherchais ces moments où, frôlant la mort, je me sentais vivre. Qu'est-ce? Instinct de mort? Instinct de vie?

Je ne suis pas bien vieux, mais cela commence à faire un certain temps que je ne suis plus jeune. Lorsque je me remémore les risques inconsidérés que j'ai pris quinze, vingt ans plus tôt, des sentiments ambivalents m'envahissent. Quelle idiotie de risquer sa vie pour… rien. Mais en même temps je ne regrette pas ces expériences. Qui serai-je aujourd'hui si je n'avais assouvi ces pulsions?

 

Aujourd'hui la société protège de plus en plus l'intégrité physique de ses membres. Et sans doute faudrait-il être fou pour y voir un mal. Mais les civilisations anciennes n'avaient-elles pas compris que les rituels de passage, notamment chez les jeunes hommes, répondaient à un besoin intérieur? Dans un monde de plus en plus normé, les jeunes étouffent. Certains, comme dans la vidéo ci-dessous, trouvent tout de même le moyen de caresser la mort. De façon déraisonnable.

 

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Hassen 21/04/2013 18:03


Bonsoir Léo,


Peut-être pas aussi dangereux mais de très belles images sur la voltige avec taureau :


http://www.dailymotion.com/video/xl72fe_santorin-et-le-mythe-de-l-atlantide_tech#.UXQLeMp5JCI


De la 21 ème m et 30 s à la 24 ème m et 30 s.


Hassen


 

Léo Tamaki 22/04/2013 10:35



Bonjour Hassen,


 


Les rituels de passage du passé exigeaient souvent des épreuves aussi impressionantes que celle-ci. Il est probable que, malgré les dangers, cela répondait à un besoin très fort. Besoin qui n'est
probablement pas satisfait par les jeux vidéos ;-)


Merci pour le lien.


 


Léo


 



jean luc 24/01/2013 13:10


Celui qui ignore le "Meurs et Deviens " celui là n'est qu'un morne passager sur la terre ténébreuse . Goethe


Les sociétés anciennes avaient effectivement bien compris la nécessité des rites d'initiation qui reposaient sur une mort et renaissance symbolique ;dont l'initiation guerriere à la fois physique
et spirituelle .


Les sociétés modernes , surtout occidentales , sont devenues de véritables camisoles au service du dictat de la consommation !

Franck 23/01/2013 19:32


Léo,


 


Oui, c'est insensé. Oui, c'est déraisonnable. Mais cela pose bien sûr une question : le poids de la Vie face au poids de la Mort (du moins ce que nous appelons ainsi).


 


Sur un autre plan, je pense que la réflexion, voire la méditation, et ce sur une epérience concrête, peuvent amener à reconsidérer notre vision sur la Mort.


 


Par exemple, je considère que la Vie découle de la Mort, et non l'inverse...je dis cela pour avoir vécu une expérience que je qualifierai de particulière (à rapprocher du fameux
présent si désiré dans la pratique martiale qu'est l'aïkido) que je n'ai pas recherchée, mais qui a bouleversée ma vision des choses.


 


Franck