Budo no Nayami

Films inédits de Tamura senseï et stage Léo Tamaki au PAC (Paris Aïkido Club)

30 Septembre 2010 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

 PAC (Paris Aïkido Club)
J'ai récemment été invité par Arnaud Chiniard à venir donner un stage au PAC, le Paris Aïkido Club. Si j'avais déjà maintes fois croisé les deux enseignants principaux, Arnaud Chiniard et Matthieu Caillat, je ne connaissais le PAC que de réputation. En faisant un tour sur le site de leur dojo j'ai découvert que le club avait été créé rue Montorgueil en 1969 par Roger Richaud, ce qui en fait l'un des plus anciens encore en activité à Paris.

 

 

Tamura-Nobuyoshi-003.jpg

Tamura senseï

(photo René Bonnardel)

 

 

 

Les stages gratuits du PAC
Après quelques décennies le PAC est toujours aussi dynamique et est l'un des plus gros dojos d'Ile de France. Parmi les évènements qui rythment ses saisons depuis quelques années figurent en bonne place les stages gratuits pris en charge par le PAC et ouverts à tous licenciés. Cette généreuse initiative permet à leurs adhérents ainsi qu'à de nombreux autres pratiquants de pratiquer avec des experts venant des horizons les plus divers. En parcourant la liste des intervenants je suis tombé sur les noms suivants qui dénotent une ouverture aux pratiques les plus variées:

Jean-Marc Chamot
Philippe Cocconi
Hervé Dizien
Pascal Heydacker
Rémi Hourdequin
Jean-Claude Joannes
Brahim Si Guesmi
Michel Vanhomwegen…

Le 16 octobre j'aurai à mon tour le plaisir de prolonger cette liste et de travailler avec les pratiquants de ce vénérable dojo.

Date: 16 octobre 2010

Lieu: Gymnase Ortolan
18 rue Ortolan
75005 Paris
M° Place Monge (ligne 7)

Horaire: 14h00 à 17h00

Tarif: stage gratuit pour tout pratiquant licencié


Le stage sur Facebook

 

 

Films inédits de Tamura senseï
En circulant sur le site du PAC je suis en outre tombé sur deux vidéos exceptionnelles mettant en scène Tamura senseï. Ces films d'une durée respective de 3,45 et 4,51 ont été tournés à une date et un endroit inconnus.

 

 

 

 

 

 

J'ai été très heureux de voir ces images. J'ai l'impression qu'elles datent de la fin des années 70 ou du tout début des années 80. Le visage plein et les cheveux d'un noir de jais, senseï porte encore les marques de la jeunesse. Son travail vif et puissant porte déjà en lui les germes de sa pratique future. Les formes extérieures sont encore relativement proches de celles du fondateur et les techniques sont amples et perceptibles. Pourtant on sent déjà poindre l'économie de mouvement et les gestes incisifs qui seront l'une des marques de son travail ultérieur.

J'ai vraiment eu beaucoup de plaisir à voir ces images inédites de maître Tamura qui documentent en mouvement une période de son Aïkido méconnue des pratiquants actuels et dont il reste surtout des photos. L'heure tardive et la musique aidant je me suis laissé envahir par une douce mélancolie, regardant encore et encore senseï pratiquer…

 

Tamura-Nobuyoshi-002.jpg

Tamura Nobuyoshi, uke Stéphane Benedetti

(photo René Bonnardel)

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Alex 08/10/2010 21:09



Bonsoir Leo, Bonsoir à tous,


Ces vidéos sont superbes. Moi qui n'est "connu" Senseï qu'à travers quelques stages durant ces 10 dernières années (à peu près l'âge de ma pratique en aïkido) je suis ému à la vision de ces
vidéos.


Je crois qu'il ne sert à rien d'ajouter autre chose, à part un sincère merci pour tout ce que ce blog éveille en moi et pour ces vidéos.


Merci,


- Alex -



Léo Tamaki 09/10/2010 01:56



Bonsoir Alex,


 


Merci pour ton commentaire, les messages les plus justes ne sont pas toujours les plus longs et ton émotion est partagée.


 


Très bonne pratique,


 


Léo


 



bertrand 03/10/2010 15:46



bonjour et encore merci léo chaque jour tu arrive à trouver de nouveaux trésor et c est avec un grand plaisir que je les ais regardé mais surtout ce qui me frappe le plus c est de voir à quel
points mes professeurs restent fideles aux mouvements de Tamura Sensei car en voyant certain encahinements ou prises la premiere chose que j ais eu a l esprit a ete de me dire tiens mais francise
travail exactement de la meme maniere (normal car il a etudier aussi avec Tamura Sensei) mais maintenant je vois que Tamura excistera et vivra à travers tout ses élèves.


je n ais pas eu la chance de le rencontrer mais maintenant je pourrais apprendre a le connaitre d une autre façon


encore merci Léo



Léo Tamaki 05/10/2010 18:14



Bonjour Bertrand,


 


Merci pour la lecture.


 


Comme le disait le fils de Tamura senseï, tous ceux qui l'ont suivi sont ses héritiers. La marque qu'il a laissée se devinera encore lngtemps dans l'Aïkido de ses élèves et de leurs élèves come
toi.


 


Bonne pratique,


 


Léo


 



Arnaud 01/10/2010 22:39



C'est fou de constater comme la musique de princesse Mononke colle bien à la deuxieme video!


Je ne peux m'empecher d'etre melancolique en voyant ceci, ayant commencé l'aikido tres tard je n'ai pu suivre Tamura Sensei autabnt que je l'aurais voulu et ces video me le rappelent, ce qui ne
m'empeche pas d'aprecier la beauté de celle-ci.


Mais quand meme, j'aurais tant voulu croiser son regard bienveillant à nouveau.


 


Arnaud.



Léo Tamaki 05/10/2010 18:27



Oui les musiques se marient agréablement aux images... et rendent facilement mélancolique...


 


Léo


 



scott 01/10/2010 00:48



merci leo.  j'ai jamais vu les videos avant.  they made me smile.  Tamura Sensei looks great in them.


Nice to talk briefly in Paris.  A bientot, Scott



Léo Tamaki 01/10/2010 11:52



You're welcome!


 


Yes sensei looks really great in these videos. It was nice to see you in Paris, however briefly it was.


 


Léo


 



Cédric 30/09/2010 22:38



Hello Léo !


 


Merci pour ces deux vidéos. très beaux documents. Au plaisir de te revoir en région parisienne ou à Aytré l'année prochaine. Regarde le site de mon club, tu y es en vidéo !


 


A+



Léo Tamaki 01/10/2010 11:53



Salut Cédric,


 


Merci pour la lecture et au plaisir de te recroiser bientôt ;-)


 


Léo


 


 



boudarel 30/09/2010 21:40




Merci, encore Léo pour ce blog et tout ce que tu partages de ta pratique et de pérégrinations martiales.


 


Je ne résiste pas ce soir à laisser un message pour dire combien  ces 2 vidéos sont (je trouve) riches d’enseignements, de partage…


L’émotion que j’ai ressenti dans ces brefs minutes c’est, comme il devait être agréable de croiser ce Monsieur sur et en dehors d’un tatami, voir même juste le voir
pratiquer.


Le voir re-transmettre ainsi tous ce qu’il a appris de son maître, mon rempli d’un profond respect pour cet homme que je n’ai jamais vu.


 


Merci Senseï Tamura.


 


Des images qui pour tous ceux qui on eu le plaisir de travailler a son contact doivent rappelées des moments riches d’émotions.


Et si sa disparition, laisse un grand vide dans le monde de l’Aïkido, il continue à vivre en chacun de vous qui êtes professeur et élève, par ce qu’il vous a donné.
Et les senseï particulièrement car vous aussi vous continuer la transmission de cet « art », que peut être la pratique des voies martiales.


 


Voilà, je souhaite à  tout les pratiquants de prendre beaucoup de plaisir sur les tatamis quelques soit leurs disciplines martailes.


 


Amicalement Kriss


 


PS : bonne chance au KISHINKAN.


 


 


PS PS si je passe sur Paris je viendrais bien y faire un tour.  ;.))


 






Léo Tamaki 01/10/2010 12:00



Bonjour Kriss,


 


Merci pour la lecture!


 


Ce sont en effet deux belles vidéos, témoignages du travail inlassable que Tamura senseï effectua pendant près de soixante ans au service de l'Aïkido.


 


Bienvenu au Kishinkan ;-)


 


Léo


 



Spiral 30/09/2010 08:14



Bon matin !


le numérique de l'époque (!) a du bon, de millers de bandes, rush divers;- des joyaux apparaissent.


n'étant pas habitué de l'aikido, il me semble effectivement ( par vidéo interposée) que les mouvement de Tamura sensei sont plus "académiques", n'est-ce pas le lot de l'apprentissage avant
d'incarner son style, sa pratique ?


Les adeptes du passé ( j'y étais ;-) sont surement passé par une transmission, très rares ont existé ( existent ?) ceux qui arrivent a se faire seuls, non ?


Salutations !


Tangi


 



Léo Tamaki 01/10/2010 12:03



Bonjour Tangi,


 


En effet le travail de Tamura senseï s'exprimait encore dans une forme plus proche de celle de son maîre, Ueshiba Moriheï, même si l'on sent les prémices de son expression personnelle. Les années
passnt il affinera et enrichira sa pratique de ses recherches et nul doute qu'il aurait encore continué longtemps.


 


Salutations,


 


Léo