Budo no Nayami

Himeji-jo, la forteresse imprenable

25 Octobre 2013 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Japon

Himeji-jo, est le plus grand et sans conteste le plus beau des châteaux du Japon. Surnommé "Hakuro-jo",   le château du héron blanc, il se dresse majestueusement dans la ville de Himeji à 1h30 de Kyoto.

 

 

Himeji 04

Himeji-jo

 


Le château du Héron blanc

Jusqu’au 17ème siècle le Japon connut de nombreuses périodes de guerres, et de nombreux châteaux forts parsemaient l’archipel. Malheureusement ils disparurent lors de trois vagues successives. La première eu lieu lorsque le Japon fut réellement uni pour la première fois sous la direction des Tokugawa. Les shoguns firent alors détruire une grande partie des châteaux en limitant le nombre de forteresses à une par seigneurie. Plus tard, la restauration de Meïji et la seconde guerre mondiale furent responsables de la disparition de la plupart de ceux qui restaient. Himeji-jo survécut pourtant miraculeusement à tous ces évènements, et il est à présent inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, et désigné comme trésor culturel du Japon.

 

Le site de Himeji fut habité depuis plus de 10 000 ans, et l’histoire de Hakuro-jo commence en 1333, lorsqu’un premier fort fut construit à Himeyama par Akamatsu Sadanori. Vers 1580 Hashiba Hideyoshi y fait construire une tour forteresse de trois étages, et établit les fondations de la ville château de Himeji. Au long des années elle passa en de nombreuses mains pour être finalement prise par Toyotomi Hideyoshi qui la reconstruit et l’agrandit en 1580. Le château fut encore agrandi et acquit sa forme actuelle sous Ikeda Terumasa en 1609.

Ikeda Terumasa, l’un des gendres du Shogun Tokugawa Ieyasu, possédait un domaine gigantesque de 520 000 kokus. Ses énormes ressources et l’aide de son beau-père lui permirent la réalisation de cette fabuleuse forteresse.

 

 

Himeji 05

 


Himeji-jo fut construit à la même époque que les châteaux de Chambord et Chenonceau en France, mais contrairement aux châteaux européens bâtis principalement à partir de pierres, les forteresses japonaises ont une structure intérieure en bois.

Le château de Himeji est le plus grand du Japon. Il est constitué d’un donjon principal et de trois petits donjons. Le donjon principal de 31,5 m de hauteur semble posséder cinq étages vu de l’extérieur, mais en fait il en compte en réalité six, plus un sous-sol. Créé dans un but fondamentalement guerrier, l’ensemble du château regorge de défenses cachées et représente la perfection de l’architecture martiale japonaise.

 

 

Himeji 03

 


Himeji-jo se trouve au centre d’un cercle de fortifications qui était bordé par les quartiers de samouraïs, puis ceux des artisans et des marchands. Bien qu’il fût habité par des seigneurs et malgré son élégance, le château de Himeji est un bâtiment à l’intérieur extrêmement austère. Château imprenable il était l’un des points de contrôle les plus importants du Japon et c’est pourquoi il fut construit avec tant de soins. Symbole de perfection en tant que forteresse, Himeji-jo ne fut jamais attaqué…

Le château de Himeji est régulièrement utilisé dans les films et téléfilms en raison de sa beauté et sa parfaite conservation, et le visiter est un immense plaisir. Marcher sur son plancher vieux de plusieurs siècles poli par le pas des samouraïs en admirant les armes, armures et objet de leur quotidien est un véritable voyage à travers le temps.

 

 

Himeji 02

 

 

Les jardins du Château, et autres points d'intérêt de Himeji

Koko-en

Koko-en est un ensemble de 9 jardins construit à l’occasion du 100ème anniversaire de la ville de Himeji, sur le lieu où se trouvait l’ancien quartier ouest des samouraïs. Vous y trouverez entre autres deux étangs, un ruisseau, un pavillon de thé et un restaurant.

 

Engyoji

Situé au sommet du mont Shosha se trouve un complexe de temples majeurs de la secte bouddhiste Tendaï bâti par le prêtre Shoku il y a plus de 1 000 ans.

 

Musée d’histoire de la préfecture de Himeji

Le musée d’histoire de Himeji est spécialisé dans les châteaux japonais et on peut y admirer de nombreuses maquettes des forteresses de l’archipel. Il est aussi possible d’y revêtir une armure ou des kimonos traditionnels et de se replonger pendant quelques instants dans l’époque féodale japonaise…

 

 

 

Himeji 01

 

 

Masters Tour 2014

 

 

2014 Masters Tour

 

 

Partager cet article

Commenter cet article