Budo no Nayami

Kendo, Saïmura Goro et Ogawa Mikinosuke devant l'empereur Hirohito

26 Janvier 2011 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Le Kendo est une discipline que je connais peu. Jusqu'à récemment les entraînements que j'avais pu observer et les vidéos que j'avais vues m'en avaient donné une image assez terne et je souscrivais aux réflexions de Kono senseï sur le sujet.

 

 

Kendo 01

Kendo

 

 

Chaque ryu possédait donc ses propres théories. La plupart ont-elles aujourd'hui disparues?

Malheureusement oui. C'est particulièrement flagrant si on observe le gendaï Kendo. Même si les pratiquants essaient d'imiter les postures du passé, il ne s'agit que d'une imitation vide. Ceux qui transmettent réellement les waza du passé, la façon de bouger antique, comme Kuroda senseï, ne représentent tout au plus que deux ou trois écoles dans tout le Japon. Deux ou trois tout au plus…

Les autres utilisent leur corps à la manière contemporaine et ne transmettent qu'une chorégraphie. Ils reproduisent les formes, imitent, mais ne savent pas bouger. Il n'y a aucun doute à ce sujet.

Le shiseï du Kendo moderne vient d'Allemagne! Lorsqu'il est passé à l'ère Meïji le Japon s'est pris d'admiration pour l'Europe. On considérait que tout ce qui était européen était bon et le shiseï du Kendo s'est transformé ainsi. Auparavant les positions étaient entre autre beaucoup plus basses.

(N.d.a. Gendaï Kendo: Kendo moderne.

-Waza: technique, ici dans un sens large plus proche de savoir-faire.

-Shiseï: posture)

 

 

Récemment j'ai toutefois découvert quelques anciennes vidéos de Kendo qui m'ont fortement impressionné et que je posterai peu à peu sur le blog. La première est un combat de démonstration entre Saïmura Goro et Ogawa Mikinosuke, deux des très rares Kendokas qui atteignirent le grade de 10ème  dan, devant l'empereur Hirohito.

 

 

 

Saïmura Goro et Ogawa Mikinosuke devant l'empereur Hirohito

 

 

 

Lorsque j'ai regardé ce film pour la première fois j'ai été stupéfait par la maîtrise du corps dès les premières images où l'on voit Saïmura senseï faire quelques pas.

Le shiseï remarquable des deux combattants, la légèreté non de leurs appuis car le mot induirait en erreur, mais de leurs contacts au sol, leur intense concentration, leur énergie presque palpable, l'incroyable délicatesse de leur saisie du sabre… tout m'a littéralement hypnotisé et j'ai regardé encore et encore avec émotion ces quelques secondes de grâce. Quelle chance d'avoir accès à de tels documents qui sont autant d'inspirations rafraichissantes pour tous les budokas.

 

 

Saimura Goro 02

Saïmura Goro, 10ème  dan de Kendo

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Eve 28/01/2011 13:04



En tant que kendoka et lectrice de votre blog, çà me fait plaisir d'y lire un article relatif au kendo !


Je ne connaissais pas ce document et on ressent bien l'intensité du combat. A ce niveau de maîtrise, on entre dans une autre dimension. Je ne rentrerais pas dans la polémique du "véritable"
et du "faux" kendo. Pour avoir fait pas mal de déplacements en France, j'ose croire que certains clubs véhiculent les vraies valeurs de notre Art.



Léo Tamaki 29/01/2011 01:38



Bonjour Eve,


 


Merci pour la lecture. J'aborde malheureusement peu le Kendo car c'est une discipline que je connais très mal. Mais j'ai été heureux de partager ce film magnifique qui parlera à la plupart des
budokas.


 


Concernant le "véritable" et le "faux" je suis d'accord avec vous. Personnellement ce sont des termes que j'essaie de ne pas employer tant cela est subjectif et source de discordes inutiles,
quelles que soient les disciplines.


 


Je suppose qu'il y a effectivement de bons dojos en France, cela étant le cas dans les autres disciplines.


 


Bonne pratique,


 


Léo


 



Spiral 27/01/2011 19:06



SOirBon !


un shisei impressionnant, et tu le dis tr`s bien  leur contact avec le sol est d'une légèreté, ewt tout ca sous "pression", c'est vraiment magnifique un corps ET un esprit !


T.



Léo Tamaki 29/01/2011 01:22



Oui, une magnifique manifestations de l'union de shin, gi et taï.


 


Léo


 



davy 27/01/2011 11:01



Leo, c'est foudroyant ; tout juste foudroyant. Ca fout les jetons et les larmes aux yeux en meme temps.


Le regard sur la photo du bas veut tout dire aussi.


 


Merci bien



Léo Tamaki 27/01/2011 17:46



C'est effectivement effrayant lorsqu'on imagine qu'il s'agit d'un duel au shinken.


 


Et j'aime beaucoup aussi son visage et son regard...


 


Merci pour la lecture,


 


Léo


 



Damien 26/01/2011 11:17



Impressionant



Léo Tamaki 27/01/2011 03:10



Comme Mifune fait apprécier le Judo ces géants font apprécier le véritable Kendo...


 


Léo