Budo no Nayami

L'échec à la source du succès?

23 Février 2012 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

 

Ce petit clip présente agréablement les destinées d'hommes et de femmes qui, en surmontant les échecs qu'ils ont rencontrés, ont marqué le monde à leur manière. Bien sûr n'est pas Abraham Lincoln, Thomas Edison ou Michael Jordan qui veut, et le succès n'est pas toujours à l'arrivée d'une suite d'échecs. Mais la réussite ne peut sourire qu'à ceux qui essaient. Et comme le dit le clip, "If you've never failed, you've never lived".

 

 

Leo Lesneven 05 026

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Audrey 02/03/2012 11:47


Il y a l’échec en lui-même et la façon dont on le gère. Quand on fait une erreur, il faut la reconnaître (aïe), l’accepter
(re-aïe) et en tirer leçon pour la prochaine fois (aïe aïe aïe, pas si simple qu’il y paraît !). Bien sûr, du coup, on arrive à se dire « ah oui, la prochaine fois, je ne le ferai plus
comme ça » et à s’améliorer, disons « techniquement ». L’échec a été géré et digéré : mais de quelle façon ? C’est ça qui est riche d’enseignement non ? Car être
poussé(e) dans nos limites nous permet souvent de nous découvrir et de s’améliorer « intérieurement » en se questionnant non pas sur l’échec lui-même, mais sur sa façon de réagir et d’y
faire face J
Pour le coup, on aurait presque l’avantage sur les chats pour une fois (qui nous narguent avec leur souplesse, leur agilité, leur indépendance, leur liberté et
leurs siestes interminaaaaaaaaaaaaaaables) ! Car parole de véto qui retrouve dans son cabinet Minet, patte avant fraichement plâtrée, qui était retombé du toit, comme la semaine
précédente : « les chats n’apprennent pas de leurs erreurs ! ».

Léo Tamaki 05/03/2012 11:05



En effet l'échec est suivi de conséquences, et c'est l'ensemble qu'il faut arriver à gérer, et si possible mettre à profit. Tâche ardue s'il en est ;-)


 


Léo


 



pelissier 26/02/2012 22:22


bonsoir bonsoir,


comme dit un proverbe bengali "seul le guerrier peut tomber de cheval" et bien sur qu'il faut se tromper et d'ailleurs comment faire autrement si l'on fait...à lire,
Boris cerulnyk, sur la résilience y a pas mieux..


Petit mot sur Mr VDB, il y a fort longtemps j'avais participé à l'un de ses stages et c'était un pratiquant sincère, passionné qui aimait transmettre. Surtout,
toujours fidèle à Mtre Tamura (chose rare de nos jours que d'avoir mémoire et reconnaissance) triste nouvelle certes mais il vécu sa passion jusqu'au bout et sa vie fut bien remplie grace a celle
ci, c'est surtout cette joie qu'il faut garder en mémoire...


Bien à vous,


jean philippe

Léo Tamaki 27/02/2012 14:16



Bonjour,


 


En effet la pratique elle-même est, pourrait-on dire, indissociable des erreurs.


 


Concernant René il a en effet vécu sa passion jusqu'au bout. Une chose que nous pouvons lui envier et pour laquelle il est un exemple.


 


Amicalement,


 


Léo


 



zuljin 24/02/2012 18:21


C'est toujours bon de le rappeller dans notre société aseptisée : le risque zéro n'existe pas.

Léo Tamaki 24/02/2012 18:23



En effet, la vie est un risque et on perd beaucoup à trop vouloir se préserver du danger et des échecs. Tout est question de mesure je pense ;-)


 


Léo


 



Jean-Claude 24/02/2012 12:22


Hehe,


Ne pas jouer, c'est à coup ne pas échouer mais c'est aussi manquer l'opportunité de réussir. Bien vu !!!


Jean-Claude

Léo Tamaki 24/02/2012 18:31



:D


 


Léo


 



JEAN LUC 24/02/2012 11:26


Certes , on apprend d'avantage par l'échec , ou la passion du travail bien fait:"vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage" . Mais la campagne publicitaire de Nike visant à faire de
M.Jordan un héros national,au même titre que Thomas EDISON ou Abraham LINCOLN , me parait bassement commerciale!!


*A.LINCOLN a participé à la création d'une nation,et cela lui a couté la vie !!


*T.EDISON hypèractif en rupture avec le système scolaire,atteint de surdité,et inventeur prolifique qui apporta l'ampoule électrique à l'humanité!!


*MARIE CURIE une femme qui découvrit le radium!!


*ERIC TABARLY navigateur solitaire dont la passion se termina en mer!! 


Qu'y-a-t-il de commun entre ces hommes et femmes de la même trempe que UESHIBA , et un produit dérivé issu du marketting mondialisé???

Léo Tamaki 24/02/2012 18:31



Attention, il ne s'agit pas d'une campagne publicitaire de Nike du tout. C'est semble-til un film fait... par une organisation chrétienne. Je n'aurai probablement pas, si j'avais réalisé ce clip,
choisi les mêmes personnes. C'est d'ailleurs pour cela que j'ai indiqué qu'elles avaient marqué le monde... "à leur manière" ;-)


D'ailleurs on peut être en droit de se demander en quoi Tabarly a plus apporté au monde que Jordan par exemple. Il n'est pas dans mon idée de les comparer à la base, mais Jordan a, par son
comportement généralement exemplaire allié à son jeu fantastique, été un modèle pour beaucoup. Probablement plus, quantativement parlant, que Tabarly. Bon, il n'est effectivement pas mort de sa
passion. Mais beaucoup de choses sont à relativiser, un torero mort ne saurait être pris en exemple pour beaucoup de personnes.


Quant à les comparer avec Ueshiba, cela peut aussi faire lever le sourcil de beaucoup. Et même lui avait des travers qui feraient bondir le grand public si ils étaient connus. Les héros sont des
symboles, ils représentent souvent plus que ce qu'ils ne sont réellement au final...


Enfin au final c'est surtout le message qui m'a parlé ;-)


 


Léo