Budo no Nayami

La lettre de Troy Davis

28 Septembre 2011 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Blog

Troy Davis était un citoyen américain. Il a été condamné, puis exécuté par la justice de son pays le 21 septembre 2011. Si de nombreuses personnes sont exécutées chaque année dans le monde et notamment aux Etats-Unis, le cas Troy Davis a été particulièrement médiatisé en raison des doutes sur sa culpabilité.

 

La question de la peine de mort est très complexe et ne peut être résumée en quelques lignes sur un post de blog. Prévue dans les textes de loi d'une centaine de pays, elle n'est appliquée que dans une vingtaine. Toutefois la population totale des pays où la peine de mort reste légale est nettement supérieure à celle des pays abolitionnistes. Les trois premières économies du monde, Etats-Unis, Chine et Japon sont toujours le théâtre d'exécutions capitales.

 

 

Troy Davis 2

 

 

Voici la lettre que Troy Davis a écrite avant d'être exécuté:

 

"I want to thank all of you for your efforts and dedication to Human Rights and Human Kindness, in the past year I have experienced such emotion, joy, sadness and never ending faith. It is because of all of you that I am alive today, as I look at my sister Martina I am marveled by the love she has for me and of course I worry about her and her health, but as she tells me she is the eldest and she will not back down from this fight to save my life and prove to the world that I am innocent of this terrible crime.

 

As I look at my mail from across the globe, from places I have never ever dreamed I would know about and people speaking languages and expressing cultures and religions I could only hope to one day see first hand. I am humbled by the emotion that fills my heart with overwhelming, overflowing Joy. I can’t even explain the insurgence of emotion I feel when I try to express the strength I draw from you all, it compounds my faith and it shows me yet again that this is not a case about the death penalty, this is not a case about Troy Davis, this is a case about Justice and the Human Spirit to see Justice prevail.

 

I cannot answer all of your letters but I do read them all, I cannot see you all but I can imagine your faces, I cannot hear you speak but your letters take me to the far reaches of the world, I cannot touch you physically but I feel your warmth everyday I exist.

 

So Thank you and remember I am in a place where execution can only destroy your physical form but because of my faith in God, my family and all of you I have been spiritually free for some time and no matter what happens in the days, weeks to come, this Movement to end the death penalty, to seek true justice, to expose a system that fails to protect the innocent must be accelerated. There are so many more Troy Davis’. This fight to end the death penalty is not won or lost through me but through our strength to move forward and save every innocent person in captivity around the globe. We need to dismantle this Unjust system city by city, state by state and country by country.

 

I can’t wait to Stand with you, no matter if that is in physical or spiritual form, I will one day be announcing,

 

“I AM TROY DAVIS, and I AM FREE!”

 

Never Stop Fighting for Justice and We will Win!"

 

 

Troy Davis 01

Troy Davis

 

Partager cet article

Commenter cet article

JEAN LUC 04/10/2011 22:03



Bonjour LEO;


je reviens sur ton commentaire , car il me semble que tu as mal interprété ma réponse en pensant  que je trouve normal que ce qui arrive à chacun dans la vie est mérité , et que Davis
n'a eu que ce qu'il méritait!!! Il s'agit là d'une inversion de mes propos que je tiens à rectifier!!


En effet , j'ai cherché à démontrer que les principes "humanistes " de UESHIBA appliqués à la société actuelle  pouvaient trés bien déboucher sur une condamnation  , car
invoquer les lois de la nature n'est pas une garantie d'impunité : l'univers social est une loi naturelle ; même le monde animal ou végétal vit en société et les lois de la nature sont
beaucoup plus impitoyables  que celle des hommes!! D'ailleurs , toute plaisanterie mise à part , chacun d'entre nous doit sa vie à un meurtre ( ou plutot à un génocide ) car spematozoide
pour pouvoir se reproduire avec ovula n'a pas hésité à flinguer 10 millions  de ses frères!!!  le monde de la nature est cruel!!!


La peine de mort est un" meurtre" d'état certes mais qui dans l'histoire du droit a permis de mettre fin à la justice privée qui causait des ravages dans les familles ou les clans !!


Concernant UESHIBA , je pense qu'il faut le replacer dans son contexte historique , politique et religieux .C'est un homme né fin 19eme siecle qui a vécu pendant une période de conflits violents
engagé auprés d'OMOTO-KYO ,mouvement SHINTOISTE populaire qui voyait dans le peuple japonais l'incarnation du divin ,et donc opposé à l'instauration sous MEIJI du SHINTOISME Impérial des
castes dominantes !  il me parait donc peu respectueux pour sa mémoire de vouloir gommer le passé d'un homme qui s'est battu pour ses convictions ! C'est ce qui me fait dire que la
spiritualité de UESHIBA a été travestie pour devenir actuellement un ESPERANTO commercial destiné à des BOBOS  occidentaux acculturés dont le cadre Judéo-chrétien est à
l'opposé des concepts SHINTO ?Il est à noter que les grecs anciens vivaient la même spiritualité que les japonais car ils considéraient que le divin pouvait leur ètre révélé au quotidien
dans la nature et les animaux ,les rites agricoles et la chasse...Ils sont considérés actuellement comme de vulgaires payens (cad non chrétiens)!


Pour finir ,quand je lis que nous sommes dans une société global hyperconsummériste et que l'avenir est austère , là effectivement je pense aux BISOUNOURS qui ont besoin d'une température moyenne
de18° , ni chaud ni froid mais tièdes en tout! Personnellement je pense que l'avenir est à l'austérité volontaire ,  celle qui rend libre en n'acceptant pas de consommer n'importe quoi
et à tout prix ! pourquoi ne pas s'inspirer des Japonais et Grecs qui pratiquaient l'austérité froide en toute saison ??


CIAO et Amicalement ; jean-luc


 


 


 


 


 



Léo Tamaki 06/10/2011 12:55



Bonjour Jean-Luc,


 


J'avais en effet mal compris ton propos. Merci pour l'éclaircissement.


 


Léo


 



JEAN LUC 02/10/2011 20:07



Bonjour LEO ;


Merci pour ta réponse , qui me laisse quand même dubitatif !!


 Le sujet évoqué a certainement touché ton émotion , mais la façon de le traiter m'a fait penser au slogan de Paris-Match : Le poids des mots et le choc des photos!!


La présentation met en évidence :*la photo d'une manifestation bien organisée avec le portrait de Davis,homme adulte ( qui n'était pas un ange ) .


                                                 
*la lettre d'adieu de Davis avant son éxécution , qui touche au coeur!


                                                  
*enfin la photo d'un enfant (au sourire d'ange) qui est celle de Davis ! La traduction de ce montage (dont j'ignore s'il est le tien ?) est : l'innocence éxécutée!!


là j'avoue que le recours à une photo d'enfant me met mal à l'aise car elle est déstinée à toucher directement à l'émotionnel . Elle est même  contre productive car tous les grands
criminels ont eu des photos d'enfants au sourire d'ange!


Je remarque au passage que  mon commentaire sur la violence et la brutalité de la société américaine est rèsté sans réponse ?


D'autre part ce qui m'a amené à parler de l'AIKIDO des BISOUNOURS ,se trouve dans le commentaire de Daniel et ta réponse . Autant la position de Léon est tranchée et sans ambiguité : il est
contre la peine de mort et sa position est rèspectable!!


par contre je ne comprends pas en quoi les "principes" et l "esprit" de l'AIKIDO ont à intervenir dans une affaire de droit pénal ? Dans une société les rapports entre les individus sont régis
par des législations civiles ou pénales , qui ne sont pas parfaites , mais je ne vois pas pour quelles raisons une décision de justice devrait être contestée au nom des "principes " SHINTOISTES
d'UESHIBA ET OMOTO-KYO ?? Même si ces "principes" étaient érigés en droit universel , ils ne garantiraient ni justice ni équité !! Pour mémoire ,au nom d'une justice universelle , l'église
catholique accusa et comdamna au bucher des femmes pour sorcellerie ; femmes qui au Japon seraient chamannes . D'autre part au nom de l'esprit de l'AIKIDO on pourrait tout aussi bien reprocher à
Davis de ne pas avoir rèspecter l'harmonie universelle , ce qui l'a conduit dans une affaire de crime et donc à sa condamnation et éxécution!!


En conclusion : la voie du guerrier n'a pas empéché le trouble avant qu'il ne commence , car elle n'a pas su , ou ne pouvait pas harmoniser la nature de Davis avec l'univers social
qui est une loi naturelle  et Davis pour avoir transgresser plusieurs fois les lois de la nature a fini par recevoir la sanction que la nature était en droit de lui infliger !!!


Amitié Naturelle : Jean-luc


 


 


 


 



Léo Tamaki 03/10/2011 10:52



Bonjour Jean-Luc,


 


Je t'en prie, répondre à quelqu'un qui m'écrit me semble être la moindre des politesses ;-)


 


Le sujet m'avait en effet touché. J'aurai pu le traîter plus longuement mais le temps me manque. Au final ce n'est d'ailleurs qu'un blog qui est le partage de pensées, émotions et réflexions et
non un journal. S'il éveille une réflexion chez certains, quel que soit, le sujet, j'en suis heureux.


 


La présentation de l'article est en effet la mienne. A vrai dire au départ j'ai simplement cherché des photos de Troy Davis et il n'y avait pas beaucoup de choix et de photos de qualité. La
première m'a évoqué le fait que nous pouvons tous un jour avoir à faire face à la justice et, éventuellement, être victime de ses erreurs.


Quand à la dernière elle ne m'évoquait pas l'innocence, même si à la réflexion elle peut en être une illustration. Je trouvais qu'elle amènerait plus les gens à se poser des questions car l'image
la plus répandue de Troy Davis en noir et blance me semble plus propice à le voir en criminel. Une photo "intermédiaire", dans une situation neutre aurait été l'idéal mais je n'ai pas assez
cherché pour en trouver une.


 


Quant à ton commentaire sur la société américaine je n'y ai pas répondu car je n'avais rien à y ajouter. La société américaine est violente, oui. A titre personnel le cas de Davis m'a interrogé
de façon plus large. Car la peine de mort est aussi appliquée au Japon qui n'est pas une société violente. Pas du moins de la même façon qu'aux US. Pour l'image du crustacé ce n'est plus de
l'ordre du factuel mais ton opinion et n'étant pas allé aux US je n'avais simplement pas d'avis sur le sujet.


 


Etre pour ou contre la peine de mort me semble respectable. Je ne suis pas pour, j'aurai tendance à être contre, mais je réfléchis encore à la question. Est-ce qu'il n'est as respectable de ne
pas avoir d'opinion tranchée? D'avoir une réflexion en cours? C'est en tout cas mon cas.


 


Quant à Daniel il a parlé d'Aïkido car c'est la discipline que nous pratiquons et qu'il lui semble, comme à moi, qe cela va à l'encontre des principes véhiculés par son Fondateur, tout
simplement. Il ne s'agissait pas d'intervenir d'aucune manière que ce soit je pense.


 


Enfin concernant ton interprétation du cas Davis et du fait qu'il a eu ce qu'il méritait ce n'est pas mon avis et je trouve que le sentiment qui se dégage de ta logique et que chacun n'a, en fin
de compte, que ce qu'il mérite dans la vie. Ce n'est pas mon opinion.


 


Léo


 



Marc Lemoine 02/10/2011 19:25



Bonjour Léo.


Je félicite Jean-Luc pour sa vision audacieuse et particulièrement réaliste de la vie et surtout de l'AÏKIDO moderne en particulier..... Le complexe du crustacé et l' aïkido "bisounours"
style "amour, harmonie de mes f....." sont très exactement ce que je combat depuis 35 ans...... En ce qui concerne la " paix mondiale!?!?!?", je suis pour la fleur au fusil..... à condition
d'avoir un chargeur bien rempli dans ma poche. Et si on gratte un peu, Ô sensei était très loin d'être un enfant de choeur (coeur) comme on a beaucoup trop tendance à nous le faire
croire. J'èspère avoir le temps et l'espace pour rédiger une réponse afin de me justifier.


A+ Léo



Léo Tamaki 03/10/2011 10:29



Bonjour Marc,


 


Je comprends que vous ayez votre vision de l'Aïkido. Mais pourquoi "combattre" celles des autres et ne pas, au moins, les tolérer? Il me semble que le message d'Osenseï mais aussi de ses élèves
tels que Hikitsuchi senseï, Sunadomari senseï et tant d'autres est tout de même explicite. Qu'on y adhère pas est un choix, mais je ne vois pas de nécessiter de lutter contre eux ;-)


 


Quant au fait d'avoir la fleur au fusil mais le chargeur en poche, je pense que cela ne va pas à l'encontre du message de l'Aïkido tel que JE le comprends :D


 


Sur Osenseï et le fait qu'il n'était pas un enfant de choeur il y aurait beaucoup à dire. Il y a tout de même autour de cet homme beaucoup d'imprécisions et d'erreurs qui se sont installées. Il
reste qu'il est probable qu'il n'a participé à aucune guerre et que nous n'avons pas de récits vérifiables de combats à mort. Je serai d'ailleurs heureux pour lui si il a eu la chance de
traverser la vie sans vivre ce type d'évènements ;-)


 


Léo


 



JEAN LUC 01/10/2011 00:58



Surfer sur l'émotionnel est tendance!


L'Amérique est violente et  brutale : tant dans ses rapports extérieurs (1 millions de morts en IRAK en toute impunité et à grands renforts de stratégie médiatique ) que dans le
fonctionnement de ses institutions. la justice , la police , l'administration carcérale ne sont qu'à l'image de cette violence , elle même justifiée et instrumentalisée par la société du
spectacle! C'est le complexe du crustacé , qui ,  mou à l'intérieur , éprouve le besoin de montrer ses grosses pinces!!!


Quand au parallele avec l'AIKIDO des BISOUNOURS adeptes de l'Harmonie  , faudrait réviser les fondamentaux , à savoir que les BUSHIS , hommes d'armes , s'entrainaient à des exercices
guerriers en vue d'imposer et maintenir par les armes ,le pouvoir d'une caste militaire!! Jouer les âmes compassionnelles et vendre des livres faisant l'apologie du guerrier , est-ce bien
sérieux??? Ca mérite le KYOSAKU!!


Mais bon , BUSHIDO c'est BUTSUDO et BOUDDHA était un guerrier!!



Léo Tamaki 01/10/2011 07:35



Jean-Luc,


 


Je ne cherche pas à surfer sur l'émotionnel mais je parle simplement d'un sujet qui m'a touché.


 


Quand à un Aïkido de "Bisounours" adeptes de l'harmonie je ne comprends pas ce que tu sous-entends. Y aurait-il un Aïkido de guerriers où l'harmonie n'aurait pas sa place?


 


Que Ueshiba voulait-il donc dire par les paroles suivantes:



La Voie du Guerrier a été mécomprise comme moyen de tuer et détruire. Ceux qui recherchent la compétition commettent une grave erreur. Frapper, blesser, ou détruire est le plus grave péché que
puisse commettre un être humain. La véritable Voie du Guerrier est de prévenir le meurtre, c’est l’Art de la Paix et le pouvoir de l’Amour.


 


Aïki n’est pas l’art de la bataille avec l’ennemi ; ce n’est pas une technique de destruction de l’adversaire, c’est la voie de l’harmonisation du monde qui fait de l’humanité une seule
maison. 


 


 En Aïkido, l’entraînement n’est pas fait pour devenir plus fort ou vaincre l’adversaire. Non. Il aide à avoir l’esprit de se mettre au centre de l’Univers et de contribuer à la paix
mondiale, de faire que tous les êtres humains forment une grande famille.


 


Le but de l’Aïkido est de nous mettre en harmonie avec l’univers et de faire de nous un élément intégré à cet univers. Ceux qui ont atteint cette unité ont l’univers en eux-mêmes. Si je suis les
lois de la nature, quiconque m’attaque, attaque la nature.


 


La Voie du Guerrier est d’arrêter les troubles avant qu’ils ne commencent. Elle consiste à vaincre les adversaires spirituellement, en leur faisant réaliser la folie de leur action. La Voie du
Guerrier est d’établir l’Harmonie.





L'Aïkido n'est par ailleurs pas une voie qui date de l'époque des bushis. C'est un budo qui est l'aboutissement d'un cheminement de plusieurs siècles.


Léo


 



Leon 30/09/2011 03:11



Je me permets d'insister: la question de sa culpabilité n'a rien à voir avec la question de la peine de mort, meurtre légal, meurtre d'Etat.


En dehors du fait qu'il est prouvé que la peine de mort ne sert à rien, si je tue quelqu'un, malgré toutes les raisons du monde, je ne vaux pas mieux qu'un meurtrier, je me situe au même
niveau.


La seule question intéressante est celle qui consiste à se demander comment éviter que quelqu'un ne devienne meurtrier, qu'il s'agisse d'une crapule ou d'un dictateur
(parfois déguisé en président).


Cheers



Léo Tamaki 03/10/2011 10:14



Nous sommes d'accord, il est essentiel est de se pencher sur l'origine. Cela dit personnellement si je suis enclin à être contre la peine de mort, je n'ai pas de pein à imaginer des situations
où, malheureusement, l'émotion, la peine et la douleur me pousseraient sans doute à agir autrement.


C'est un sujet qui est, pour moi, difficile et compliqué.


 


Léo


 



Michael 29/09/2011 22:14



"Mieux vaut laisser cent coupables en liberté que de condamner un innocent" Cette éxécution est effectivement un triste évenement.....La peine d emort ne peut servir de justice.


- cela dit, nous sommes nous pas tous un peu condamné à mort par un société globale hyper consumériste qui formate nos comportements, nous fait avaler médicaments et nourritures toxiques et nous
laisse un environnement social, économique et écologique désastreux.


- Face à la diminution drastique des durées d'emprisonnement (le tueur norvégien risque 22 ans pour 76 meurtres, et en France, on peut sortir après dix ans de prison suite à un homicide...), que
faire pour protéger la société d'individus certainement coupable et perpétuellement dangereux ???


je crois que ce débat est long et l'avenir austère.....



Léo Tamaki 03/10/2011 10:11



Comme tu le dit le débat est long, difficile, et ne peut être simplifié. Mais c'est une question importante je crois.


 


Léo


 



Daniel 29/09/2011 19:03



Merci Leo.


Troy Davis n'était pas un ange mais la façon dont l'enquête a été menée et dont les doutes sérieux sur sa culpabilité ont été réfutés par la justice, jusqu'à ce que l'exécution ait lieu comme
s'il fallait absolument venger un meurtre avec un coupable quel qu'il soit, ne redore pas l'image de la justice américaine. Toutes proportions gardées, ça me paraît d'ailleurs l'application de
principes opposés à ceux de l'aïkido, qui cherche à annihiler le danger, pas à détruire une fois le danger sous contrôle.


Et si la preuve est finalement faite un jour de son innocence, ça fera une de plus de ces erreurs judiciaires fatales.


A cet égard, sa dernière lettre est remarquable. Pas de haine, pas seulement de la résignation, mais aussi de la gratitude envers ses innombrables supporters. Triste histoire mais belle attitude.



Léo Tamaki 29/09/2011 19:47



Bonsoir Daniel,


 


Troy Davis n'était pas un ange, en effet. Mais le problème vient comme tu l'évoques de la sensation d'aveuglement de la justice. Du coupable nécessaire...


A l'opposé en effet de l'esprit de l'Aïkido tel que je le conçois :'-(


 


Léo


 



Leon 29/09/2011 04:59



Une pensée ou une prière pour cet homme et ceux qui attendent leur tour... Puis une action, même minime.


Au passage, la question n'est pas de savoir s'il était innocent - ou qui que ce soit. La question est la peine de mort en tant que telle et son abolition par principe.



Léo Tamaki 29/09/2011 19:50



18 000 personnes qui attendent leur tour. Moins médiatisés, au cas sans doute moins ambigüs, mais condamnés à la même terrible peine...


 


Léo