Budo no Nayami

La recherche d'Isseï

1 Février 2011 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Le week-end dernier Isseï m'avait invité à donner un stage avec lui dans son dojo d'Herblay. Au-delà du plaisir de retrouver d'anciens élèves, de revoir les stagiaires fidèles et de rencontrer de nouveaux pratiquants ce fut l'occasion de voir l'évolution du travail de mon frère.

 

 

Issei et Leo 30 janvier 04

Isseï Tamaki

 

 

Isseï a suivi l'enseignement de la plupart des maîtres avec qui j'ai travaillé et a pratiqué pendant des années avec moi, notamment lorsque j'enseignais à Herblay. Lorsque je suis retourné habiter au Japon en 2007 c'est d'ailleurs lui qui a repris le dojo. Nous partageons donc beaucoup mais j'étais curieux de voir le travail personnel qu'il avait développé.

 

Douceur et relâchement

J'ai découvert un travail très calme, fin, et avec une grande recherche d'ouverture et de relâchement dans le corps. J'ai trouvé un vague parfum de la pratique de maître Yasuno dans certains choix techniques mais dans une expression beaucoup plus douce, moins incisive.

 

 

Issei et Leo 30 janvier 03

Un travail calme et fin, une technique douce et précise

 

 

De la même façon que l'on adhère rarement à 100% du travail des adeptes que l'on rencontre, quelques choix m'ont laissé perplexes. Non qu'ils ne soient pas logiques mais tout simplement car les choix pédagogiques et la conception de la pratique sont uniques et propres à chaque enseignant, aussi proche soient-ils. Il reste que j'ai vraiment apprécié l'expression technique posée d'Isseï et son travail sur le corps, et que je les conseille à tous les pratiquants.

 

 

Issei et Leo 30 janvier 01

Isseï m'explique certains détails de sa recherche

 

 

La première génération d'élèves d'Isseï

J'ai aussi été très heureux de faire mieux la connaissance du premier groupe de pratiquants intégralement formés par Isseï. Jusqu'à présent un grand nombre d'élèves tels Victor, Hervé, etc... avaient commencé à mes côtés avant de suivre les cours d'Isseï. Aujourd'hui est venue se joindre à eux une nouvelle génération qui a fait ses débuts sous sa direction. Leur pratique reflète son travail, souple, précis et calme. J'ai pris beaucoup de plaisir à voir les résultats de son enseignement et à pratiquer avec eux.

 

 

Issei et Leo 30 janvier 06

Une ambiance détendue mais studieuse

Fabien et Julien

 

 

Pour pratiquer avec Isseï

Isseï enseigne à Herblay et au Kishinkan à Paris.

 

 

Issei et Leo 30 janvier 07

L'efficacité du relâchement

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Yaël 02/02/2011 00:50



Hello.


 


Tu réponds à quelqu'un "pas de points d'appuis de contacts à la limite" je cite de mémoire donc pas sur à 100%... Cela veut dire quoi ? Qu'il ne faut pas prendre appuis sur son pied quand on a
besoin de se déplacer, de pousser ?? Où totalement autre chose ?


J'imagine que cela ne doit pas être évident d'expliquer cela par écrit et peut être même vain. Aussi je compte sur toi pour m'expliquer là prochaine fois que j'aurais la chande de pratiquer avec
toi (ou peut être n'est ce pas du tout de mon niveau encore !!).


 


Amitié toujours noctambule.



Léo Tamaki 02/02/2011 03:47



Salut Yaël,


 


C'est ma recherche en effet. C'est un point qui est présent à des degrés divers et sous des formes plus ou moins différentes chez les maîtres Kuroda, Kono, Hino ou Akuzawa.


 


Amitiés nocturnes ;-)


 


Léo


 



Fabien 01/02/2011 19:27



Studieuse mais détendue plutôt que détendue mais studieuse, non mais ! La photo montre surtout le relâchement ;-)


Blague à part, c'était très enrichissant, surprenant, innovant et d'autres choses en ant comme étonnant. Un stage qui donne à penser et travailler pour un bon moment, vraiment très agréable.


Merci.



Léo Tamaki 02/02/2011 03:44



La nuance est de taille en effet :D


 


Merci pour tes visites régulières et amicales ;-)


 


Bonne pratique,


 


Léo


 



Raymond 01/02/2011 15:48



Pratiquant depuis 45 ans de Ju jitsu, de karate, de full contact, je vois cette génération prodigieusement douée qui débarque en toute innocence, en toute passion, à la fois fière et humble face
au Chemin... Et je sens que quelque chose passe de génération en génération, une quête de beauté, la soif de pureté et je me sens fier de vous même si nous ne pratiquons pas le même art. Vous
êtes remarquables, unique, ne laissez jamais personne vous dire le contraire, deux frères d'armes unis dans la quête du beau et du vrai.


 



Léo Tamaki 01/02/2011 16:22



Cher Raymond,


 


Un grand merci pour votre message qui me touche. Isseï, moi-même et tant d'autres ne sommes qu'un nouveau maillon et nous n'aurions pas été là si des sempaïs comme vous n'aviez pas fait vivre la
pratique. Merci à vous,


 


Léo


 



Thibault 01/02/2011 12:06



Vous êtes une sacré famille quand même ^^


Continuez comme ça et vous resterez dans l'histoire =P


"Le clan Tamaki", c'est classe non?



Léo Tamaki 01/02/2011 13:49



Oh là, combien sont rares ceux qui laissent leur empreinte dans l'histoire, particulièrement dans la pratique martiale... Enfin nous prenons plaisir à ce que nous faisons et c'est bien là
l'essentiel :D


 


Léo


 



Donatien 01/02/2011 11:41



Bonjour Léo,
Merci à Isseï et à toi pour cet excellent stage.
Samedi après-midi, le travail sur la mobilité de la première partie m'a montré à quel point il est difficile de maintenir un rythme constant (l'émulation fait que nous avons la fâcheuse tendance
à accélérer) tout en gardant sa souplesse et de ne pas vouloir à tout prix passer une technique sachant qu'un déplacement peut être plus adapté.
Les techniques de la deuxième partie étaient effectués avec une telle souplesse alliant une efficacité redoutable que j'ai cru un instant ne les avoir pas encore étudiées... Même si il est vrai
que j'ai découvert (comme plusieurs pratiquants présents, il me semble) la technique du "reculer d'une case puis éviter la chaise" dont je ne connais pas le nom ;)
Je me suis senti rapidement accueilli par ce groupe de pratiquants (merci à eux). Une "ambiance détendue mais studieuse" correspond tout à fait à ce que j'ai ressenti.
J'ai récolté une belle ampoule au pied ce qui montre bien que j'ai des progrès à faire en matière d'appui (entre autre) :)
En espérant vous revoir toi et/ou Isseï à l'occasion d'un prochain stage !
Donatien

PS: Merci pour le blog que j'ai commencé à lire dernièrement



Léo Tamaki 01/02/2011 13:47



Bonjour Donatien,


 


Merci pour ton message et ton ressenti.


 


En effet dans ce type de travail à plusieurs il est très difficile de garder u rythme constant. Au final on ne travaille plus seulement la technique mais aussi le lâcher-prise ;-)


Pas d'appuis, des points de contacts à la limite :D


 


Au plaisir de te revoir,


 


Léo


 



Damien 01/02/2011 09:36



C'est le terme "douceur" qui me vient à l'esprit quand je pense aux différents échanges que j'ai pu avoir avec Isseï...



Léo Tamaki 01/02/2011 13:45



Oui je crois que c'est vraiment une caractéristique très forte chez lui.


 


Léo