Budo no Nayami

Léo Tamaki à Brive, 9 et 10 novembre

6 Octobre 2013 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #STAGES

Je serai de retour chez Jean-Luc Dureisseix les 9 et 10 novembre.

 

Un Passionné

Jean-Luc est mon aîné. S'entraînant depuis plusieurs décennies, il a une culture martiale impressionnante. Bien sûr, il a un caractère entier. Comme toutes les personnes exigeantes envers elles-mêmes, il ne se satisfait pas d'un investissement en demi-mesure. Mais c'est le prix à payer pour ceux qui souhaitent pratiquer avec un adepte ayant une telle somme de connaissances.

 

C'est toujours un honneur pour moi d'aller chez Jean-Luc. Parce qu'il pratique une autre discipline. Parce que c'est mon aîné et qu'il cumule bien plus d'années de pratique que moi.

 

 Léo - Brive 2013

 

 

Horaires

Samedi 9, de 14h30 à 17h00

Dimanche 10, de 9h30 à 12h00, et de 14h00 à 16h00

 

Lieu

Brive Yoseïkan Budo

Dojo Municipal

Avenue Léo Lagrange

19100 Brive

 

Tarifs

Stage complet 35€

2 cours 25€

1 cours 15€

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Dureisseix Jean Luc 08/10/2013 17:54


Bonsoir Léo,


tu me fais bien trop d'honneur! Mes conaissances sont le cumul de 46 années d'étude et de pratique dans divers domaines du Budo et du Bu Jutsu et aussi la rencontre avec des Sensei exceptionnels.
Cela peut paraître impressionnant mais ce n'est rien comparer à ce qui me reste à découvrir, étudier et essayer de comprendre! -)


J'arrive à un tournant de ma vie important avec le commencement d'un nouveau cycle et aussi le fait que bientôt n'ayant plus de contrainte professionnelle je vais pouvoir me consacrer encore plus
à l'étude car il n' y a pas d'arêt dans la découverte et la progression. Tous les Sensei que j'ai rencontré en sont le parfait exemple et particulièrement celui dont je dois les trois quarts de
mes connaissances: Mochizuki Hiroo Sensei!


Bien sûr, en contre-partie, il y baisse de certaines capacités dûes à l'âge mais aussi la découverte de nouvelles bien plus subtiles permettant de progresser dans la compréhension et
l'efficacité! Et pas seulement l'efficacité pour un hypothétique combat!


Effectivement je suis exigeant avec mes élèves, surtout ceux qui après quelques années ont atteint un certain niveau! Car je sais que rien n'est acqui définitivement aussi bien dans les Arts
Martiaux que dans la vie de tous les jours! Et dans le domaine des Arts Martiaux, si l'on veut conserver son niveau, il faut s'entraîner énormément et encore plus si on veut progresser! Il faut
suer sur le Tatami (suer correctement, pas en faisant n'importe quoi), se mettre à l'épreuve du feu en faisant des échanges avec des pratiquants d'autres disciplines (je parle bien d'échange pas
de compétition ou de combat pour exacerber son ego!) et pas passer son temps à parler et à se gaver de lecture spécialisée sans expérimenter! Il faut être capable de montrer à la personne avec
qui l'on échange que ce que l'on fait peut l'intéresser dans sa recherche etque ce que l'on fait est crédible. Et cela, même si le partenaire est un pratiquant avancé ou un débutant, et quelque
soit son âge et son gabarit! Et là, il faut savoir donner: sa technique mais aussi de soi! Comme cela chacun progresse et cela quelque soit le résultat si c'est un combat qui est au coeur de
l'échange!


Merci encore Léo et à bientôt.


Très amicalement.


Jean Luc

Léo Tamaki 08/10/2013 21:45



Bonsoir Jean-Luc,


 


46 années sont déjà un chiffre plus qu'impressionant, mais surtout, ce ne sont pas 46 années de présence, mais 46 années d'études, de recherches, et de remise en question. C'est surtout cela qui
est impressionant.


 


Je suis heureux que tu arrives à une période où tu pourras te consacrer à ta passion.


 


Oui, le temps, laisse ses marques. Mais comme tu le soulignes, les découvertes permettent de les faire passer en arrière-plan chez les géants comme Mochizuki senseï. A nous de suivre leurs
traces!


 


Je suis pleinement d'accord avec toi sur la nécessité de pouvoir démontrer ce que l'on avance :-)


 


Amicalement,


 


Léo