Budo no Nayami

Miguel Gutierrez, le shugyosha à la lame de rasoir

23 Octobre 2014 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Vidéos

Miguel Gutierrez est un barbier originaire de Liverpool. Après avoir gravi les échelons du succès dans sa profession, il a décidé de prendre ses outils, un sac à dos et, accompagné d'un cameraman, a parcouru le monde durant un an à la rencontre de ses pairs.

 

 

Miguel Gutierrez

Miguel Gutierrez

 

 

A l'heure où le monde se réduit chaque jour un peu plus grâce aux progrès et aux développements des transports, bien peu, quel que soit leur domaine, vont confronter et affiner leur savoir en allant à la rencontre des autres. C'est cette aventure que "The nomad barber" partage avec nous à travers d'agréables clips. On le suit dans son périple aux quatre coins du monde, étudiant les techniques des professionnels qu'il rencontre, approfondissant encore la technique et les connaissances qui lui ont déjà permis d'être récompensé dans des compétitions internationales.

 

 

 

 

 

Miguel Gutierrez est la preuve que tout domaine peut être un champ d'exploration. Ne suit-il pas en quelque sorte les pas de ces géants qui, en approfondissant à l'extrême leur activité, ont fait de la cérémonie du thé, de la calligraphie ou de la pratique martiale des Dos ?

 

Baba, le barbier cosmique !

 

Le clip ayant rencontré le plus de succès est celui de Baba, le barbier cosmique de Pushkar en Inde. Son engagement dans son travail est stupéfiant, et l'homme est un véritable personnage.

 

 

 

 

Baba, le barbier cosmique

 

 

 

 

Une interview amusante et touchante de Baba

 

 

The Nomad Barber

 

Partager cet article

Commenter cet article

Laurent 01/12/2014 20:29


Bonsoir Léo,


Voila pourquoi j'apprécie ton site. Des articles universaux. La tradition, la modernité. Et ce n'est pas contradictoire. Loin s'en faut.


je me rase au coupe-choux. Depuis deux ans. Pourquoi ? Parce que j'en avais ras-le-bol de cette société de consommation Léo...


Alors oui, cela damande un apprentissage...des coupures...le sang qui coule...s'occuper de la lame...le cuir...cela demande du temps...


Je suis "tombé" sur un reportage d'un  japonais qui affaîtait les coupe-choux ...incroyable...omote et ura...vraiment, je me suis appreçu de l'universalité de la Connaissance Léo...sans
doute que tu sauras expliquer cela mieux que moi...


Laurent.


 

Léo Tamaki 02/12/2014 14:57



Bonjour Laurent,


 


Merci pour ton très sympathique témoignage qui ouvre le sujet en quelques phrases :-)


 


Léo