Budo no Nayami

Misérable moraliste médisant

6 Mai 2010 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Occupé à brasser du vent dans tous les sens je n'ai pas eu le temps de poster sur le blog ni de répondre à mes e-mails. Je viens à l'instant de rattraper le retard accumulé et cela m'a pris huit heures! Il me reste toutefois malheureusement à répondre au dernier d'entre eux.

J'ai reçu il y a quatre jours le message suivant:

Bonjour,

Nous sommes plusieurs à être très choqués que X s'affiche maintenant partout avec sa maîtresse Y. Ceci est contraire à toute la morale que défend Maître Tamura. Il s'agit de faire circuler ce message le plus possible.

3M.

 

 

Je me suis permis d'ôter la signature de l'auteur de ce message ainsi que le nom des personnes qu'il incrimine. D'une part parce que je ne veux en aucun cas être mêlé à une entreprise de dénonciation, d'autre part parce que je veux épargner son auteur dans le cas improbable où il m'aurait envoyé ce texte par plaisanterie où ne serait pas celui qui l'a écrit et l'aurait transféré par erreur en croyant l'effacer…

J'ai été atterré lorsque j'ai reçu ce message immonde.
L'Aïkido comme tous les groupes humains n'échappe pas aux ragots. Et j'avoue ne pas être le dernier à sourire lorsque j'entends certaines rumeurs autour d'un verre. Lorsque cela se résume à échanger quelques nouvelles même salées dans les limites du savoir-vivre cela ne me semble pas porter à conséquences. Mais nous sommes ici dans un tout autre registre.

Au-delà de la lâcheté d'une dénonciation de ce type il y a la fourberie de la manière. Tout d'abord le recours au groupe anonyme, "Nous sommes plusieurs". Puis la justification par la référence à maître Tamura. L'invitation, enfin, à faire circuler ces ignobles propos. Tout cela est consternant et me ferait sourire si je ne connaissais la force de la médisance.

X est un maître d'Aïkido connu que 3M suivait d'ailleurs et dont il disait le plus grand bien. Je n'ai jamais éprouvé d'affinités particulières avec 3M mais nous avions des relations cordiales. Là où l'histoire est encore plus pathétique c'est qu'à plusieurs reprises par le passé c'est à son sujet que j'ai entendu le même type de racontars.

Il n'est pas dans mon propos de défendre l'adultère. Toutefois force est de reconnaître qu'il s'agit d'une pratique qui est aussi courante en Aïkido qu'ailleurs et que nombre de maîtres s'en sont rendus coupables. Les histoires à ce sujet sont pléthores et les élèves proches de la plupart des grands adeptes ont leur lot de secrets.
Tamura senseï n'est ni aveugle ni sourd. Le serait-il qu'il se trouverait toujours une bonne âme pour venir lui dénoncer les faits et gestes des uns et des autres. Nombreux sont ses élèves reconnus qui ont ou ont eu des aventures. Et il lui arrive de les rappeler à l'ordre. En privé! Il ne s'est jamais abaissé à stigmatiser en public la conduite d'un homme de la même façon qu'il lui corrige sa technique. Car s'il a sans aucun doute de hautes exigences morales elles sont soutenues par la dignité, la courtoisie et la bonté. Une élégance du cœur qui fait manifestement défaut à 3M.

Il est d'ailleurs amusant de noter que la calligraphie que Tamura senseï a choisie cette année pour orner la place d'honneur de son dojo est une œuvre de Yamaoka Tesshu, l'un des plus grands maîtres de sabre et de zen de l'histoire et… un coureur de jupons invétérés! Sans doute Tamura senseï a-t-il su voir sa grandeur derrière ses travers.

Je comprends que l'on réprouve la conduite de X si tant est qu'elle soit avérée. Il convient alors d'aller le confronter avec respect et dignité. De lui expliquer que sa conduite nous blesse car il est pour nous plus qu'un modèle technique. Il est misérable de faire circuler ce type de ragots nauséabonds.

Que 3M ne se prive pas de répondre en public s'il le désire ou mieux encore de venir me voir pour obtenir réparation si mes propos l'ont blessé. Au cas où il ne s'agissait que d'une plaisanterie alors j'espère qu'elle cessera sur le champ car comme le dit l'adage, les plus courtes sont les meilleures.

Partager cet article

Commenter cet article

Virginie 10/05/2010 21:58



Bonsoir Léo, comme nous disions entre nous pour rigoler des adultères (nombreux) : "problèmes de mixité" et tout le monde comprenait ... PArtager la même passions peut entrainer d'autres passions
. Je ne cherche pas un sensei parfait mais la discrétion est bien car comme cela on ne montre pas son flanc : il ne faut jamais laisser d'ouverture. Je n'aime pas juger, de quel droit, la vie
privée d'un homme tant que je ne suis pas incluse dedans...


Sinon, dommage pour les pratiquantes d'aïkido de souvent passer pour la maitresse de, car il faut encore pour les femmes en France profonde se justifier d'être sur le tatami, non pas comme femme
de ménage ou la maitresse officieuse d'un tel mais comme un pratiquant suivant un budo !


Un peu macho cette sombre histoire de fesses, je vais bientôt vous montrer les miennes si ça continue... J'en ai déjà vues beaucoup travaillant dans le médical mais c'est les garçons d'aïkido qui
ont les plus belles, d'où les nombreux adultères !!! Faibles femmes aussi ...



Léo Tamaki 11/05/2010 22:40



Ah je ne sais pas comment cela se passe en France profonde mais sur les tatamis que je fréquente il n'y a pas de soucis. Heureusement.


 


Cela dit il est vrai qu'il y a parfois des comportements assez lamentables de machos mais je crois que c'est en régression nette et constante.


 


Léo


 



leroy evelyne 09/05/2010 14:48



Bonjour Léo


Ce qui me fait sourire : un grand maître s'affiche avec sa maîtresse et pourquoi pas : la maîtresse s'affiche avec le grand maître ! En effet, quel intérêt d'être la maîtresse du grand maître si
personne n'est au courant ?


L'histoire de fesses est amusante, quand à la triste délation, elle est dans l'air du temps !


Question subsidiaire : le grand maître a-t-il assez de pratique pour trouver le point G ?


Amitiés


Evelyne Leroy



Léo Tamaki 11/05/2010 22:34



En effet dans ce type de relation les deux y trouvent souvent leur compte. Au moins durant un temps...


 


Amicalement,


 


Léo


 



Laurylyan 08/05/2010 23:19



Léo,


Je t'envoie un mail car là on brasse du vent et franchement je ne me sens pas vraiment "moulin à vent" en ce moment...


Et quand la moutade sera redescendue du nez, je t'invite à te et à me relire... Il me semble à tes réactions que tu n'as ou pas tout lu ou pas tout compris.



Léo Tamaki 11/05/2010 23:09



Laurylyan,


 


Je regrette mais même après quelques jours je n'ai pas le sentiment d'avoir mal compris ce que tu as écrit.


 


Léo


 



Tonton Brutus 08/05/2010 20:23



Merci, je comprends mieux...



Léo Tamaki 08/05/2010 22:07



Pas de quoi.


 


Léo


 



Laurylyan 08/05/2010 20:19



Léo :-)


Une fois qu'une rumeur est lancée généralement elle fait feu de tout bois, surtout s'il s'agit d'une histoire de fesses. Donc tu ne peux la "tuer dans l'oeuf".


Alors plutôt que d'en parler il vaut mieux la laisser brûler au plus vite et devenir cendres tout aussi vite plutôt que d'en parler, dire que c'est pas bien de répandre des rumeurs, etc. et par
là même participer à leurs propagations .


Dans ces cas-là il vaut mieux "agir" plutôt que "parler". Agir en tournant le dos à celui qui répand les rumeurs, par exemple. Et non pas agir en invitant le "délateur" sur le tatami pour lui
apprendre quelques règles de... Cela te défoulerai toi, peut-être, mais... est-ce vraiment digne de régler cela sur le tatami ? Personnellement je trouve cela peu honorable... Ca fait un peu duel
au pistolet ou au fleuret et franchement l'époque du far west et des mousquetaires est passée depuis bien longtemps. En faisant cela tu te mets à la hauteur de celui qui a créé la mare de purin.
D'autant plus si c'est pour défendre l'honneur de quelqu'un qui au final ne t'a rien demandé...


A mes yeux c'est salir la valeur fondamentale du tatami - et par extension celle du dojo - que de monter sur le tatami avec cette idée à l'esprit.


Concernant la réaction de l'épouse, j'ai moi-même dit que ce n'était qu'une des réactions possibles et en aie cité une autre, parmi toute une floppée d'autres qui sont possibles.


Maintenant... Qu'est-ce que tout cela peut bien avoir à faire avec le Budo ???


Dois-je te rappeler à toi qu'elles sont les 7 valeurs/vertus du Budo symbolisées pour certains dans les 7 plis de l'hakama ?


Dans le cas présent je m'attarde surtout sur 義
(Gi) et sur 智 (Chi). Et là je vais te renvoyer
à la définition donnée sur le blog d'Ivan (j'adore l'ironie de la chose là :-)
)... J'aime particulièrement celle de 義 (gi)...
- J'espère que les kanji passeront comme tel quand je publierai le commentaire sinon j'ai mis leurs équivalents entre parenthèses-


Tu vois le lien avec le Budo maintenant ?


 





 



Léo Tamaki 08/05/2010 22:07



Laurylyan,

"Une fois qu'une rumeur est lancée généralement elle fait feu de tout bois, surtout s'il s'agit d'une histoire de fesses. Donc tu ne peux la "tuer dans l'oeuf"."
Je n'en suis pas certain et je considère que cela valait la peine d'essayer. Je pense en tout cas et j'espère que sa diffusion publique est enrayée.

"Alors plutôt que d'en parler il vaut mieux la laisser brûler au plus vite et devenir cendres tout aussi vite plutôt que d'en parler, dire que c'est pas bien de répandre des rumeurs, etc. et
par là même participer à leurs propagations . "
Nul ne peut connaître avec certitude la conséquence de ses actes. J'ai considéré que c'était pour moi l'occasion de prendre position sur la question et éventuellement d'avoir une action sur un
sujet précis. Je ne crois en aucun cas avoir aidé à répandre cette rumeur. Nous verrons bien dans quelques semaines.

"Dans ces cas-là il vaut mieux "agir" plutôt que "parler". Agir en tournant le dos à celui qui répand les rumeurs, par exemple."
Action qui a montré son efficacité évidemment…

Il est une phrase un peu grandiloquente qui dit "Pour que le mal triomphe il suffit que les hommes de bien ne fassent rien." Je ne me considère pas comme homme de bien mais j'ai voulu agir.

"Et non pas agir en invitant le "délateur" sur le tatami pour lui apprendre quelques règles de..."
Mes propos exacts ont été:
"Que 3M ne se prive pas de répondre en public s'il le désire ou mieux encore de venir me voir pour obtenir réparation si mes propos l'ont blessé."
A savoir, il est le bienvenu s'il veut répondre publiquement et je me tiens à sa disposition s'il estime que lui dois réparation.

"Cela te défoulerai toi, peut-être, mais... est-ce vraiment digne de régler cela sur le tatami ? Personnellement je trouve cela peu honorable... Ca fait un peu duel au pistolet ou au fleuret
et franchement l'époque du far west et des mousquetaires est passée depuis bien longtemps. En faisant cela tu te mets à la hauteur de celui qui a créé la mare de purin."
Si j'avais besoin de me défouler je l'aurai fait. Ce n'est pas ce qui m'a motivé. Si je désirai me confronter à lui physiquement je l'aurai fait. Apparemment tu juges mon action digne de la
sienne, bien, c'est ton opinion et elle n'a en rien ébranlé la mienne.

"D'autant plus si c'est pour défendre l'honneur de quelqu'un qui au final ne t'a rien demandé... "
Supposition gratuite, tu ne sais quels sont mes rapports avec la personne incriminée et ce qu'il désire ou pas.

"A mes yeux c'est salir la valeur fondamentale du tatami - et par extension celle du dojo - que de monter sur le tatami avec cette idée à l'esprit. "
Tu me prêtes encore des actions ou des pensées que je n'ai jamais évoquées. Par ailleurs je serai curieux de savoir quelle est la "valeur fondamentale du tatami".

"Concernant la réaction de l'épouse, j'ai moi-même dit que ce n'était qu'une des réactions possibles et en aie cité une autre, parmi toute une floppée d'autres qui sont possibles. "
Ta flopée de réactions possibles se résume à deux. Par ailleurs puisque tu sembles prompte aux suppositions ce soir n'as-tu pas imaginé que je connais l'épouse en question et sait quelle sera sa
réaction?

"Maintenant... Qu'est-ce que tout cela peut bien avoir à faire avec le Budo ???"
Je n'ai pas fait référence au Budo. Tu me prêtes une fois de plus des propos que je n'ai pas tenus.

"Dois-je te rappeler à toi qu'elles sont les 7 valeurs/vertus du Budo symbolisées pour certains dans les 7 plis de l'hakama ? "
Le fait que des propos soient tenus par beaucoup ne les rend pas vrais pour autant. Concernant les plis du hakama je t'invite à lire ce qu'en dit Tamura senseï:
http://www.leotamaki.com/article-35848961.html

"Dans le cas présent je m'attarde surtout sur 義 (Gi) et sur 智 (Chi). Et là je vais te renvoyer à la définition donnée sur le blog d'Ivan (j'adore l'ironie de la chose là :-) )... J'aime
particulièrement celle de 義 (gi)... - J'espère que les kanji passeront comme tel quand je publierai le commentaire sinon j'ai mis leurs équivalents entre parenthèses- "

Gi (se lit gui) 義: l’honneur, la justice : Le sens de l’honneur ne doit pas être mal placé et servir de prétexte à n’importe quelle action, notamment le duel. Il passe par le respect de soi
et des autres. Il implique d’être fidèle à sa parole, à ses engagements et à son idéal. Le sens de gi c’est « avoir le sens du devoir, agir de manière juste ».

Tes propos n'ont encore une fois pas de base car je n'ai pas invité qui que ce soit à un duel. L'aurai-je fait que je n'y aurai donné aucune publicité. Il me semble que la délation marquait un
manque de respect et je considère avoir agi de façon juste. Je suis ainsi parfaitement en accord avec moi-même.

Chi (se lit tchi) 智 : la sagesse, l’intelligence au sens de discernement : La sagesse est l’aptitude à n’accorder aux choses et aux évènements que l’importance qu’ils ont réellement, sans passion
qui trouble le jugement. La sérénité qui en résulte permet de distinguer le positif et le négatif de toutes choses ou évènements, ce qui est une forme d’intelligence.

Là encore je n'ai pas le sentiment d'avoir été à l'encontre de ce principe. Bien que, et je l'avoue sans mal, je n'utilise pas ces sept vertus comme base de mes actions. J'imagine qu'il est
fréquent que je ne m'y conforme pas. J'ai écrit mon post quatre jours après les évènements. L'énervement qui m'avait saisi à sa première lecture et que je ne nie pas m'avait quitté depuis
longtemps. J'ai donc agi avec autant de calme et de discernement que je puisse en faire preuve aujourd'hui. Que cela ne soit pas suffisamment élevé pour tes exigences morales et que tu considères
que je me suis mis à la hauteur de la mare de purin est un tout autre problème.

"Tu vois le lien avec le Budo maintenant ? "
Dans tes propos? Aucun. Je constate simplement que comme tu l'écris tu adores l'ironie. Au point de prêter aux autres des pensées, actes et intentions qu'ils n'ont pas eu.

Afin qu'il n'y ai aucun doute, le cow-boy près de la mare de purin ne te défie pas en duel :D

Léo



Tonton Brutus 08/05/2010 18:25



Juste comme ça... pourquoi prendre la peine de parler de cette histoire dans ce cas.


 



Léo Tamaki 08/05/2010 19:12



Parce que cela m'a permis de clarifier mon opinion sur ce type de comportement délateurs.


 


Afin que la rumeur ne se répande pas car une fois le mal fait... le mal est fait ;-)


 


Je pense que le message est clairement passé.


 


Léo


 



Marc Lemoine 08/05/2010 14:36



Bonjour Léo,


Bien que je suive ton blog depuis longtemps, il aura fallu une histoire de fesses pour que je me décide à rédiger un
post. Après 34 ans de pratique, il est définitivement  acquis pour moi, que le monde des arts martiaux (donc de l’Aïkido) est aussi un monde
 de maîtresses. Pas un prof, pas une ceinture noire sans sa ou ses maîtresses. J’ai fréquenté les milieux belges et français, n’en déplaise à
certain(aine)s c’est comme ça partout point final.


Virginie nous dit : »… je pense qu'il est
difficile de suivre un sensei qui soit coureur de jupons…. ». Je crois qu’en conséquence, il lui faudra encore beaucoup chercher... Certains sont simplement plus discrets que d’autres. Ceux
qui pratiquent depuis suffisamment longtemps n’auront sûrement aucune peine à comprendre qu’il y a une différence fondamentale entre la morale hypocrite des religions qui guide encore apparemment
beaucoup d’entre nous et la morale naturelle des hommes.


Lorsque je suivais l’enseignement de mon prof, je ne me
suis jamais  posé la question de savoir si ses maîtresses altéraient la qualité de son enseignement. Je pratiquais, c’est tout.


J’ai enseigné pendant plus de 20 ans, aucun de mes élèves
ne s’est jamais inquiété de ma vie sentimentale, ceux à qui mes maîtresses déplaisaient pouvaient simplement aller voir ailleurs.


Quand je réfléchis à l’origine de tous ces commentaires, je
me dis que les jésuites ont encore de beaux jours devant eux. Ca me rappelle une anecdote vécue dans les années 80 : maître Yamada à été invité à donner quelques stages en Belgique,
malheureusement les dirigeants fédéraux (qui n’ont pas changés) s’offusquaient de l’intérêt qu’il manifestait pour le whisky ; résultat : plus jamais de Yamada en Belgique….. Où
va-t-on ???? Après la fesse, l’alcool et pourquoi pas la couleur de peau tant qu’on y est ? Il ne restera bientôt plus grand monde pour nous donner cours.


Essayons une fois pour toutes d’admettre que la liberté des
uns s’arrête là ou commence celle des autres.


Je conseille aux offusqué(e)s et autres coincé(e)s de
poigner dans leur bokken et de revêtir leur keikogi un peu plus souvent, ça leur permettra (peut-être) d’obtenir un peu plus d’ouverture d’esprit.


A bientôt j’espère pour des propos plus
techniques.


 


Marc



Léo Tamaki 08/05/2010 19:09



Bonjour Marc,


 


Merci pour ton message.


 


L'Aïkido n'est en effet pas épargné par les histoires de fesses, c'est le moins que l'on puisse dire. Cela dit je ne pense pas non plus qu'il faille en faire une généralité absolue et je connais
des maîtres dont je doute fortement qu'ils aient eu ce type de comportement. Ce qui ne les empêche pas d'avoir d'autres travers!


 


Cela dit concernant les commentaires il n'y en a que très peu qui mentionnent leur réprobation et cela est toujours fait de façon mesurée. Au contraire la tendance générale est de dire que cela
ne nous regarde pas.


 


Ah Yamada senseï :D Un géant mais qui tend le bâton pour se faire frapper dans de nombreux domaines :-))) Heureusement cela n'a pas eu l'air de gêner les français. Un maître en tout cas dont
j'apprécie énormément la personnalité.


 


Léo


 



Elyantis 08/05/2010 07:36




L'aikido c'est bien. Sauf que c'est pratiqué par des êtres humains :)






Léo Tamaki 08/05/2010 19:01



:-)))


 


Léo


 



Laurylyan 08/05/2010 01:47



Hum... Je dirais même plus : "Hum !! Hum !!"


Merci pour ce post, je le trouve super intéressant du point de vue comportement de masses!


Tout d'abord une question : "3M" c'est parce qu'il est "collant" ? Je demande cela puisque tu dis le connaître personnellement...


Maintenant le post... Pourquoi tu t'énnerves autant ?


"3M" s'est foutu tout seul dans la m.... comme un grand en distribuant joyeusement à qui veut (et qui ne veut pas) des ragôts puants.


Clairement dit : Sa réputation est faite et il a donné le bâton pour se faire taper dessus.


Mais est-ce la peine de s'énnerver pour autant ? IMHO, beaucoup d'énergie de dépensée pour pas grand chose au final puisque par ses actes "3M" à pour ainsi dire lui-même "creusé sa tombe"



Maintenant, les commentaires... Vous réprouvez une attitude ? OK... Mais est-ce la peine de jouer aux cow-boys pour autant ? Est-ce VOTRE honneur qui a été bafoué ? Je ne pense pas... Et
franchement, aller proposer de régler ça sur le tatami ? Vraiment ??? C'est quoi ce syndrôme du "preux chevalier qui s'en va secourir le pauvre maître à l'honneur bafoué" ? Faut grandir un peu...
D'autant plus si vous respectez et appliquez les règles du budo... Comme quoi y'a encore un bout de chemin à faire...


Je pense qu' "Y" est bien assez grand pour se charger de cette histoire tout seul, d'autant plus si une personne qui lui porte intérêt l'aiguillonne dans la bonne direction. AH ! Mais là se pose
la question de la différence entre la "Délation" et l'intérêt que l'on porte au bien de quelqu'un.


Et enfin l'affaire de l'histoire. Il a une aventure ? C'est lui que cela regarde ! La vie au sein du couple ne regarde QUE le couple... Il a une maîtresse ? Et alors ? Qui ira le dire à sa femme
? Et si ça se trouve elle rira au nez de ce "délateur empli de bon sentiment pour son bien-être", eh oui !!! Les couples modernes aujourd'hui on sait JA-MAIS avec quelles règlent ils fonctionnent
!! Ou alors elle sera terriblement blessée et là il y gagne quoi le "délateur empli de bons sentiments pour le bien-être de l'épouse cocufiée" ?


J'avoue que ma plus grande surprise ç'a été de lire la grande majorité de "cris de jeunes vierges éffarouchées devant une mare de purin"...


Enfin bon... Moi c'que j'en dis...


L.


P.S. : Y'en a un qui devrais ouvrir un dictionnaire, rechercher les définitions de "Ethique" et de "Morale" et les copier 200 fois chacune. Ansi à l'avenir il saura les utiliser correctement et
ainsi éviter de parler de "morale personnelle"...


 



Léo Tamaki 08/05/2010 19:01



Euh je ne le connais pas suffisamment pour savoir s'il est collant mais il ne l'a jamais été avec moi :D


 


Concernant l'énervement je dois dire que ce fut le cas lorsque j'ai reçu le message. Ca ne l'était plus lorsque j'ai écrit le post. Même si j'étais toujours indigné, écoeuré.


 


J'ai aussisurtout voulu que l'affaire soit étouffé dans l'oeuf car même si la réputation de l'auteur du message aurait été ruinée, cela aurait aussi été le cas, au moins partiellement, de la
personne visée. Les commentaires montrent unanimement que personne ne veut entendre parler de ce genre de choses et cela découragera je l'espère au moins temporairement de nouvelles actions de ce
type.


 


Concernant les commentaires il faut savoir que je ne suis sûrement pas le seul destinataire de ce message et qu'il est plus que probable que des proches de l'enseignant accusé soient les auteurs
de certains. Il est ainsi compréhensible qu'ils soient touchés.


 


Chacun a ses valeurs et cela n'empêche pas des saillies qui peuvent paraître enfantines mais qui ne sont que le témoignage d'une sincère indignation. Sans compter qu'on n'empêche pas les petits
garçons de vouloir jouer aux justiciers :D


 


Enfin concernant les règles du Budo je ne vois pas trop le rapport ni qui peut les définir clairement.


 


Qu'Y soit assez grand n'est par ailleurs pas tant la question. Il faut savoir qu'une accusation fait déjà des dégâts, qu'elle soit vérifiée ou pas. Et qu'il n'y a vraiment pas grand chose qu'il
puisse faire malheureusement, d'autant plus si les faits sont avérés.


 


Quand à la supposée réaction de son épouse elle est bien sûr possible. Mais ce n'est qu'une des réactions et pas la plus courante à ma connaissance. Le délateur se moque probablement de son
bien-être et ne pense sans doute qu'à détruire.


 


Léo


 



Emmanuelle 08/05/2010 00:20



Bonsoir,


Je suis pour ma part choquée que quelqu’un qui s’offusque de l’inclination don juanesque d’un maitre en arts
martiaux puisse en revanche répandre une rumeur en toute bonne conscience…Il me semble bien plus pervers de jouer les moralistes de supermarché que d’assumer au final, d’être juste un humain,
promulguant un art noble, avec  de vraies valeurs, y compris celles de ..l’amour J))
En fait, je ne vois pas où est le problème. Un maitre en arts martiaux coureur de jupons, enfin je ne sais si tel est le cas de ce monsieur, mais bon, ne remet pas en question son art. En
revanche, un maitre en arts martiaux, avide de médisances et de rumeurs, si. Elle est là, l’éthique. Certains grands maitres devaient boire du saké avant de monter sur les tatamis et être dans un
état second….ça change quoi à la beauté de ce qu’ils enseignent et à leur talent pour le faire et à leur crédibilité ? C’est peut être notre hauteur qu’on devrait changer… Nos valeurs qu’on
devrait réajuster…Aller à l’essentiel, et arrêter de se  référer perpétuellement à des trucs débilards…Après, il montre qu’il aime la vie , c’est
plutôt un joli message, non ? En tout cas…pas moins de 16 messages pour une histoire de fesses, houaip, c’est plutôt payant hein :-DDD



Léo Tamaki 08/05/2010 18:50



Bonsoir,


 


Oui ce n'est pas le moindre paradoxe...


 


Les commentaires montrent en tout cas que la question ne laisse pas les gens de marbre ;-)


 


Léo