Budo no Nayami

Photos et vidéo du stage instructeur Aunkaï du 11/12 sur Exworld

17 Décembre 2009 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Sébastien a posté sur son site EXworld de magnifiques photos d'une après-midi du stage instructeur Aunkaï ainsi qu'une excellente vidéo.


 



Un stage passionnant avec des participants de tout horizon dans lequel Akuzawa senseï démontra une fois de plus ses capacités phénoménales, tant au niveau des frappes que des projections, du kuzushi (déséquilibre) ou des réceptions de force (clés, frappes...).



Akuzawa décembre 09 27



De façon surprenante il insista aussi sur le fait de ne pas pousser dans le sol, de saisir légèrement, etc... Des concepts chers aux maîtres Kuroda, Kono ou Hino qui me surprirent au départ venant de lui. Consignes qui deviennent pourtant évidentes à la pratique car la capacité à faire jaillir et rediriger l'énergie que l'on reçoit repose sur une extrême sensibilité.



Akuzawa décembre 09 16



J'en profite afin de partager une description de Jujutsuka, un participant du stage qui a été postée sur le forum  Kwoon et que Fanfan m'a signalé. Le sujet sur l'Aunkaï fait plus de trente pages et donne beaucoup d'explications détaillées mais le post de Jujutsuka résume bien les choses:



"Bonjour à tous


J’ai débuté l’Aunkai en avril de cette année lors du stage de printemps, pour voir. En suivant j’ai expérimenté cette methode et particulierement ses exercices en solos durant 8 mois, quasiment quotidiennement, à raison de 20 à 30 min par jours et à l’exclusion de toute autre pratique de conditionnement du corps.

Suite au séminaire de décembre, je me propose de faire un compte rendu de ce que cela m’a apporté, ce que j’en ai compris et ce que j’en pense au jour d’aujourd’hui.



Akuzawa décembre 09 19


Les exercices en solo


Tout d’abord, ces exos sont pratiques: ils demandent peu de place, pas d’échauffement ,pas de tenue de sport , pas de besoin d’aller au sol. En clair ils sont parfaits pour les gens qui n’ont pas ou peu de temps.


Les exos sont plaisants à faire, ils entrainent à condition d’être faits régulièrement, une rectification de la posture, une plus grande stabilité physique et émotionnelle par le travail fait sur la verticalité, une plus grande vitalité et une sensation de bien être qui donne envie de recommencer le lendemain ce qui n’est pas le plus négligeable. Enfin, bien qu’exigeants physiquement, ils ne sont pas épuisant par le faible travail cardio respiratoire demandé (cela dépend de l’intensité et des positions plus ou moins basse adoptées en fait).


Les points sur lesquels porter son attention:


Faire attention a bien aligner coudes-genoux-orteils lors des flexions de jambes tout en gardant le dos bien droit. Il est inutile de descendre plus bas si l’on ne peut conserver cette structure, la souplesse viendra avec le temps et la régularité.


Etre raisonnable dans l’intensité des exercices: travailler oui, se faire mal non. Le plaisir et l’envie de poursuivre en découlent.


Avec le temps la pratique, surtout si elle n’est que solitaire, peu engendrer l’ennui par la répétition des mêmes formes bien que l’on approfondisse toujours un peu a chaque fois; n’hésitez pas a varier l’ordre, le lieu, la fréquence, l’intensité pour sans cesse stimuler la curiosité. Travailler oui, s’ennuyer non.


Le stage


faire un stage avec Akuzawa senseïi est primordial pour bénéficier de ses corrections et pouvoir travailler avec différents partenaires offrants des problèmes divers à résoudre.




Akuzawa décembre 09 33



En effet, trouver la position permettant la connexion haut/bas du corps, notamment la position du bassin, est assez difficile,un peu comme chercher une corde de piano dans un tonneau de spaghettis al dente...

Une fois la position trouvée et sous condition de décontraction musculaire, la pression ressentie au niveau des mains dans l’exercice de push-out par exemple est perçue dans les pieds (talons) et peut remonter jusqu’au mains sans nécessité de pousser dans le sol (entrée/sortie de force). En clair, si vous êtes vraiment mieux connecté que votre partenaire (et capable de conserver cette structure sous une certaine pression) il va rebondir en vous poussant, comme s’il poussait un mur.

Avec plusieurs angles de pression , il faut être suffisamment sensible et rapide pour ajuster cette position par des petits mouvements du corps et ainsi ne pas se débander .

Une fois ce principe saisi, après n’avoir longtemps rien compris et rien senti, on se trouve sur le premier barreau de la grande échelle: il faut construire sur cette toute petite sensation de connexion et la renforcer progressivement, notamment avec les exercices en solo.

A l’autre bout de l’échelle, Akuzawa récupère les forces entrantes (impacts par exemple), les génère de lui même et les fait sortir où il veut (mains, coude, hanche, épaule...); il suffit de le voir balader son prochain avec l’auriculaire comme dans un cartoon de la Warner Bros pour le croire!



Akuzawa décembre 09 26



Les applications martiales


Elles découlent et respectent les principes travaillés dans les formes de bases (exercices solo); en ce sens, il n’y a pas d’exercices supérieurs a l’Aunkaï, tout est travaillé dès le début.


Les frappes


Akuzawa à des frappes lourdes et pénétrantes , comme précédemment cité par Kiacz je m’en suis mangé une très légère dans l’estomac qui est bien restée à l’intérieur en s’étalant doucement en tache d’huile sur les vertèbres correspondantes. Merci au passage aux techniques de gestion d’impact du systema (respirations) qui m’ont permis de garder ma dignité en ne m’effondrant pas comme une m.. serpilliere :D

Pour produire ces frappes, Akuzawa "accélère son tronc" si je puis dire, puis le freine brutalement projetant ses membres relâchés mais connectés à la structure vers les cibles; il récupère l’énergie rentrante et en génère de lui même pour enchainer frappes et balayages.



Akuzawa décembre 09 17



La stratégie


L’adversaire n’est absolument pas pris en compte par Akuzawa qui ne se fie qu’à lui.

La sensibilité développée par son corps le fait réagir a l’agression et rentrer directement dans l’attaque de l’ennemi. L’objectif est sa destruction la plus rapide pour pouvoir faire face aux autres.

Akuzawa ne prend pas de mesures particulières pour se protéger :la protection est incluse dans le déplacement et dans la nature de sa structure qui lui permet, jusqu’à un certain point, d’encaisser et de redistribuer les pains et accessoirement le vin.

S’il est blessé, l’énergie restante lui suffira pour terminer les autres.(ou pas).


C’est une stratégie on/off de combat total bien en accord avec ce qui semble être son tempérament. Et peut ne pas convenir à tout le monde.



Akuzawa décembre 09 37



En conclusion


La pratique régulière des exercices en solo apporte plusieurs éléments positifs:

Au niveau santé et bien être, les exos se suffisent à eux mêmes.

Au niveau connections / stabilité commune à toutes les pratiques physiques qu’elles soient de combat ou non. En ce sens elle peut intéresser tout le monde en complément de l’activité principale pour la renforcer.



Akuzawa décembre 09 12



Pour ceux souhaitant s’investir plus et intégrer vraiment les principes de l’école dans une dimension de combat, le chemin s’annonce long, difficile et assez exigeant ; mais au delà de la simple recherche d’efficacité martiale, le travail de fond sur le corps est passionnant et mérite à lui seul qu’on s’y attarde un moment pour s’ouvrir à d’autres perspectives."



Akuzawa décembre 09 31


 

Partager cet article

Commenter cet article

Laurylyan 22/12/2009 23:29


J'en reviens à ce petit passage de 11-12 seconde en début de vidéo.

C'est fou comme l'esprit humain fonctionne et comment ce petit, tout petit passage de 10 sec. non seulement permet de reconnaître un générique, une série, mais également replace une personne dans
tout un contexte générationel...
Je l'ai fait écouter à quelques amis depuis et TOUS ont reconnu le générique dès les 4 première secondes. C'est dire quand même si cette série nous a marquée...

Je suis certaine que si je passe ce petit passage de 10 sec. à une de mes amies, elle serait incapable de reconnaître le générique. Ce n'est tout simplement pas de sa génération...

Me sens bien vieille d'un coup... :sigh


Léo Tamaki 23/12/2009 15:05



Ah oui... les séries comme les dessins animés sont la marque d'une génération. Autant je reconnais immédiatement Albator, autant j'ai du mal avec Jayce...

Léo



Mat. 22/12/2009 11:16



Bonjour Léo,

Et merci à Sébastien pour ce chouette montage qui permet au gens comme moi qui n'ont pu être là qu'une toute petite demi-journée d'essayer de mieux comprendre ce qu'il fallait voir et sentir ;-)
!

Et merci encore Léo de nous donner ces occasions de nous ouvrir au travail de ces passionnés "avancés".

Juste une réaction à ta réponse au com' de nicolas, Léo. Tu écris : "- Personnellement je considère une saisie forte improductive et surtout totalement
incohérente avec une pratique martiale. Essorer un poignet n'a jamais permis de contrôler le corps et je n'ai jamais rencontré quelqu'un, même parmi les pratiquants très puissants, qui fut
capable de me provoquer une douleur importante, et encore moins incapacitante, de cette façon."
Et pourtant (nous en avons déjà parlé ;-) ) dans certaines pratiques la saisie forte "intelligente" permet au débutant de mieux intégrer la façon de se mouvoir et la structure du corps
au fil des techniques, et aux anciens de remettre les leurs au banc d'essai. Je vois dans cette façon de faire un lien certain avec la notion de "tanren" appliquée autrement dans d’autres
pratiques …

Je me dit donc que dans le cadre de la transmission ce peut être une erreur de cristalliser la question de la saisie sur sa force ou sa légèreté : la puissance de saisie doit
pouvoir s'adapter aux circonstances, partant du principe qu'effectivement dans le cadre martial la saisie n'est pas forcément une fin en soi, et que l'essentiel reste bien dans le
contrôle et la perception de l'autre.

En espérant ne pas avoir verbalisé de travers, bien à toi ... et à Nicolas J. ! :-)



Léo Tamaki 23/12/2009 15:41



Bonjour Mat.,

Ha ha quelle vigilance sur les coms!! ;-)

C'est vrai que nous avons déjà abordé le sujet :D

Effectivement la saisie forte est utilisée comme un éducatif dans certains courants d'Aïkido (de plus en plus d'ailleurs), de même que dans certaines self-défense:
Concernant la self-défense c'est tout à fait logique puisque l'on envisage un agresseur qui ne soit pas un expert martial et que son attaque soit lourde et en force.
Concernant ce travail en Aïkido, hormis celles où cela est un choix délibéré du maître comme en Iwama, c'est souvent une incapacité à être efficace en saisissant légèrement comme chez beaucoup
d'élèves de Tamura senseï...

La saisie forte peut elle être un éducatif intéressant? Oui sans aucun doute. Est-ce mon choix, absolument pas. Dans ma réponse j'aurai dû être plus précis et ne pas dire "totalement incohérente
avec une pratique martiale" mais quelque chose comme "incohérente avec la réalité du combat de survie entre adeptes" :D

Concernant les bénéfices d'une saisie forte réfléchie, ils sont réels. Mais personnellement je trouve que cela ne suffit pas à contre-balancer le fait que peu arrivent ensuite à sortir de ce type
de travail comme je l'explique dans certains commentaires de cet article:
http://www.leotamaki.com/article-35884170-6.html#c

Je dois avouer que je ne me serai jamais attendu à ce qu'Akuzawa senseï parle de saisies légères. Ce fut pourtant le cas à plusieurs reprises. Pourtant il lui arrive souvent de demander à ses
partenaires de la saisir puissamment, mais il avoue que c'est par facilité!
Comme quoi le travail de la structure qui est l'essence de sa méthode se fait bien plus qu'efficacement sans avoir recours à ce moyen.

Au final les saisies fortes existent dans certaines écoles et donnent des résultats évidents. Ce n'est pas mon choix et je pense que cela condamne beaucoup des utilisateurs de cette méthode à
être bloqué dans ce travail, point que m'ont exprimé SANS DETOURS plusieurs hauts gradés en privé.

Amicalement,

Léo



Bruce 20/12/2009 15:11



Bonjour,
Très belle vidéo merci à son auteur qui par delà l'image a su faire entr’apercevoir  -fait remarquable- du sensitif. Vraiment bravo.
très cordialement
Bruce

PS : En faisant mes petites courses de Noël j'ai eu le plaisir à rencontré votre frère Isseï à son magasin ; ce fut un moment sympathique avec quelqu'un de .bien ….. tout simplement !



Léo Tamaki 22/12/2009 02:50



Bonjour Bruce,

Oui en effet, belle qualité d'image mais aussi très bon montage qui fait bien ressortir la pratique d'Akuzawa senseï.

Très cordialement,

Léo



Nicolas J. 19/12/2009 10:47


Bonjour Léo,

[quote]De façon surprenante il (Akuzawa sensei) insista aussi sur le fait de (...) de [b]saisir légèrement[/b], etc... Des concepts chers aux maîtres Kuroda, Kono ou Hino qui me surprirent au
départ venant de lui.[/quote]

J'aimerai que tu développe un peu le concept de saisie légère.

Est-ce qu'ils (les quatres sensei que tu cites) laissent le temps au partenaire qui attaque, de vérouiller la saisie comme en Kihon pour l'Aïkido? Quels doivent être les effets d'une saisie légère
sur le partenaire? (permettre d'avoir une prise de contact avec le partenaire, provoquer une douleur ou une réaction, avoir le contrôle d'un de ses membres, de son corps entier ...) Et enfin
quelles étaient le type de saisies que pratiquaient Akuzawa sensei avant d'enseigner les saisies légères?

J'aivais toujours pensé que la saisie était réussi quand le partenaire était "broyé" .

Cordialement,
Nicolas (pratiquant mal dégrossi, chercheur en saisies).


Léo Tamaki 22/12/2009 03:13




Bonjour Nicolas,


 


La légèreté de la saisie est à mes yeux un point fondamental de la pratique. Mais comme
toute chose importante dans une pratique physique il faut la sentir car les mots ne peuvent transmettre qu'une idée vague de la réalité et l'intérêt des choses abordées.


 


Il arrive aux maîtres que je cites de laisser la saisie s'installer. Mais, en public et/ou
en privé, chacun m'a avoué qu'il s'agissait là d'une solution de facilité pur celui qui effectue la technique. Akuzawa senseï a notamment expliqué que le plus difficile était d'effectuer une
technique sur une saisie légère de femme ou d'enfant. Ce sont des choses qui sont évidentes pour les senseïs, comme de travailler relâché, mais qui vont à l'opposé de la plupart des
enseignements et de l'image que les gens ont de l'efficacité.


 


Une saisie légère permet de contrôler son partenaire bien plus efficacement. Ainsi que de
garder sa liberté, d'enchaîner rapidement, et de ne pas donner d'informations à son adversaire.


Une saisie forte empêche par ailleurs de sentir ce qui se passe. Akuzawa senseï explique que
cela ne permet pas aux récepteurs de la main de sentir les changements subtils.


 


La saisie légère peut en outre avoir n'importe lequel des effets que tu cites, douleur,
contrôle, etc...


 


J'aborde aussi le sujet dans ce post:


http://www.leotamaki.com/article-35884170.html


 


Akuzawa senseï n'avait tout simplement pas abordé la question des saisies dans le passé. En
revanche je l'avais toujours saisi légèrement et c'est aussi ainsi qu'il m'a saisi depuis que je le connais.


 


Personnellement je considère une saisie forte improductive et surtout totalement incohérente
avec une pratique martiale. Essorer un poignet n'a jamais permis de contrôler le corps et je n'ai jamais rencontré quelqu'un, même parmi les pratiquants très puissants, qui fut capable de me
provoquer une douleur importante, et encore moins incapacitante, de cette façon. Sans même parler de broyer un os. Ce type d'attaque n'est efficace que contre des femmes ou des enfants au
physique plus faible.


 


Bonne recherche!


 


Cordialement,


 


Léo


 


 









ksiazkiewicz 18/12/2009 23:27


D'autant que t'as pas voulus partager ta crêpe ni avec lui ni avec moi....;o)
Mais je crois qu'ami Tangi à déjà une (très) vague idée des protagonistes!

Quoiqu'il en soit, ce MasterClass fut une réussite et porteur d'une richesse (à mon niveau en tout cas) enrichissante. J'ai hâte de me retrouver au mois de mai, et je dois pas être le seul!

Chris(tophe)


Léo Tamaki 22/12/2009 02:49



Ah c'est bien ce que je me disais :D

Je crois que tous les participants ont eu le même sentiment que toi Chris. Et que chacun a hâte d'être en mai!

Amicalement,

Léo



Julien Petitfour 18/12/2009 21:33



Bravo à Sébastien pour la qualité, toujours grandissante, de ses photos et montages vidéo.
Vraiment de mieux en mieux.. ;)

 



Léo Tamaki 22/12/2009 02:48



Clair. On aimerait que sa pratique martiale suive le même chemin :-(

:-)))))))))))))))))

Léo



zuljin 18/12/2009 21:26


Merci beaucoup pour la vidéo, la photo et le compte rendu de Jujutsuka.
Dans ce dernier, on peut lire : "Faire attention a bien aligner
coudes-genoux-orteils lors des flexions de jambes tout en gardant le dos bien droit."
Le fait d'avoir les pieds partant naturellement vers l'extérieur (pas au point d'être en canard non plus, mais bon...) peut-il poser problème ? Ou les exercices ne nécessitent pas un alignement
aussi précis ?
Ca a peut-être l'air bête comme question, mais ça me titille. ;-)


Léo Tamaki 22/12/2009 02:47



Bonjour Zuljin,

Je n'aime pas beaucoup aborder les points techniques par écrit, srtout dans une discipline où je m'estime débutant. Cela dit ta question reste simple et je ne crois pas me tromper en disant que
ce n'est pas un problème majeur que tes pieds soient un peu ouoverts. En revanche je te recommande de conserver les genoux dans leur alignement.

Léo



Tangi 18/12/2009 17:05


Ohayo !
mais qui est jujutska ? qui est kiazz ? ;-))

En tout cas cette desciption me semble également de qualité, sur ce que Sensei à voulu transmettre tout au long de ces quatre jours. Merci a jujutsuka car il n'est pas tjs évident de pouvoir
retranscrire les chose que l'on a entendues et surtout ressenties !

Salutations, et travaillez bien !
Tangi


Léo Tamaki 18/12/2009 17:36



Pour Jujutsuka à le lire j'ai une idée de son identité :D
Pour Kiazz c'est Christophe.

Bon Tenchijin!

Léo



DG 18/12/2009 15:47


Merci de nous faire partager cela ;-D


Léo Tamaki 18/12/2009 17:37



;-)

Léo



Laurylyan 18/12/2009 15:12


Une vidéo TRES intéressante ! Merci pour l'avoir partagé avec nous. (Un peu surprise toutefois par le passage "L'homme qui valait 3 milliards"  )

Merci aussi pour le texte du participant. Bon on voit bien le parcours suivi mais bon, on peut aussi faire la part des choses (Aucune critique, après tout c'est "Chacun sa route ! Chacun son
chemin..." et le choix de l'un n'est pas meilleur que celui de l'autre ! )

Ca donne envie de voir et pitêtre d'essayer.

Merci aux trois qui ont permis cet article


Léo Tamaki 18/12/2009 17:37



Oui ce passage a bien fait rire senseï :D

Léo