Budo no Nayami

Questions de lecteur (2), le "vrai Aïkido"

22 Mai 2013 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

"J'ai regardé certaines de vos vidéos, et les ai comparées à d'autres vidéos d'aïkido,

Existe t'il selon vous plusieurs "formes" d'aïkido ? Et donc qu'est ce que le "vrai Aïkido" ?"

Arnaud

 

 

Ueshiba-Morihe-_07.jpg

Ueshiba Moriheï

 

 

Je demande souvent aux maîtres d'Aïkido que je rencontre quelle est leur définition de l'Aïkido, quelles sont les limites de la discipline. Et je n'ai jamais reçu la même réponse… Ce qui est Aïkido pour un pratiquant, peut être hérésie ou gesticulation pour un autre. Ueshiba Moriheï n'a pas souhaité formaliser son Aïkido. Probablement parce qu'il lui semblait évident que ce qu'il faisait était l'Aïkido, mais sans doute aussi parce qu'il n'en voyait pas les limites.

A titre personnel et en simplifiant à l'extrême, je dirai que si techniquement on a les notions d'irimi et atémi (dont il est vrai les définitions varient aussi selon les adeptes…), et que le travail est guidé par un esprit de bienveillance et compassion, c'est une pratique qui peut rentrer à mes yeux dans le cadre de l'Aïkido. Maintenant je peux comprendre que certains aient d'autres conceptions, plus larges ou restrictives.

 

Ma définition est relativement vaste. Elle autorise ainsi une grande variété d'expressions, comme celles des maîtres Tomiki, Sunadomari, Yamaguchi, Tada, Nishio, Kobayashi, Saïto, Tamura, Noro, etc… Si on accepte le fait que ce que ces gens font est de l'Aïkido, alors on ne peut que se rendre à l'évidence, il y a plusieurs formes d'expressions.

 

Qu'est-ce que le véritable Aïkido? C'est une conception propre à chacun. Il n'y a, à ma connaissance, aucune définition qui mette tout le mode d'accord.

 

Voici deux articles écrits à différentes époques qui pourront sans doute t'éclairer sur le sujet:

 

-Quelle est la caractéristique d'une technique d'Aïkido?

15/04/07

 

-Les limites de l'Aïkido.

15/02/10

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

ono-san 10/07/2013 16:00


Bonjour Léo,


Pour ma part je suis tout à fait d’accord avec ce que tu écris sur le « vrai aikido ». Je pense en effet que la pratique ne doit pas se limiter aux formes extérieures pour plusieurs raisons dont
: la morphologie qui diffère selon les individus et le caractère qui influe sur la forme d’expression. Apres tout on parle bien d’ART martial, je crois qu’il est nécessaire de se concentrer sur toute l’expression et non sur le seul mot « martial ». 


Je pense également qu’il est possible  d’inclure les deux notions dans une même pratique, bien que je comprenne tout à fait que des personnes recherchent l’esthétisme du geste, ou un bien
être corporel sans rechercher spécifiquement le côté technique pur (bien que selon moi, une technique belle à voir est juste et reflète l’état d’esprit du pratiquant).


Je crois que si les fondamentaux que tu as décris dans ton article (respect du shisei, ma ai, centrage, irimi, atémi, compassion etc…) sont respectés, alors oui, je crois que l’on fait de
l’aikido enfin pas exactement. 


Je pense surtout que ce respect des fondamentaux va nous permettre d’aller dans une direction pour atteindre ce but qu‘est l‘aikido avec tout ce qui y est inclus (compassion, virtuosité
technique, et ce côté qui est selon moi l’idéal des arts martiaux et qui englobe beaucoup de choses : l’accomplissement de l’humanité par la pratique, comprendre et devenir profondément
humain). 


 

Léo Tamaki 11/07/2013 23:40



Devenir humain, oui. Une multitude de voies, un grand nombre de pratiquants, et toujours si peu à savoir être ;-)


 


Léo


 



ian 20/06/2013 10:34


Pour info voici une idée (qui malaxe le cerveau, spécialité d'Arnaud Waltz) que même Osensei n'était pas
Aikidoka... comme Marx n'était pas Marxiste http://www.evene.fr/celebre/actualite/aikido-arnaud-waltz-art-martial-harmonie-ueshiba-2608.php.


Comme quoi, c'est à nous, pratiquant d'aikido de tous styles, de démontrer que ça peut fonctionner réellement pour tout et tous avec ce tronc commun (que tu définis) qui a jaillit de
Ueschiba...


En fait, à mon humble avis, c'est d'accepter que mon style n'est qu'un bout de la vérité, nous qui sommes si habitués à penser que ce qui est bien pour soi doit l'être pour tous


en te remerciant de partager tes réflexions


ian

Léo Tamaki 11/07/2013 23:38



En effet il est fréquent de penser que nous possédons la vérité, ou tout du moins que nous travaillons dans la direction "juste". C'est le meilleur moyen de passer à côté d'extraordinaires
enseignements...


 


Merci pour la lecture,


 


Léo


 



Steph 07/06/2013 19:08


Quelques phrases qui éclairent...Merci Léo

Léo Tamaki 09/06/2013 20:36



Merci pour la lecture ;-)


 


Léo