Budo no Nayami

Recherche et partage, au cœur du Kishinkaï

14 Mars 2014 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #STAGES

Le Kishinkaï est une des plus jeunes écoles d'Aïkido. A vrai dire, je crois qu'il serait difficile d'en trouver une plus récente. Elle compte pourtant aujourd'hui en son sein, des pratiquants et des enseignants d'un niveau dont je suis fier. Des adeptes dont la confiance m'honore, et dont j'observe la progression et les découvertes avec joie et intérêt.

 

 

Bercy 2014 DSC 5638

 

 

Nous avons à cœur au Kishinkaï de proposer un travail technique précis, mais qui soit sous-tendu par une modification de l'utilisation du corps. Si nos inspirations sont claires, nous gardons aussi l'esprit ouvert au partage et à toutes les pratiques et recherches.

Trois évènements vont avoir lieu dans les jours prochains, qui illustrent à merveille la dynamique de l'école.

 

 

Stage d'arts martiaux multi-styles, Albi, 29 et 30 mars

Le premier est un stage d'arts martiaux multi-styles qui aura lieu à Albi. Il permettra aux pratiquants de travailler le Kishinkaï Aïkido avec Alexandre Grzegorczyk, le Goshinkaï Jujutsu avec Simon Pujol, et le Lacosta Kali avec Emmanuel Culie.

 

 

Grzegorczyk Pujol Culie 2014

 

 

Alexandre est aujourd'hui l'un des fers de lance du Kishinkaï. Malgré sa jeunesse, il a une longue expérience martiale, nourrie à diverses sources, et en particulier au Yoseïkan Budo.

 

Simon, comme Alexandre, a une longue expérience. S'il est un des piliers de l'école Goshinkaï qu'il enseigne, c'est aussi un pratiquant investi et talentueux du Kishinkaï.

 

Emmanuel enfin, est un enseignant de Kali. S'il ne fait pas partie du Kishinkaï, il est en revanche membre du Shibukan de maître Kuroda, et étudie aussi avec Hino senseï. Ayant pratiqué de nombreuses disciplines depuis des années, ses recherches s'orientent aujourd'hui dans une direction proche de celle du Kishinkaï.

 

J'ai toujours apprécié les stages multi-styles. Jeune enseignant, le premier stage que j'ai organisé était d'ailleurs de ce type. Cela permet d'ouvrir son horizon et d'accroître sa culture martiale. Quand en plus les enseignants partagent une direction de recherche mais s'expriment à travers des outils différents, cela permet d'aborder des concepts au-delà des formes, et d'ouvrir de nouveaux horizons de recherche.

 

 

Aïkido, atelier intensif à Bordeaux, 5 avril

Taro Ochiaï enseigne aujourd'hui à Bordeaux. Bénéficiant d'un bouche à oreille favorable, il voit le nombre de ses élèves augmenter, et ajoute des créneaux de pratique au Kansenkaï. Il débute aussi des ateliers intensifs de quatre heures. Le premier propose un travail sur l'écoute et l'intention, un des points forts de Taro, l'exploration du relâchement, du fait de ne pas pousser dans le sol, ainsi qu'un travail aux armes. Je vous invite à lire la présentation détaillée de ce qu'il propose.

 

 

Ochiai Taro avril 2014

 

 

Pratiquant du Kishinkaï, Taro est aussi un élève assidu des maîtres Kuroda et Hino.

 

 

Exploration corporelle et Yoga, 5 avril

Tanguy Le Vourc'h insiste sur trois points essentiels dans son enseignement. L'exploration corporelle, l'étude des principes de mouvement, et celle des formes aux armes et à mains nues. Lors de ce stage il proposera, en parallèle du Yoga qui sera enseigné par Cristina Sosa, la partie qu'il nomme exploration corporelle. Voici comment il la décrivait dans le Hors série Dragon:

 

"L'exploration corporelle est une étude sans recherche de résultats. Les élèves sont amenés à prendre conscience de leur corps, de son fonctionnement, sans jugement et sans idée de performance. Il s'agit de percevoir le corps tel qu'il est ici et maintenant. C'est à mon sens le seul état d'esprit à même de favoriser la détente et le relâchement. Les exercices sont très variés, pour ouvrir le champs d''expérimentation. Ils favorisent la conscience de l'axe, l'harmonisation des tensions dans le corps, l'extension, la coordination fine, la fluidité de la respiration, le relâchement dans la contrainte, la sensibilité du corps, ainsi que la mobilité. Ce cours est aussi et surtout un temps pour se recentrer. Cette pratique est selon moi un prélude indispensable. Nous avons tous une histoire de vie et une histoire corporelle différente qui impacte le corps en profondeur. Sans une exploration ou introspection corporelle, il me semble difficile de modifier les schémas et habitudes de mouvements. C'est aussi un excellent moyen de conserver une bonne santé."

 

 

Stage Tanguy Yoga

 

 

Jeunes adeptes passionnés et talentueux

La qualité du travail des enseignants leur assurant un succès grandissant et mérité, le Kishinkaï compte de plus en plus d'adeptes en France et à l'étranger. Voir la richesse de ce qu'ils proposent en l'espace de quelques jours aux quatre coins de la France est quelque chose d'émouvant et d'extrêmement motivant pour moi. Merci et bonne pratique ;-)

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Xavier 26/03/2014 14:46


Bonjour Leo,


Effectivement malgré la jeunesse de ton école, tu es entouré de personnes de qualité, passionnées et c'est un vrai plaisir de voir cette école grandir, même d'aussi loin. Si un jour vous ouvrez
un dojo à Hong Kong vous devriez avoir au moins un adhérent :)


A bientôt,


Xavier

Léo Tamaki 26/03/2014 15:56



Bonjour Xavier,


 


En tout cas tu me sembles partager avec ton cheminement le même état d'esprit que le nôtre, et c'est un plaisir de suivre ton évolution :-)


 


Amicalement,


 


Léo