Budo no Nayami

Remo, sans armes et dangereux

23 Décembre 2012 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Cinéma - Télévision

"Remo, sans armes et dangereux", est un film que j'avais vu adolescent et qui m'avait laissé un agréable souvenir. Je l'ai retrouvé sur internet et j'ai passé un très agréable moment.

 

 

Remo, sans armes et dangereux 01

 

 

"Remo" est l'adaptation cinématographique de le série de romans "L'implacable" ("The destroyer" en anglais), de Warren Murphy et Richard Saphir. Si les moyens ont été mis, 40 000 000 de dollars de budget et Guy Hamilton, réalisateur de plusieurs James Bond aux commandes, le film ne rencontra pas le succès escompté.

 

Remo Williams est un policier "recruté" par une organisation secrète. Il va être entrainé par un maître d'arts martiaux coréens, Chiun. Celui-ci pratique le Sinanju, une discipline ancêtre de tous les autres arts martiaux qui permet de réaliser des exploits extraordinaires. On l'aura compris, l'exactitude n'est pas le soucis premier des écrivains, ni de l'adaptation. On n'en passe pas moins un très bon moment avec le disciple et son maître. Raciste, moqueur et réactionnaire, Chiun est pour moi le véritable intérêt du film.

 

 

Remo, sans armes et dangereux 02

Chiun et Remo

 

 

Voici quelques brefs passages compilés en français suivis du film en version originale.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Yvon 25/12/2012 22:37


Un film culte pour moi, qui vaut beaucoup par les prestations de Joel Grey et Fred Ward.


La réalisation a beaucoup vieilli et est le reflet du gros cinéma d'action qui "tâche" des années 80. Il n'en demeure pas moins que pour l'époque il s'agissait d'un bon divertissement avec des
répliques ("tu bouges comme une guenon enceinte"...).


à revoir pour la nostalgie.


Vous êtes un homme de goût M. Tamaki ^^

Léo Tamaki 25/12/2012 23:03



En effet le film est devenu culte. J'avoue que, même si j'aime bien Fred Ward en général, ici j'ai surtout apprécié Joël Grey :D


 


Léo


 



Erwan 25/12/2012 12:03


Bonjour Leo,


De bon souvenirs de ce film aussi, particulièrement les scènes avec Chiun dans le loft...


Pour l'anecdote, on a vu apparaitre quelques cours d'authentique "Sinanju traditionnel" aux US à la suite de la sortie du film... ;)


Joyeux noël à toi et à très bientôt j'espère!


Amicalement


Erwan

Léo Tamaki 25/12/2012 23:04



Du Sinanju traditionnel, noooooon :D


Comme on dit, tu sais à quoi on reconnaît les cons ;-)


 


Très bonnes f^étes à toi aussi!


 


Amicalement,


 


Léo


 



Dureisseix Jean Luc 25/12/2012 09:33


De bons souvenirs hilarants ! La série est aussi marrante, surtout les leçons de Chiun.


Amitié!


Dureisseix Jean Luc


 

Léo Tamaki 25/12/2012 11:34



;-)


J'espère que Chiun ne t'inspire pas pour donner tes cours :D


 


Amicalement,


 


Léo