Publié par Léo Tamaki

La séquence "Sports" de Télé matin sur France 2 voit le journaliste Grégoire Tournon aller découvrir diverses disciplines. L'extrait qui concerne l'Aïkido a été réalisé au Cercle Tissier à Vincennes. On y voit Tissier senseï enseigner et répondre à une interview, ainsi que Grégoire Tournon pratiquer les techniques shiho nage, kote gaeshi et ikkyo.

 

 

 

Bien entendu les réponses de Christian Tissier peuvent faire bondir les puristes. Je trouve toutefois qu'il fait une présentation claire de la discipline en répondant de façon simple. Lorsque l'on approfondit un domaine on découvre immanquablement une richesse et une profondeur que l'on ne peut résumer en quelques mots et qu'il est difficile de faire passer dans des réponses à un néophyte sans rentrer dans des explications sans fin.
Comme tant d'autres j'ai traversé une période où je voulais ouvrir les yeux du monde entier sur la richesse et les bienfaits de l'Aïkido. J'expliquais que cette discipline n'était pas un sport, qu'il n'y avait ni défense ni attaque, etc… Finalement je crois que c'est le meilleur moyen de faire décrocher son auditoire. J'ai aujourd'hui le sentiment qu'il vaut mieux quelques approximations dans des réponses qui donnent envie de venir pratiquer et que celui qui approfondira découvrira par lui-même les subtilités de la Voie qu'il aura choisie. En ce sens je trouve que Christian Tissier remplit ici parfaitement son rôle.

 

 

Christian-Tissier-004.jpeg

Christian Tissier

 

 

Commenter cet article

Molad 19/10/2010 22:05



Bonjour Léo,


"L'aïkido c'est pas la non-violence, c'est essayer de résoudre harmonieusement les conflits " dixit Christian Tissier, ça m'interpelle cette association de l'harmonie et de la
violence!


Longue vie à ton blog que je visite régulièrement et qui m'apprends beaucoup.



Léo Tamaki 20/10/2010 00:52



Bonjour Molad,


 


Sans doute les paroles du Dalaï Lama te donneront matière à réflexion:


http://www.leotamaki.com/article-36991347.html


 


Merci pour la lecture et bonne pratique!


 


Léo


 



nicolas J. 18/10/2010 11:49



Salut,


Juste une petite remarque en passant. C'est étonnant la façon dont ils écrivent le 気 de 合気道 dans le reportage. Et ce n'est pas la première fois que je vois Aïkido écrit de cette manière.
Apparemment c'est une ancienne forme du kanji, qui aujourd'hui n'est plus utilisée dans le japonais moderne. Peut-être était il encore usité quand Christian Tissier est revenu du Japon?



Léo Tamaki 20/10/2010 00:47



Bonjour,


 


Le kanji que tu as posté est le caractère "moderne". L'originel a dans sa partie basse une sorte de croix entourée de virgules. C'est celui qu'utilisait senseï. Cette façon de l'écrire a une
connotation de puissance plus marquée.


 


Léo


 


 


 



pharell 16/10/2010 09:26



Merci pour cette réponse... Penses tu un jours prendre des responsabilités au sein de la fédé. Afin que celle ci rayonne un peu plus?



Léo Tamaki 16/10/2010 11:00



Je ne peux m'avancer pour le futur mais c'est très improbable dans l'état actuel des choses.


 


Léo


 



Charles 15/10/2010 18:01



En parlant de reportage, en voici un autre, si vous ne le connaissiez pas encore, datant de 1964 :


http://www.ina.fr/sport/autres-sports/video/CPF04007420/aikido.fr.html


2,3 autres reportages sur les arts martiaux sur le même site.



Léo Tamaki 15/10/2010 23:16



Merci pour ce lien que je connaissais mais regarde toujours avec plaisir!


 


Léo


 



cedric 15/10/2010 17:35



Tout à fait d'accord, le juste milieu à trouver pour présenter une activité entre précisions interminables et vulgarisation accessible n'est pas évident.


Mais ce n'est pas propre à l'aikido, la science n'y échappe pas non plus. La relativité générale en physique quantique, tout le monde connait à peu près, mais les équations sous jacentes,
personne ne les soupconne !


 


A+



Léo Tamaki 15/10/2010 17:56



En effet il y a toujours le risque de tomber dans une simplification trop poussée. Et je crois aussi comme toi que cela est un problème commun à de nombreux domaines.


 


A+


 


Léo


 



Sandra 15/10/2010 16:04



Ah zut, j'ai raté ça ! Pour une fois qu'il y a un truc sur l'aïkido dans une émission aussi grand public... Cela dit... qu'est-ce que cela révèle ?...


Je vois très bien ce que tu veux dire avec l'envie d'expliquer toute la subtilité et la complexité, la richesse de l'aïki à des personnes qui ne connaissent pas. :)))


Maintenant j'en reste à un ou deux grands principes et je leur envoie quelques liens avec de belles démos sur Internet.


Et le mieux, est effectivement d'essayer !


Biz 



Léo Tamaki 15/10/2010 17:55



Oui une image vaut souvent mille mots ;-)


 


Bises,


 


Léo


 



pharell 15/10/2010 15:29



Ce que je n'arrive toujours pas à comprendre c'est pourquoi pour tout reportage concernant l'aikido on va directement voir la FFAAA.


Il n'y a qu'à voir le site de notre féderation pour ce demander si nous ne sommes pas des amteurs et c'est vraiment triste. L'argent de la licence pourrait être utilisé pour faire appel à une
boite de comm pour restyliser le site web.


Sinon bon reportage



Léo Tamaki 15/10/2010 15:34



Difficile à dire. Il est vrai que la communication ne semble pas être le fort de la FFAB. Mais la FFAAA me semble aussi avoir certains défauts à ce niveau.


Une fédération comme la FFKDA me semble plus professionelle à ce niveau.


http://www.ffkarate.fr/


Voire même la FFJDA ou la FFTDA:


http://www.ffjudo.com/


http://www.fftda.fr/


 


Léo


 



bertrand 15/10/2010 15:19



je suis entierment daccord avec toi car un passionner s etale souvent sur ce qu il aime et que ceux qui "ecoute" ne sont pas plus accrocher alors qu a certains moments 3 mots peuvent les inciter
ou leur donner envie de venir voir ou essayer donc le mieux c est d inviter quelqu un a decouvrir plutot que de leur en parler lol



Léo Tamaki 15/10/2010 15:24



Oui, on devrait former les gens en leur donnant quelques phrases types et en leur demandant de ne pas noyer leurs amis sous les explications :-)))


Les dojos seraient sans doute plus remplis ;-)


 


Léo


 



Jean-CLaude 15/10/2010 15:16



Cher Leo,


Je ne suis pas choqué par les propos de Christian Tissier et je partage ton point de vue dans l'esprit "en dire suffisamment pour donner envie d'aller plus loin". Il est vrai que de voir
Christian sensei en "live" dans son dojo illustrer son propos aide à relativiser ce genre d'explications "grand public".


C'est quelqu'un de simple et profond à la fois, pourtant je ne fais que le croiser dans les vestiaires ou à l'accueil du cercle.


Par contre, pour faire le puriste, la manière dont le journaliste traite le hakama (en était ce vraiment un ?) est plus choquante : quasiment roulé en boule et jeté négligemment !


Je suis certain que s'il avait un tablier de cuisine parce qu'il parle d'un grand chef, il aurait "maltraité" le tablier de la même manière.


Aucun respect pour un "instrument de travail", pas conforme à l'étiquette tout ça ;-)


Amicalement,


Jean-Claude



Léo Tamaki 15/10/2010 15:28



Cher Jean-Claude,


 


Je ne suis pas un intime de Christian Tissier mais il m'a toujours fait bonne impression et s'est toujours montré courtois et agréable.


 


Le journaliste traite en effet le hakama d'une façon peu traditionelle mais je dois dire que c'est aussi souvent le cas au Japon même chez certains experts qui ne voient en lui qu'un outil. Les
armes sont parfois aussi traitées avec ce que l'on considèrerait de la négligence. A l'inverse en occident il y a une sorte de fétichisme qui se développe parfois. Je crois que l'attitude juste
est au milieu ;-)


 


Amicalement,


 


Léo


 



Steph 15/10/2010 14:54



Une pub d'enfer, ca, passer à Télé Matin :-)
Je suis d'accord avec toi quant aux paroles de Christian Tissier. A force de saouler les gens, ils ne t'écoutent plus...
Très bien filmé en tout cas.
Bon we
Steph


 



Léo Tamaki 15/10/2010 15:23



Je ne pense pas qu'il y ait un impact direct fort mais je pense que cela peut permettre à la discipline d'être un tout petit peu mieux connue. Je ne crois pas non plus, bien au contraire, que
cela se traduise en raz de marée d'inscriptions, mais Tissier senseï prends le temps de le faire et remplit son rôle d'ambassadeur.


 


Et effectivement comme tu le dis, à force de saoûler les gens ils n'écoutent plus!


 


Bon week-end ;-)


 


Léo