Budo no Nayami

Ronin, le blog de Patrice, Aïkido blog trotter

23 Janvier 2014 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Avoir une pratique martiale régulière n'est pas chose aisée. Entre nos vies familiales et professionnelles, et les multiples sollicitations auxquelles nous sommes soumis, aller régulièrement au dojo est une gageure. Et les choses se corsent lorsque le travail nous amène à être en déplacement la majeure partie de l'année. Restent alors deux solutions, travailler beaucoup seul, ou pratiquer dans les dojos que l'on rencontre au gré de nos missions. C'est ce choix qu'a fait Patrice, et qu'il nous fait partager sur son blog, Aïkido blog trotter.

 

 

Aikido blog trotter

 

 

Patrice est un pratiquant souriant et jovial. Je l'ai rencontré il y a quelques mois, lorsqu'il est passé au Korindo. Très simple, il a d'emblée pratiqué l'esprit ouvert, et sans faire appel à son physique imposant. C'est à la fin du cours qu'il m'a un peu parlé de lui, et j'ai fait le lien avec son blog que je suivais déjà. Patrice n'est pas le premier pratiquant itinérant que je rencontre. Certains ont un Aïkido fait de tellement de pièces éparses, que l'on n'y trouve malheureusement pas de cohérence, et que des "tics" accompagnent chacun de leurs mouvements. D'autres sont figés sur une forme et n'arrivent pas, ou ne souhaitent pas, en sortir. Patrice a lui, une ouverture d'esprit qui fait qu'il s'adapte sans mal au travail proposé. Une agréable démonstration de shoshin.

 

 

Patrice et Farouk

Farouk et Patrice

 

 

 

Aïkido blog trotter est très agréable à lire. Les enseignants avec qui Patrice échange ne sont pas tous célèbres, mais il sait faire sentir qu'ils n'en sont pas moins intéressants pour autant. Il fait preuve dans ses écrits de la même candeur et sincérité que dans la vie, et présente les pratiquants qu'il rencontre avec chaleur et humour. Aikido blog trotter respire la joie de pratiquer, et est l'exemple même de l'ouverture qui fait parfois défaut à l'Aïkido. Une lecture aussi agréable que salutaire.

 

Partager cet article

Commenter cet article