Budo no Nayami

Safety

13 Avril 2010 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Vidéos

 

 

 

Un montage de campagnes pour la sécurité routière et d'images réelles. Un clip long, redondant, mais dont je n'ai pu quitter les yeux. Une image vaut mille mots dit on. Ce film vaut tous les discours.

Merci Laurent.

 

 

Safe drive 01

 

Partager cet article

Commenter cet article

Kriss 16/04/2010 19:39



je vous conseil de voir le deuxieme film de Sean penn en tant que realisateur, il traite de ce sujet : CROSSING GUARD.


A voir vraiment poignant.


Bon stage Léo.



Léo Tamaki 16/04/2010 23:58



Un chef d'oeuvre en effet...


 


Merci,


 


Léo


 



Montaine 15/04/2010 01:14



9 mois pour fabriquer un petit d'homme, 20 ans, peu ou prou, pour en faire un "grand", 


une fraction de seconde pour le détruire.


 


Vidéo terrible et nécessaire...


 


Il y a quelques années, j'avais lu dans la presse le témoignage d'un "bourreau".


Il m'avait profondément marquée.


Un garçon de 20 ans, une heure de beuverie... et une jeune femme enceinte de 6 mois, tuée net.


Dégrisé, il prend la mesure de son acte, s'effondre, il a tué 2 vies.


Il oscille entre désespoir et rage envers lui même.


Ce foyer brisé, cet enfant à naître : une brûlure au fer rouge dans sa conscience. 


A son procès, il voit le mari de la jeune femme, un homme d'une trentaine d'années.


Il ose à peine le regarder.


Il plaide coupable, accepte toutes les charges, dit qu'il donnerait sa vie s'il le pouvait.


Quand il sort de la salle, le hasard le met en présence du mari.


Leurs regards se croisent.


Dans les yeux du mari, pas de haine, juste une immense peine.


Poussé par je ne sais quel mouvement venu du fond de l'être, le garçon balbutie :


"Est-ce que je peux vous serrer la main?"


Une seconde. Une éternité.


L'autre lui prend la main et la serre, longuement.


Puis il lui dit : "Essaye tout de même de continuer à vivre."


 


Le reste, la prison, l'homme qu'il est devenu, ça lui appartient.


 


Oui Kriss, que cela jamais ne nous arrive


Ni comme victime, ni comme "bourreau".


 


Bonne nuit à tous


 


Bizz Léo Kun


 


 



Léo Tamaki 15/04/2010 10:39



Bises,


 


Léo


 



Laurent 14/04/2010 19:49



Bonjour Leo,


En fait, la sécurité routière australienne dont sont principalement issus ces extraits est pour les images qui choquent et moi aussi.


Faisant 12 à 15000 km/an de moto, il ne se passe pas 1 semaine sans que je vois un accident.


Les motards sont parfois inconcient il me semble mais je constate que les automobiliste manquent cruellement de vigilence. Le déboitement sans clignotant est un grand classique qui m'a valu de
belles chuttes et frayeurs.


Je suis donc pour un martellement d'images choc afin que chacun prenne conscience du danger face à cette excés de confiance qui nous gagne lorsque nous sommes en voiture.


Et oui Amine, il faut diffuser au plus grand nombre.


Amitiés,


Laurent



Léo Tamaki 15/04/2010 10:39



Les motards sont en effet parmi les premières et plus terribles victimes des accidents de la route. Prudence.


 


Amicalement,


 


Léo


 



Kriss 14/04/2010 18:10



Edifiant,


Pour moi aussi impossible de décrocher les yeux de cette vidéo, on retient son souffle jusqu'au bout en se disant pourvu que cela ne m'arrive pas.


 


Ni comme victime ni comme "bourreau".


 





 





Léo Tamaki 14/04/2010 18:14



Oui...


 


Léo


 



Amine 14/04/2010 16:10



Bonjour


 


Une video vraiment très dérangeante donc très efficace.


À diffuser le maximum possible en espérant que les comportements changent, en espérant que ce soit plus par responsabilité que par peur du flic.


 


Amine