Budo no Nayami

Tsuchiya Satoru, Shodokan Aïkido

20 Janvier 2010 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

L'Aïkikaï, ogre de l'Aïkido
L'Aïkido est composé d'une multitude de styles. Pourtant je crois que si l'on rassemblait la totalité des courants de la discipline à l'exception de l'Aïkikaï, ils ne représenteraient même pas 20% de cette école. Les chiffres sont pourtant biaisés tant l'Aïkikaï est en lui-même bien plus une sorte de confédération rassemblant des styles si hétéroclites qu'ils en sont parfois tout simplement opposés. La conséquence est toutefois que nombre de courants restent méconnus et risquent à moyen terme de quasiment disparaître tel le Shin'ei Taido de Inoue Noriaki.

Shodokan "Tomiki" Aïkido

Le Shodokan Aïkido, vulgairement connu sous le nom de Tomiki Aïkido, du nom de son fondateur Tomiki Kenji, est une des principaux courants minoritaires de l'Aïkido. N'étant enseigné à ma connaissance que dans un seul dojo en France il est toutefois bien représenté au Japon, notamment dans la région d'Osaka, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis.
Si la France ne compte qu'un seul enseignant de ce style, elle a la chance que ce soit un représentant émérite, Tsuchiya Satoru senseï.


NAMT09 satoru tsuchiya-7

Tsuchiya senseï
Lors de l'organisation de la première Nuit des Arts Martiaux Traditionnels (NAMT) j'ai suggéré le nom de Tsuchiya senseï comme démonstrateur car je ne connaissais pas son travail. Ayant une certaine notoriété dans le milieu des expatriés japonais, certains de ses "faits d'armes" m'avaient été rapportés et avaient éveillés ma curiosité.
Sa prestation me séduisit. Puissant, dynamique, son Aïkido faisait preuve d'un engagement très agréable à voir.


NAMT09 satoru tsuchiya-11

La première démonstration de Tsuchiya senseï à la NAMT 07



Le
site de son école en région parisienne


NAMT09 satoru tsuchiya-4


Une
brève interview de Tsuchiya senseï sur le magazine Jipango


Retrouvez toutes les photos de
Tsuchiya senseï à la NAMT09 sur Exworld, le blog de Sébastien Chaventon.


NAMT09 satoru tsuchiya-8

Partager cet article

Commenter cet article

bruno 19/04/2010 21:55



Salut Leo!


J'ai eu le plaisir de participer à un stage de Tsuchiya Satoru ce week end.


L'aikido qu'il propose est vrament très interessant, et quelle puissance!!! l'audience etait principalement composée de karateka du uechi ryu et il n'y a eu aucun ambiguite sur la réalité de ce
qui était presenté.


Il gagne vraiment à être connu, il n'a clairement pas l'audience qu'il mérite.


Dommage que les gesn s'arréte trop vite à l'aspect compétition!


Je retournerai le voir avec grand plaisir.


 



Léo Tamaki 21/04/2010 19:00



Salut Bruno,


 


Ah j'étais certain que ça te parlerait :D


 


Je pense en effet qu'il n'a pas l'audience qu'il mérite. Cela dit sa pratique n'étant pas destinée aux touristes il ne s'en porte probablement pas plus mal ;-)


 


Amicalement,


 


Léo


 



Jack 19/04/2010 12:36



Bonjour Léo,


Un grand merci pour nous avoir fait découvrir ce sensei lors de la NAMT2009, ce qui nous a permi de nous rapprocher de lui et le faire venir diriger une partie du stage de Uechi-ryû, notamment
pour la pratique du Goshin jutsu.


Sensei Tsuchiya nous a laissé à tous une excellente impression, tant par son côté humain chaleureux et sympathique que son côté technique et pédagogue. Sa pratique aussi nous a beaucoup plu à
tous.


Merci à toi d'avoir permi cette rencontre et cette découverte de l'aikido shodokan


Amicalement


Jack



Léo Tamaki 21/04/2010 18:59



Bonjour Jack,


 


Je suis très heureux que vous ayez créé cet évènement. Tsuchiya senseï est quelqu'un dont j'apprécie énormément le travail et la personnalité.


 


Merci pour votre ouverture.


 


Amicalement,


 


Léo


 



Kal 28/01/2010 13:37


Bonjour Leo,
J'étais présent lors de la première NAMT ou ce sensei passait.
Personnellement c'est une des meilleur demo d'aikido qu'il m'est été donné de voir, et la meilleur demo de la soirée que j'ai vu après celle de maitre kuroda.
J'ai noté un point (ainsi que mes amis qui étaient avec moi) c'était la rectitude permanente du sensei, un alignement haut:bas constant et dense sur les techniques, sur les positions à genou
etc...
Un travail qui je trouve manque bcp à l'aikido ou on voit souvent de grands sensei se plier en deux pour faire une projection.
Ainsi j'ai adoré la forme de corps de ce sensei, ainsi que sa façon de faire irimi, avec un engagement très authentique (notemment sur la partie couteau).


Léo Tamaki 28/01/2010 14:31



Bonjour Kal,

La démo était effectivement excellent. La meilleure de ses trois à mon avis d'ailleurs.

C'est assez drôle que tu pparles de sa rectitude et de l'alignement haut bas car c'est un point important de l'Aunkaï et que Tsuchiya senseï était venu rencontrer Akuzawa senseï. Il avait
beaucoup apprécié sa méthode et ils ont noué des liens d'amitié à la suite de cette rencontre. Un bel exemple d'humilité et d'ouverture.

Après, la rectitude est elle un point essentiel? C'est une autre question. Personnellement à partir du moment où les choses sont faites consciemment et volontairement, je ne vois pas
d'inconvénient à ce qu'un maître se penche.

Quand à son engagement en effet c'est très plaisant et agréable à voir.

Léo



Mat. 25/01/2010 14:19


Bonjour Léo,

J'en remets une couche pour être passé pratiquer chez eux quelques fois, et je confirme. Ce groupe de pratiquants mérite vraiment d'être connu : ambiance studieuse, peu de discours, un
engagement important et du randori à plus soif. Où la technique est façonnée à l'épreuve de la confrontation physique et pas l'inverse comme ça a pu le devenir ailleurs. Et oui, faut se faire un
peu mal pour se faire du bien. Si j'avais plus de temps, ils me verraient souvent chez eux.

En plus ce groupe a vraiment le souci de ne pas tronquer le message en ne se concentrant que sur la compétition. L'enseignement me paraît assez complet vues les créneaux horaires dont ils
disposent. Ce qui n'est pas forcément le cas aux US ou au Brésil ou la polarisation sur la compèt' risque d'y pervertir l'intégrité de l'héritage de Tomiki.

Je leur souhaite moi aussi longue et prolifique vie et une excellente année 2010 s'il me lisent.

Bonne pratique, amitiés,

Mat. :-) (=Urs)


Léo Tamaki 25/01/2010 14:39



Bonjour Mat.,

En effet le sentiment que j'ai eu en voyant travailler Tsuchiya senseï et ses élèves est que la compétition est restée chez eux un moyen. A l'inverse de ce que l'on peut souvent observer dans ce
style. C'est probablement parce que l'enseignement est disensé par un véritable expert que les dérives ont pu être évitées.

Amicalement,

Léo



fanzy 20/01/2010 14:32


Salut léo, belle démonstration. Il utilise bien son kokyu et on peut ressentir toute la puissance dans ses techniques. lors d'un stage, un sensei m'expliqua qu'on devait sortir l'énergie (force) par les poignets. J'ai retrouvé cela dans un livre d'olivier gaurin, mais aussi dans certains propos de sasaki sensei. Il me
semble que beaucoup de sensei utilisent ce principe. Pendant tes cours au hombu dojo, les senseis expliquent-ils ce principe ? A bientôt.


Léo Tamaki 22/01/2010 11:48



Cela ne me rappelle rien de particulier, en revanche j'ai souvent entendu des maîtres expliquer qu'il ne fallait pas laisser l'énergie s'arrêter aux poignets, qu'il fallait laisser s'écouler
jusqu'au bout des doigts, etc...

Léo




Alexandre 20/01/2010 11:40


Bonjour Léo,
merci pour ta réponse sybilline

Cdlt,
Alexandre


Léo Tamaki 22/01/2010 11:43



;-)

Léo



boris 20/01/2010 11:06


Dommage que ce style ne soit pas plus répandu.

En tout cas ça donne envie à un judoka de s'y mettre

merci pour votre blog


Léo Tamaki 20/01/2010 11:11



C'est regrettable en effet. Mais Tsuchiya senseï forme des élèves aussi sérieux que capables. Il ne reste qu'à espérer qu'ils se mettent à enseigner à leur tour pour que ce style se
développe.

Merci pour la lecture,

Léo



Alexandre 20/01/2010 10:48


Bonjour Léo,

Encore une fois, mille mercis pour ce blog passionnant,

j'ai un ami qui pratique cet Aiki intensivement, il m'a effectivement rapporté la  puissance que dégage ce sensei,

juste par curiosité, à quels "faits d'armes" fais tu référence dans cet article ?

Merci encore,

Alexandre


Léo Tamaki 20/01/2010 10:55



Bonjour Alexandre,

Merci à toi pour la lecture ;-)

Concernant les faits d'armes je ne tiens pas à en dire plus car je ne les ai pas entendus de la bouche de Tsuchiya senseï et il est bien possible qu'il désire les garder dans la sphère du privé.
Disons simplement qu'il semble qu'il ait eu plusieurs fois l'occasion de mettre en pratique ce qu'il enseigne face à des gens peu fréquentables ;-)

Léo



olry 20/01/2010 10:01


bonjour leo,
ça faisait bien longtemps que je n'etais pas passé ici.
je deouvre ici une pratique intéressante, bien rugueuse tout de même.
il me donne l'impression de ses jeunes maitres qui ont une pratique forte,
rapide, et qui au fur et à mesure du temps, assoupliront leur technique.
Un peu à l'image de tamura sensei...
a voir sur le long terme...
au fait: meilleurs voeux!!


Léo Tamaki 20/01/2010 10:08



Pratique rugueuse en effet.
Comment évoluera-t-il? Difficile de le dire mais je suis confiant dans sa pratique.

Très bonne année!

Léo



DG 20/01/2010 09:49


La conséquence est toutefois que nombre de courants restent méconnus et risquent à moyen terme de quasiment
disparaître tel le Shin'ei Taido de Inoue Noriaki.

Une petite nuance : au vu de ses interviews, je crois que Noriaki Inoue n'aurait pas apprécié de voir sa pratique décrite comme un style d'aikido, sachant qu'il a toujours gardé une dent contre son
oncle Morihei Ueshiba


Léo Tamaki 20/01/2010 10:07



Vrai.
Cela dit il est paradoxalement celui dont la pratique me semble la plus proche :D

Léo