Budo no Nayami

Ue wo muite arukou, marchons la tête haute

31 Décembre 2011 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Blog

Certaines années semblent, plus que d'autres, marquées par des évènements durs, tragiques. Ce fut indéniablement le cas de 2011. Et à l'aube d'une année que l'on prédit, au mieux, difficile, j'ai pourtant le cœur empli d'espoir et de gratitude.

 

 

Gratitude

Face à l'adversité il paraît souvent bien difficile de faire sienne ces paroles de Tamura senseï:

"Quoi qu'il arrive, il faut toujours remercier."

 

 

Tamura Nobuyoshi 12 (Christoph Stoebich)

"Quoi qu'il arrive, il faut toujours remercier."

 

 

Au-delà de la simplicité apparente de cette affirmation, je crois que maître Tamura nous livrait un enseignement de vie des plus profonds. Une leçon que je médite régulièrement, et que j'aimerai arriver à faire vivre plus souvent.

 

 

Merci

A titre personnel l'année 2011 a été riche de progrès, de joies et de succès. Toutes choses pour lesquelles je tiens à remercier mes maîtres, ma famille, mes élèves, mes amis et tous ceux qui y ont, de près ou de loin, contribué.

 

 

leo tamaki namt10-41

Du fond du cœur, merci 

 

 

Espoir

Il est difficile d'être positif face au flot continu des tragédies et prophéties apocalyptiques dont nous abreuvent les médias. Pourtant, comme le dit Dostoïevski, je crois que "Vivre sans espoir, c'est cesser de vivre.".

 

Parmi les drames qui ont ponctués 2011, les tremblements de terre et les tsunamis qui ont frappés le Japon m'ont particulièrement touché. En cette fin d'année que je passe au Japon, de nombreuses émissions qui reviennent sur les évènements marquants des douze mois passés ne parlent que de cela, ou presque. Et si, souvent, les larmes me viennent lors des témoignages des survivants ou de l'évocation des disparus, c'est, au final, un sentiment d'espoir qui m'habite.

Le 11 mars 2011 a laissé des marques qui ne cicatriseront sans doute jamais tout à fait. Aujourd'hui encore ses conséquences terribles sont le quotidien de bien trop de personnes. Pourtant, à force de courage et de dignité, le Japon et les japonais se sont relevés. Leur exemple est je crois, plus que mille discours, une source d'espoir pour chacun d'entre nous.

 

 

marc-simonetti japon-copie

 

 

Ue wo muite arukou

"Ue wo muite arukou" est une chanson de Ei Rokusuke et Nakamura Hachidai interprétée par Sakamoto Kyu. Cette chanson connue aux Etats-Unis sous le nom de "Sukiyaki" est le seul titre japonais à y être devenu numéro un des ventes, en 1963.

"Ue wo muite arukou" est une chanson que connaissent tous les japonais et qu'ils ont, entre autres, pour habitude de chanter lorsqu'ils font face à une tragédie. Ce fut le cas à la suite du 11 mars 2011. En voici plusieurs versions…

 

Sing out for Japan

Une version incluant de brefs passages de "One love" de Bob Marley, chantée par des musiciens des régions dévastées, sur les lieux du drame. Le clip met en outre en scène de nombreux habitants.

 

 

 

 

Clip Suntory

Afin d'encourager les victimes du désastre, Suntory, la plus ancienne société de fabrication et distribution de boissons alcoolisées de l'archipel à demandé à toutes les stars étant apparues dans ses publicités d'enregistrer deux chansons de Sakamoto Kyu, "Ue wo muite…" et "Miagete goran, yoru no hoshi wo". La vidéo ci-dessous regroupe les clips de 30s ou 60s qui étaient diffusés.

 

 

 

 

Version originale de Sakamoto Kyu

La version originale, délicieusement datée mais si optimiste, de ce qui allait devenir la chanson de ralliement de tout un peuple face à l'adversité.

 

 

 

 

Ue wo muite?

Il traîne plusieurs traductions de la chanson sur le net. N'ayant pas le courage d'en donner une moi-même je vous renvoie à celle de Kurisu.

Pourquoi cette balade est-elle devenue un hymne face à l'adversité?

 

Ue wo muite arukou

Namida ga koborenai youni

 

Que Kurisu traduit par:

 

Regardant en l'air, je marche

Afin que mes larmes ne coulent pas

 

Mais la première phrase peut aussi se traduire par "Marchons la tête haute". Alors nous aussi, cette année et celles à venir,

 

Marchons la tête haute, le cœur plein d'espoir et de gratitude

 

 

Leo 0051

 

Partager cet article

Commenter cet article

Mat. :-) 12/01/2012 22:43


Merci Léo pour ce partage.


La diversité des interprétations dans la 2nde video est magique : chacun transmet une émotion vraiment différente au travers des mêmes mots, du même air, c'est tout bête mais ça donne à ces mots,
à cet air une saveur inépuisable.


La divergence des traductions (cf. le lien indiqué à la fin de l'article que tu link) m'a surpris aussi. Je ne pensais pas qu'on pouvait aboutir à un tel écart de reformulation, et c'est
intéressant pour tenter d'imaginer comment on pense en Japonais.


J'en profite pour te souhaiter ainsi qu'à tes proches une année 2012 pleine de ... bonnes surprises !

Léo Tamaki 13/01/2012 02:49



Salut Mat.,


 


Merci pour la lecture ;-)


La deuxième vidéo est en effet très réussi. Les japonais ont, bien plus que les français, l'habitude de chanter dès l'enfance. Du coup, particulièrement chez les artistes, ils sont très nombreux
à bien chanter. Dans des oeuvres comme celle-ci ça donne de magnifiques résultats.


 


Très bonne année à toi et tes proches :D


 


Léo


 



pelissier 06/01/2012 23:42


Cher Léo bonsoir et en premier chef, tous mes voeux, en vrac, pour vous, vos proches , le Dojo et ceux que j'oublie...article très juste et je ne m'en rappele le nom
mais il y a je crois au Japon une poupée qui "tombe 8 fois pour se relever 9 fois", illustration du courage et de la capacité à faire face à l'adversité. Cela
dit un récent rapport met en cause divers responsables qui ont préféré faire des économies que de réaliser les travaux necessaires face au risque de tsunami...j'espère qu'ils le paieront très
très cher.


Petit retour sur la NAMT, ces films !!! Quel AÏki avait Mtre Noro ! Une dimension que je pensais pas qu elle soit possible, j'en ai la chair de poule rien que de
m'en rappeler, ces films sont un trésor inestimable et il faut absolument les préserver et les diffuser, je pense que vous devez les regarder sans vous lassez, veinard ! ah ah ah


bon j'espère pouvoir me liberer pour venir faire à votre Dojo avant d'avoir trop de cheveux blanc,


bien à vous, Pelissier j'en philippe

Léo Tamaki 09/01/2012 12:09



Cher Jean-Philippe,


 


Mes meilleurs voeux à vous et vos proches!


 


Je suis heureux que vous ayez apprécié les films de Noro senseï. Ce sont en effet de véritables trèsors. Une grande inspiration pour tous les pratiquants.


 


Au plaisir de repratiquer avec vous!


 


Léo


 



Pascal Pradine 04/01/2012 09:12


bonjour Léo


il y a bien longtemps que je n'ai pas eu le plaisir de pratiquer avec toi.


c'est un vrai plaisir de te lire, un beau travail de réflexion et d'ouverture que je voudrais partager avec ton autorisation.


tous mes voeux de bonheur ...

Léo Tamaki 09/01/2012 12:06



Cher Pascal,


 


C'est un plaisir d'avoir de tes nouvelles. N'hésite bien sûr pas à partager ce qui t'intéresse.


 


Au plaisir de repratiquer avec toi!


 


Très bonne année!!


 


Léo


 



Yanick 31/12/2011 18:13


Bonsoir Leo.


Cela fait plaisir de pouvoir te lire à nouveau.


Je crois que tu as raison quand tu dis que l'espoir est nécessaire, alors,


ESPERONS, pour que cette année qui s'annonce austère s'écoule comme un torrent de montagne au printemps: vive et pleine de rebondissement innatendus.


 


Bonne et heureuse année à toi et à madame Tamaki.


 


Yanick et Elodie.

Léo Tamaki 01/01/2012 01:55



Bonsoir Yanick,


 


Merci pour la lecture fidèle ;-)


 


Très bonne année à Elodie et toi!


 


Léo


 



Ben Cheikh Nadia 31/12/2011 17:22


Coucou Léo,


trés bel article, qui donne envie d'entamer cette nouvelle année gonflé à bloc!!!! lol!!!!


toujours rester positif, avancer,même si cela est difficile!!! ne pas reculer,ne pas s'opposer, mais laisser passer les difficultés!!!! étre en harmonie avec soi c'est l'être avec tous!!!


 Trés bonne Année 2012!!!


bizou.


Nadia.


 


 


 

Léo Tamaki 01/01/2012 01:53



Coucou Nadia,


 


Si ces quelques lignes t'ont donné ne serait-ce qu'un peu d'énergie pour l'année à venir alors j'en suis heureux. tous ems souhaits de réussite et au plaisir de repratiquer avec toi ;-)


 


Bise,


 


Léo


 



Romain 31/12/2011 12:29


MERCI à toi !

Léo Tamaki 01/01/2012 01:50



Merci ;-)


 


Léo


 



Anne VO VAN 31/12/2011 11:14


Bien Cher Léo,


Dans cette multitude de voeux pieux (au mieux ...) qui sont formulés chaque année, ton message est réconfortant de sincérité et de justesse.


Reçois, ainsi que les tiens, toute notre affection.


Anne et Maurice

Léo Tamaki 01/01/2012 01:52



Chers Anne et Maurice,


 


Merci pour votre message et votre soutien sans faille. Vos efforts dans l'ombre ou la lumière sont de ceux qui permettent aux pratiquants d'avancer dans les meilleures conditions. Merci pour
l'aide que vous m'avez accordée tout au long de ces années.


 


Très bonne année à vous et vos proches!


 


Avec affection,


 


Léo